Sclérose en plaques et troubles émotionnels

Le caractère chronique de la sclérose en plaques et ses bouleversements dans le quotidien provoquent des réactions émotionnelles naturelles chez les patients. Face à l’inéluctabilité de la maladie, ceux-ci se sentent perdus, craquent, doutent et s’interrogent. De plus, les troubles émotionnels peuvent aussi être la traduction de la maladie et des lésions du système nerveux central.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Les personnes atteintes de SEP éprouvent souvent des pertes, par exemple de la capacité de travailler, de marcher ou de se livrer à certaines activités. Le processus de deuil de ces pertes peut ressembler à la dépression. Cependant, les manifestations psychologiques et émotionnelles qui en découlent (larmes, abattement, tristesse, isolement) sont généralement limitées dans le temps. Le problème se résout souvent de lui-même quand le patient regagne confiance en lui et décide d’avoir une attitude plus combattive.

De plus, le sentiment de deuil est généralement lié à des changements de l’image que l’on a de soi et qui sont déclenchés par la maladie (troubles moteurs par exemple).

Cependant, ce processus semble être évolutif et, avec le temps et des stratégies d'adaptation, l'individu peut se reconstruire différemment avec l’acceptation de la maladie.

La personne finit ainsi par reprendre le dessus et s’adapter aux changements auxquels la maladie la contraint, notamment grâce au soutien de son entourage et au suivi de son équipe soignante.

Au contraire, si les sentiments négatifs et la tristesse persistent, il s’agit alors peut être d’une dépression clinique. Dans ce cas, il ne faut pas les négliger et conseiller au patient d’aller consulter un psychothérapeute. Savoir se confier, demander conseils et partager ses émotions est important pour le bien-être du patient et le maintien de son équilibre psychologique. A contrario, celui-ci doit aussi faire attention à ne pas trop accabler ses proches et essayer de préserver ses enfants tout en ne les laissant pas non plus de côté.

Les troubles émotionnels, un symptôme de la SEP

La SEP est une maladie qui se caractérise par des attaques du système nerveux central sur les gaines de myéline, fibres protectrices des nerfs. Il est ainsi possible que les lésions propres à la sclérose en plaques affectent les émotions et provoquent des dérèglements de l’humeur. Le patient peut osciller entre des émotions joyeuses et des sentiments négatifs sans que cela soit directement lié à ce qui lui arrive.

Le traitement de la sclérose en plaques permet de faire reculer ces symptômes.

Dernière mise à jour : 06/07/2018

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Sclérose en plaques