Échanger avec la communauté

Voir tous les forums

Top discussions

La communauté Carenity, active tous les jours, participe, commente et s'entraide. Ces top discussions sont le reflet des discussions tous forums maladies confondus, qui enregistrent un grand nombre de commentaires, réactions, et de participations récentes. Elles sucitent l'intérêt de nos membres.

Voir tous les forums

avatar PONSONNAILLE

avatar Pink76

avatar roseavril20

avatar BatMai

avatar Dibdib

avatar Papygrondin

avatar Kalima92

avatar Momowww

avatar colobri49

@Natynala bonjour, mes douleurs sont différentes mais je trouve surtout qu'elles s'estompent avec le temps, cet été je suis beaucoup moins gêné que l'été dernier par les tensions dans les lombaires. Ça fait 20 mois que j'ai été opéré maintenant. Il m'arrivait parfois de sentir des douleurs dans le sciatique mais plus du tout maintenant. Mon chirurgien m'avait dit qu'il fallait attendre 2 ans pour être rétablit au mieux. Il doit avoir raison. Je suis curieux d'en savoir plus sur le sport adapté car je suis également à Bordeaux. J'ai du mal à me remettre au sport à part le vélo. Bon courage et peut-être à bientôt.

Voir le meilleur commentaire

avatar EB.Spero

avatar Pentchi

avatar Anelau

avatar Albendye

avatar Loma200

avatar MyMySpondy

avatar las_sorcière_mal-aimée

avatar Anwynn

avatar Gaellou86

avatar Meyram

avatar Katecoops111

avatar enchanteur

avatar PONETTE-28

avatar JeanJean8

avatar Apukam

Meilleur commentaire

Les membres de Carenity réagissent tous les jours aux commentaires et réponses apportées au sein d'une discussion. Les meilleurs commentaires sont ceux ayant reçu le plus grand nombre de réactions 'Réponse utile'. Ces commentaires sont qualifiés d'utiles par la communauté et sont suceptible de rendre service au plus grand nombre.

Voir tous les forums

avatar Elodie

avatar mariecruz

avatar Kailwolf

@mariecruz Bonsoir @mariecruz je suis Elodie , je vois que tu es atteinte du syndrome de Ménière , ...J'ai ce syndrome depuis 50 ans , ... j'en ai eu des crises où je tombais par terre, vomissait, et l'on était obligé de me ramasser .. c'était le déluge pour moi , et les médecins ne savaient rien de cette maladie ... Il a fallu que je tombe un jour sur un médecin âgé , qui a su me dire que c'était la maladie de Ménière ... j'ai donc passé des examens des oreilles à l'époque en me provoquant une crise ( eau froide , eau chaude , dans les oreilles sur un siège tournant) ... et où bien sûr la crise était telle que je devais rester sur place plusieurs heures ... J'ai aussi à l'époque pris du bétaserc , ... puis un médicament très efficace à l'époque, qui a été supprimé ... Avec les années les crises se sont estompées, j'en ai encore que je soigne avec tu TANGANIL , le premier jour j'en prends 2 matin 2 midi 2 soir , puis je diminue , mais j'arrive à dominer , ce n'est plus un problème aujourd'hui , je suis atteinte d'un Gougerot , et ça c'est autre chose, donc il faut que j'arrive à faire face ...

Pour le Ménière , il faut faire attention au vent qui prend dans les oreilles, car ça fait perdre votre équilibre, au début de la maladie, essayer de ne pas en faire de trop, car la fatigue entraîne les vertiges et ça devient un cercle vicieux ... De même , ne dormez pas à plat , mettez votre tête de lit surélevée, bloquez votre tête avec des petits coussins, ... enfin ce sont des astuces que je donne, car je sais ce que sont les vertiges violents qui vous tiennent...

Aujourd'hui j'ai toujours des bourdonnements d'oreilles, et j'ai perdu beaucoup de mon audition à cause des crises , ce qui fait que je suis appareillée des deux cotés ...

Je reste à ta disposition , ne baisse pas les bras , tu y arriveras ! Je te souhaite une bonne soirée ...


Voir le meilleur commentaire

avatar Claudia.L

avatar Princesse233

avatar Will_iam

Bonsoir,

Tu peux pratiquer toutes les activités que tu veux du moment que ce soit pas douloureux pour ton corps pendant et après ta séance de sport. J'ai une SPA et je pratique le crossfit 5 fois par semaines. Il faut surtout savoir écouter son corps, yoga et Pilate c'est top.

Cordialement.

