Sclérose en plaques et troubles de la marche

Les troubles de motricité sont causés par la diminution de la force musculaire, les troubles de la coordination des mouvements ainsi que par la spasticité. Les troubles de la motricité liés à la sclérose en plaques apparaissent généralement dix ou vingt ans après le début de la maladie.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Les troubles de la marche sont donc l'une des complications physiques de la SEP et sont causés par la diminution de la force musculaire, les troubles de la coordination des mouvements ainsi que par la spasticité. Les troubles de la motricité liés à la sclérose en plaques apparaissent généralement dix ou vingt ans après le début de la maladie et se manifestent par une démarche cérébello-spasmodique : démarche titubante associée à des troubles de la coordination.

La spasticité correspond à une augmentation anormale du tonus musculaire et se caractérise par une rigidité musculaire excessive des membres et plus particulièrement des membres inférieurs. La contraction des muscles peut ainsi provoquer des douleurs importantes. La spasticité, qui entraîne une rigidité des jambes, se traduit par une démarche raide et hésitante. Dans les cas les plus graves, des mouvements incontrôlés et involontaires peuvent être observés. Enfin, des troubles de l’équilibre peuvent s’ajouter, et nécessiter l’utilisation d’une canne ou d’un déambulateur.

La faiblesse musculaire est souvent liée à la spasticité et on la retrouve aux différents stades d’évolution de la maladie. Elle se retrouve au niveau des membres supérieurs et inférieurs et, dans les cas les plus graves, elle peut entrainer une incapacité à réaliser certains mouvements. De plus, une fatigabilité à l’effort importante peut apparaître et ce notamment lors de la marche ou de la course à pied. Le déficit moteur peut être situé de façon symétrique au niveau des deux membres ou de façon asymétrique.

Les troubles de la coordination ou ataxie, sont fréquemment observés chez les patients atteints de sclérose en plaques et sont souvent associés à des tremblements. Les causes de ces troubles sont encore actuellement mal définies. L’ataxie et les tremblements font partie des symptômes les plus invalidants de la sclérose en plaques.

Les troubles de la motricité liés à la SEP peuvent être traités

Les traitements concernant les troubles de la marche consistent en des séances de rééducation chez le kinésithérapeute et l’ergothérapeute. La rééducation doit intervenir dès l’apparition des premiers troubles de la fonction motrice qui vont gêner le patient dans ses activités quotidiennes. Elle intervient aux différents stades de la maladie et va permettre la prise en charge d’une faiblesse musculaire d’un membre ou encore de la spasticité, afin de permettre au patient de conserver au maximum son autonomie.

Le kinésithérapeute participe au renforcement musculaire par l’intermédiaire d’exercices appropriés ainsi qu’à la rééducation de l’équilibre avec l’apprentissage de postures adaptées. De plus, la prise en charge de la spasticité par le kinésithérapeute repose notamment sur des séances d’étirements (des fléchisseurs du genou ou de la cheville par exemple).

L’ergothérapeute travaille, en collaboration avec le kinésithérapeute, au renforcement musculaire ainsi qu’à l’amélioration de l’endurance et de l’équilibre. Il exerce également un rôle de conseil concernant les modifications de l’environnement du patient et les adaptations nécessaires afin de faciliter son quotidien (adaptation de la douche afin d’en faciliter l’accès par exemple).

Enfin, il existe certains traitements médicamenteux sur ordonnance tels que le baclofène, utilisé dans le traitement de la spasticité. L’usage de ces médicaments nécessite de nombreuses précautions d’emploi et il est indispensable de consulter son médecin avant tout traitement.

Article rédigé par Antoine SCHUSTER, Pharmacien chez Carenity

Dernière mise à jour : 26/04/2019

avatar Antoine Schuster

Auteur : Antoine Schuster, Pharmacien

Pharmacien diplômé de la Faculté de pharmacie d’Auvergne avec un master spécialisé en Marketing & Management de l’ESSEC, Antoine Schuster a travaillé chez Carenity en tant que Community Manager pendant plus d’un an... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Sclérose en plaques