Sclérose en plaques et ostéoporose

Les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) sont exposées à un risque accru d'ostéoporose. Ce n'est pas une conséquence directe de l'évolution de la SEP, mais plutôt un facteur secondaire de certains traitements de la sclérose en plaques. La réduction de l'activité physique chez les personnes atteintes de SEP pour cause d’invalidité est aussi un facteur favorisant une éventuelle ostéoporose.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

L'ostéoporose est une perte de la densité osseuse. Parallèlement au vieillissement, la densité osseuse (surtout chez les femmes) tend à diminuer. Toutefois, la diminution de la densité osseuse causée par l'ostéoporose peut être ralentie par l'activité physique.

Chez les personnes atteintes de SEP, l'handicap peut réduire la quantité d'activité physique fournie, ce qui augmente le risque d'ostéoporose. En outre, les personnes atteintes de sclérose en plaques doivent souvent prendre certains médicaments, comme les stéroïdes, qui peuvent contribuer à un risque d'ostéoporose plus élevé.

Une faible densité osseuse signifie que les os peuvent se casser plus facilement et plus sévèrement en cas de chute. Cela est particulièrement dangereux pour les personnes atteintes de sclérose en plaques parce que cette maladie peut causer des symptômes qui affectent l'équilibre et la coordination. Les personnes atteintes de SEP sont donc susceptibles de souffrir de chutes plus fréquentes et plus graves en cas d’ostéoporose avérée.

Les médicaments de la SEP et l'activité physique joue sur le risque d'ostéoporose

L'utilisation de corticostéroïdes à long terme est un facteur de risque reconnu pour l'ostéoporose. Les corticostéroïdes interfèrent avec la capacité des os à se construire et avec la capacité du corps à absorber le calcium.

Les gens qui prennent des corticostéroïdes à long terme doivent être soigneusement surveillés pour l'ostéoporose. Des médicaments et des compléments existent qui peuvent aider à ralentir la perte de densité osseuse.

Alors que la plupart des personnes atteintes de SEP ne prennent pas de corticostéroïdes de manière prolongée, il arrive cependant qu’elles prennent de fortes doses de corticostéroïdes par voie intraveineuse. Cela arrive en particulier lors des poussés pour réduire leur durée et intensité.

L'activité physique et l'ostéoporose

Les os ont besoin d'être stimulés pour se renforcer. Toute activité physique suivie est recommandée car cela aide à fortifier les os. Les personnes atteintes de SEP et ayant un handicap sont souvent moins actives que les autres. Or, cela semble être la principale cause de l'augmentation du risque d'ostéoporose. C’est pourquoi faire du sport, même un minimum, est conseillé.

Sources : L.E.N. MEDICAL : Rhumatologie pratique

Dernière mise à jour : 12/01/2020

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Sclérose en plaques

le 1 déc. 2020

SEP et grossesse

Lire l'article
Lire l'article