Voir le meilleur commentaire

avatar Alain08

avatar Alex12

avatar ledalle

@Claudia.L Bonjour à tous,

Je pense que nous ferions mieux de nous poser la question du mal-être qui génère le besoin de substances euphorisantes, voire addictives. Je suis contre la légalisation, mais d'accord pour le thérapeutique maîtrisé.

L'histoire a vu combien l'addiction à l'alcool était dommageable pour les sociétés, trafics générés ou pas jusqu'à la prohibition extrémiste nord-américaine: ça n'a rien donné, et nous voyons tous aujourd'hui les fiestas de nos enfants...

Le tabac est en vente libre, et pourtant des trafiquants s'entretuent pour le commercialiser en fraude.

Les produits de la drogue n'ont aucune raison d'échapper à nos modes de consommation, où la liberté de chacun est avancée pour obtenir des droits qui usent le bien-être d'un ensemble d'individus, qui aspirent à la paix sans cela et ses dérives mafieuses qui malmènent nos quotidiens par la peur, et deviennent sujets des politiques.

L'alcool était un moyen d'abrutir la société, les substances addictives comme le tabac et les drogues viennent s'ajouter. L'alcool en vente libre a permis la perception de taxes, je peux imaginer que demain une légalisation de la drogue en général, en permettra aussi.

Le nerf de la guerre est l'argent prélevé par la légalisation étatique, plutôt que des sommes pharamineuses perçues par des mafias qui engendrent la peur et la misère sociale, juste suffisantes pour orchestrer des ghettos, que tous nous espérons qu'ils ne viennent nous envahir en attendant des emplois que la même société ne sait offrir pour améliorer l'accès au bien-être matériel.

Et pourquoi ne financerions-nous pas plutôt d'autres moyens de subsistance agricole aux pays producteurs de ces substances, plutôt que de les laisser produire ce qui génère tant de maux chez nous?

Nous achetons et exploitons leurs matières premières à bas prix pour fabriquer nos biens de consommation, qui nous rendent dépendants des modes et de la surconsommation, à l'heure où la planète est rincée et la nature polluée se retourne contre notre absence de raison. Peut-être il vaudrait mieux redistribuer en partageant une rémunération qui profiterait à tous, et permettrait à nos sociétés soi-disant "développées" de réfléchir à notre bien être autrement que par le matériel, et faire une place à tous, quand certains ne pourront y parvenir sans aide: est-ce que notre mal-être de riches, passe encore par la commercialisation légale d'un emplâtre comme la drogue ? De qui se moque-t-on quand on préfère cela à traiter les causes à la base ?

Merci d'avoir ouvert ce sujet, qui m'afflige parce que la drogue me semble le symbole de la misère des pays riches.


Voir le meilleur commentaire

avatar FannyG

avatar Diane95

avatar Mimsc47

Bonjour,

Je viens apporter mon témoignage concernant sawis ge. Je souffre d’endométriose profonde qui se manifestait pas des grosses douleurs pendant les règles.
J’ai débuté sawis le 13 octobre, au bout du troisième jour j’ai eu des règles qui ont duré 4 jours assez douloureuses. Durant les 10 premiers jours de traitement j’ai eu beaucoup d’effets secondaires: maux de tête, douleurs pelviennes, douleurs au bas du dos, nausée, constipation, fatigue, humeur à fleur de peau, et surtout douleurs abdominales. Mais cela fait 7 jours maintenant que je n’ai plus aucun effet secondaire et tout se passe très bien. Je donnerai des nouvelles si il y a des changements, c’est vrai que les premiers jours ont été difficiles, mais j’espère que les effets secondaires ne vont pas revenir et que mon corps s’habitue au traitement. En tout cas je suis optimiste, j’ai envie et besoin que ce traitement marche !

Voir le meilleur commentaire

avatar DANTE50ans

avatar karine21

avatar fleuro

Bonjour Tyndare,

Bienvenue sur ce forum. J écris moi même ici pour la première fois. Je comprends ton désarroi et les mille et une question qui t'assaillent. Moi aussi je suis passée par là.

