https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

Suspicion d'une SEP


Posté le

J'imagine que mon neuro va me parler de PL le 22 s'il y a dégradation de la gaine de myéline pour confirmer ou infirmer la SEP...

Suspicion d'une SEP

• Membre Ambassadeur
Posté le
Bon conseiller

La PL à elle seule ne confirmera pas un diagnostic de SEP juste écartera  autre pb .On isole un groupe de virus ds le LCR et on ne sait pas encore qui ou quoi est à l'origine de la Sep  Ce que la PL montre aussi c'est s'il y a ou pas une hyperlymphocytose du LCR (témoignant d'une infection des méninges) ou pas.... donc comme cet acte n'est pas anodin et sans risques (obligation de rester allongée plusieurs heures après pour éviter les migraines entre autres choses...) si on peut l' éviter on attend.... Dans tous les cas ton IRM et ton état clinique surtout sont les + importants ! ( IRM MÉDULLAIRE & ENCÉPHALE )

Bonne soirée 

Suspicion d'une SEP


Posté le
Bon conseiller

Bin moi c'est pas ce que ma neuro m'a dit l'irm ne va pas sens la pl pour diagnostiquer  une SEP. Et  j'ai plusieurs personne qui me l'on confirmé en autre au centre de germaine revel. Et la prise de sang et aussi très importante taux de VD et c'est toujours pas moi qui le dit.

Je te souhaite de ne pas l'avoir

bises

zaza

Suspicion d'une SEP

• Membre Ambassadeur
Posté le
Bon conseiller

@lorelei si tu le dis  pour info j'ai une sep depuis 23 ans et des connaissances médicales de part ma profession qui me permettent de confirmer ce que tu as très mal interprété. ..bonne soirée 

Suspicion d'une SEP


Posté le
Bon conseiller

bonjour chris

Super donc par ta profession tu vas pouvoir m'aider. Ma fille s'est levé un matin sans pouvoir tenir debout, elle a fait venir  le médecin qui lui a dit quelle avait le syndrome,de meunière mais vu qu elle ne tenait pas sur ses jambes elle a fini au urgence et là IRM ,trois petite plaque blanche derrière l'oreille et une demande de ponction lombaire. Il y a de ça 4mois et ça durait 3 jours; là elle va très bien (son travail police et fait de la musculation) et ne veut pas faire de ponction . je m'attend a quoi sep ou pas sep. Je sais que se n'ai pas héréditaire moi j'ai une sep primaire progressif plutôt qu'un fibromyalgie et vu les  plaque je l'ai depuis 27 ans. Moi je fais avec ne travail plus. Mais pour mon Amélie je m'inquiète...

Merci

zaza

Suspicion d'une SEP


Posté le

je pense qu'effectivement une personne qui est touchée par une sep depuis 23 ans est plutôt bien"calé" sur le sujet,pour ma part tout ce qu'a pu me dire chris31 me parait etre bien censé....bon début de semaine a toutes et tous

Suspicion d'une SEP

• Membre Ambassadeur
Posté le
Bon conseiller

Coucou les Miss @lorelei  , @christelle25 et @Lilithia 

Pour t'apporter des réponses @lorelei voici un copié collé très intéressant du site MIPSEP (plus bas) qui te permettra de comprendre en quoi une PL est utile et pourquoi je te disais que parfois elle pouvait être évitée , surtout lorsqu'on a la certitude qu'il n'y a pas  d'infection ou inflammation "anormale" des méninges (système nerveux central) ! Comme je t-e l'ai déjà dit , le LCR (liquide céphalo rachidien) prélevé est analysé afin de confirmer ou infirmer cet aspect inflammatoire.

La SEP comporte deux choses importantes , le processus inflammatoire que l'on peut visualiser sans aucun doute lors de l'IRM réalisé lors d'une poussée ! Il s'agit des fameuses prises de contraste bien visibles sur le cliché , mais tu sais bien que lors d'une poussée de toute manière, tu es si mal en point que tu files de toute urgence chez le neuro , qui va recenser tous les symptômes qui t'affectent ! s'il s'agit d'une 1ere poussée et qu'il a des doutes il demandera une PL mais s'il peut l'éviter il préférera attendre une deuxième poussée (car comme je te l'ai déjà dit il ne s'agit pas d'un acte anodin qui comporte des risques ....) Dans le cas évidemment où on a bien pesé l'utilité de la PL et son caractère d'urgence on la fait faire par un spécialiste et en prenant des précautions ! La deuxième chose est la démyélinisation ou dégénérescence qui se fait parallèlement à l'inflammation lors d'une poussée , ou continuellement et sans inflammation !

Concernant ta fille je comprends ton angoisse mais apparemment puisqu'elle va mieux au niveau de son état clinique(tu dis qu'elle n'a plus rien)  la PL ne semble pas être demandée pour affiner un diag de SEP (qui n'a pas été posé) mais plutôt pour éliminer peut-être un autre problème ! à mon avis (et assure toi s'en  auprès de ton généraliste) , laisse là tranquille et no stress pour toi , son état était tout simplement provoqué par une infection virale et pfffffffffffff c fini ! Elle a bien raison de refuser surtout si son neuro ne lui dit pas pourquoi il souhaite la faire ! 