Le diagnostique est une aide et aussi un handicap. Pour mieux me situer , Après une BDA et un épisode maniaque j ai été diagnostiquée cyclothymique. 5 ans après je ne le suis plus. J ai été "dediagnostiquée" il y a deux mois et je suis en sevrage quietapine. Voilà pour dire que je ne sais pas non plus ce que je suis au niveau de la psychiatrie, mais maintenant ça n a plus d importance. Je sais mieux gérer les pique et les descentes d énergie, ainsi que les moments où mon cerveau tourne à 3 000 à l heure et si j ai pu avoir des idées délirantes, des tocs et de nombreux symptômes étonnants au cours de ma vie , j ai compris que c est parce que mon cerveau et ma psyché on un fonctionnement propre et singulier comme tout être vivant. Aujourd'hui mon fonctionnement singulier est une force car je vois mieux ce que ça m apporte dans mes relations aux autres et pas seulement ce que ça m a coûté et ce que ça me coûte parfois encore.

Quelques conseils :

- trouver un psychiatre en qui tu as confiance

_trouver un psychologue qui t aidera à verbaliser ce que tu vis et à te déculpabiliser d être hors norme

_ecrire pour calmer les angoissses et les trop plein

_accepter les médocs car tu en a besoin pour le moment et les prendre à heure fixe avant 20h si ce St des médocs du soir

_ devenir ton propre baromètre intérieur c est à dire développer ton inside , comprendre ce qui manque à ton corps et ton esprit pour être mieux ( par exemple je sais que lorsque je ne dors pas assez je suis déprimée)

_ être soutenue et en parler à tes amis, famille

_ avoir des horaires fixes pour dormir et se réveiller, manger à heures fixes , s aerer la tête

_ Lire Goupil&Face une bd sur les troubles bipolaire

- boire peu d alcool ou si p ossible pas du tout

Moi j ai mis 5 ans à faire tout ça et j en suis à la dernière phase : intégrer le sport dans sa vie pour sécréter naturellement les bonnes hormones notamment la sérotonine qui aide à rester sereine. C est dur mais on en revient de tout ça . Force a toi 💛

Voir le meilleur commentaire

avatar terebantine

avatar Iza-85

avatar quesaquo

Bonjour à tous, personnellement j'ai eu des injections dans les jambes pour réduire la spasticité.

Ces injections date du 4 juillet 2017, lors de ces injections (4 dans le mollet gauche, 4 dans le mollet droit et 3 dans la cuisse droite (derrière)). Effectué par un neurochirurgien, ces injections ne m'ont pas fait mal du tout (peut être 1 dans la cuisse près du genoux mais juste un peu désagréable car près d'un nerf). 1000 unités de toxine en 11 injections

Les premiers effets ce sont faits ressentir au bout de 3 ou 4 jours où j'ai sentis que mes mollets étaient plus détendus, mes chevilles plus souple et enfin de compte meilleur mobilité dans les jambes (ok je ne cours pas non plus, c'est pas miraculeux) mais je dois avouer que cela à permis de faire disparaître les crampes nocturnes des mollets. Et aussi d’améliorer mes capacités lors de mon hospitalisation en centre de kiné renforcé de 8 semaines. 

L'effet de la toxine botulique dur entre 3 et 4 mois selon les sujets, je commence le 4 éme mois... Et je commence à ressentir à nouveau les mollets durcirent et retour des crampes.

J'ai demandé à mon neurologue pour avoir de nouvelles injections. Mais l'attente est longue car beaucoup de monde en bénéficie dans mon coin.

Si vous avez des problèmes aux jambes avec spasticité et crampes, je vous conseil de faire ces injections. Et pour ceux qui aurai peur de la douleur, partez sur le principe que mieux vaut souffrir 10 minutes et être tranquille 3 à 4 mois que d'avoir peur d'avoir mal...(une crampe qui vous réveil dans la nuit et bien plus douloureuse qu'une piqûre et ça dure beaucoup plus longtemps aussi). Même si  dans mon cas je n'ai pas eu mal du tout.

 

Amitiés à tous.    

Voir le meilleur commentaire

avatar Claudia.L

avatar Christine50

avatar Mrida95

Bonsoir à tous, 

J’ai arrêté d’être vocale ces derniers temps, même si je continue à lire avec intérêt les conversations sur ce forum. Je voulais juste partager mon experience pour les personnes qui se poseraient les même questions que moi sur ce produit. 

Premièrement, j’ai parkinson depuis 10ans, j’étais sous modopar avec 5 prises par jours et les effets secondaires devenaient de plus en plus lourds (insomnies quasi-quotidiennes ainsi que grosses douleurs musculaires surtout au reveil) je cherchais des alternatives naturelles depuis un petit moment et malheureusement même après plusieurs tentatives la mucuna ne m’a pas réussi. 