Voici un copier-coller des infos MIPSEP concernant la PL qui répondra à tes questions ! 

La ponction lombaire

   Le liquide céphalo-rachidien  

L'objectif de la ponction lombaire (PL) est de prélever du liquide céphalo-rachidien (LCR) pour l'analyser.

 

La quantité totale de LCR est de l'ordre de 150 ml. Notre organisme en produit constamment, il est intégralement renouvelé toutes les 6 à 8 heures.

   

    Le déroulement et technique de l'examen 

La ponction lombaire est obligatoirement réalisée par un médecin.

Le patient est installé assis (ou parfois sur le côté), le dos le plus rond possible afin de bien dégager le massif rachidien. Le point de ponction est repéré par le praticien, il doit se situer entre la 4 e et la 5 e vertèbre lombaire, ou entre la 3 e et la 4 e.

   

La zone de ponction est soigneusement désinfectée, le médecin est équipé de gants stériles. Il utilise une aiguille spécifique (longue, fine, creuse, et équipée d'un stylet). La bonne position de l'aiguille est vérifiée en retirant le stylet et le LCR est recueilli dans des tubes spécifiques. L'aiguille est alors retirée et un pansement mis en place. L'ensemble de la procédure excède rarement quelques minutes. Il s'agit d'un examen, qui malgré sa réputation, est peu douloureux lorsqu'il est pratiqué par un praticien expérimenté.

L'effet secondaire le plus courant est le mal de tête. Il est habituellement majoré par la position assise ou debout et soulagé par la position couchée. Il peut persister quelques jours. L'utilisation de nouveaux types d'aiguilles permet de limiter ce phénomène douloureux. Les douleurs au point de ponction sont minimes et ne persistent pas au-delà de 48 heures.

   Les analyses réalisées, résultats et intérêt dans la SEP 

Le diagnostic de SEP peut être aidé par les résultats de l'analyse du LCR. De fait, les résultats de cet examen sont intégrés dans les critères diagnostiques de la SEP. L'apport essentiel chez les patients ayant une symptomatologie témoignant de l'existence de lésions du système nerveux central est d'indiquer la nature inflammatoire de ces lésions.

L'analyse cytologique a pour rôle d'étudier le nombre et le type des cellules présentes dans le LCR. Un LCR normal ne doit pas contenir plus 5 cellules par mm 3 de liquide. Il existe assez fréquemment (35%) une élévation modérée du nombre de cellules dans le LCR des patients souffrant d'une SEP.

L'analyse biochimique se résume au dosage du glucose, du chlore et surtout des protéines. Le dosage des protéines peut être modérément élevé.

L' isoélectrofocalisation permet tout d'abord d'affirmer la présence d'un processus inflammatoire limité au système nerveux central par la mise en évidence d' immunoglobulines IgG dans le LCR, absentes du sang : il s'agit de la synthèse locale dite intra-thécale des immunoglobulines. Ces IgG forment de petites bandes caractéristiques sur le profil d'isoélectrofocalisation ; il s'agit des fameuses « bandes oligoclonales » retenues dans les critères diagnostiques de Poser et McDonald. Elles ont une grande valeur pour le diagnostic mais ne sont malheureusement pas spécifiques de la SEP et peuvent être retrouvées dans d'autres pathologies inflammatoires ou infectieuses du système nerveux central.

Des analyses virales et bactériologiques un peu systématiques permettent d'éliminer certaines pathologies infectieuses pouvant mimer un SEP (virus VIH, EBV, VZV, HTLV ; maladie de Lyme.)

   

Allé , bonne soirée
Suspicion d'une SEP


Posté le

Merci pour ces infos,Chris !

Moi j'en saurais plus sur mon état tout à l'heure à 15h... Impossible de bien dormir...

Suspicion d'une SEP

• Membre Ambassadeur
Posté le
Bon conseiller

@Lilithia  Bonjour je te souhaite le meilleur pour ton rdv n'oublies rien pense bête des questions à poser tes douleurs et qd et comment apparues, résultats d'examens,  traitements administrés .... etc... et surtout profite bien de ta poupée et n'aies pas peur....

Bizzzz

Suspicion d'une SEP


Posté le
Bon conseiller

Bonjour le filles

Et merci pour l'info chris, pour ma fille tu me rasures Mais pour moi qui n'est jamais eu de poussée mais des taches à l'IRM qu'on m'a fait passer 22 ans après mes 1er symptômes que j'ai suite a un coma "perte d'équilibre, insensibilité des 2 mains, mal aux cervical..." et quelques mois après la ponction. Et là de la fibromyalgie , je passe a une sep primaire progressif certifié par le prof wukusic de lyon. Mais mon traitement n'étant que des anti douleurs n'a pas changé. Donc j'ai du mal a croit les personnes bien informer  qui sortent des mots que je ne comprend pas ou juste les abréviations et surtout  comprendre le sens . Je suis abonnée a ARSEP est la je comprend car ils sont simple. Dans l'article tu m'as donné je n'ai pas compris la moitié et moi j'ose le dire car je pense que je ne suis pas la seul.

Bon courage à tous 

zaza

Discussions les plus commentées