J’ai commencé à prendre de l’atremoplus il y a de ça maintenant plusieurs mois, et je dois avouer que je re-vis, je prends 2 doses d’atremoplus par jour et j’ai réussi à baisser mes doses de modopar pour en prendre que 3 par jours. Mes douleurs le matin ont disparu et je fais des nuits beaucoup plus complètes. 

Je sais que le prix n’est pas donné cependant pour ceux pour qui la mucuna ne marche pas, ou qui ont des effets secondaires avec (je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas) sachez qu'atremoplus m'aide beaucoup. Il est vrai que ce n'est pas la même plante non plus, manifestement mon organisme préfère la Vicia Faba, à moins que ce soit l'ajout de la vit E qui optimise?

Quoi qu'il en soit, je ne me vois pas vivre sans pour le moment.

Je vous souhaite une bonne soirée à tous, 

Christine 

Voir le meilleur commentaire

avatar Valou66

avatar joyce95

@Valou66 bonjour, je confirme , le "stock" de dopamine ne se fait pas pendant une sièste car l'hormone mélatonine qui rentre en jeux dans le processus ne circule pas depuis 60 à 90mn après le réveil matinal jusqu'à 20h. Certes la sieste est toujours bénéfique pour le cerveau et musculaire. Cordialement.

Voir le meilleur commentaire

avatar Claudia.L

avatar monsauveur

avatar Camionneur59

@Claudia.L Bonjour, comment allez vous? Moi ça va merci. Person mon alimentation, j'ai éliminé pas mal de chose , notamment ce qui est à digestion lente, mauvais pour l'estomac. Genre" Le chou cuit comme Potée, choucroute"; les lentilles, pois cassés, haricot en grain donc le cassoulet !!!! .Sinon, le reste ça va en quantité raisonnable bien sur. Bonne journée🌹

Voir le meilleur commentaire

avatar Nathali57

avatar Elsaromainhotmail.fr

avatar THALIAFA

@SepSepien

Bonsoir,

Je me retrouve complètement dans ton commentaire.

L'été a été tout simplement épuisant... et la rentrée l'est autant.

J'ai manqué beaucoup de séances de kiné à cause de la chaleur et / ou du travail, je suis de plus en plus faible physiquement et le moral est en berne.

Les exercices que j'avais l'habitude de faire sont devenus difficiles, je perds donc tout espoir et ai de moins en moins envie de me battre.

D'un côté je scrute la météo et attends la fin des chaleurs mais de l'autre, je me dis que quoiqu'il arrive ces capacités sont perdues et n'ai plus envie de me forcer. C'est vraiment un cercle vicieux !

Allez, il est tard, j'espère qu'après une nuit de sommeil, la motivation sera de retour car quoiqu'il arrive face à cette maladie, nous devons nous battre quotidiennement et je tiens à le faire avec le sourire.

Bon courage à tous !

Voir le meilleur commentaire

Forums maladies les plus populaires

Echangez avec notre communauté de patients dans des espaces dédiés par pathologie. Ces forums maladies sont un exemple des forums existants sur Carenity. Vous pouvez y poser vos questions et partager votre expérience avec des membres vivant les mêmes problématiques que vous.

Les communautés Carenity en chiffres

500 000

Membres

1 019

Forums

430

Groupes

21 723

Discussions

1 044 861

Commentaires

Notre équipe pour vous aider

Candice Salomé

Candice Salomé est Community Manager France chez Carenity. Elle participe également à la rédaction d’articles du Magazine Santé. Responsable de l’engagement des membres sur la plateforme française de Carenity, elle accompagne les patients et leurs proches au quotidien et participe à l’amélioration du site pour leur permettre d’y naviguer le plus aisément possible.

Claudia Lima

Claudia LIMA est Community Manager France chez Carenity. Elle participe également à la rédaction d’articles pour le Magazine Santé.Son rôle consiste à animer et modérer la communauté, elle accompagne les patients et leurs proches au quotidien et participe à l’amélioration du site pour que les utilisateurs aient la meilleure expérience possible sur la plateforme.

Hela Ammar

Pharmacienne, Hela est Data Scientist chez Carenity. Mettant à profit ses connaissances scientifiques et médicales, elle apporte son soutien aux différents chefs de projets pour réaliser les études en vie réelle menées auprès des membres de la communauté, en mettant notamment à profit ses connaissances scientifiques et médicales. Diplômée de la faculté de pharmacie de Monastir en Tunisie, Hela est docteur en pharmacie. Après un stage en tant qu'analyste marché au sein du ministère de la santé publique en Tunisie et un stage en tant qu'assistante chef de produit diabétologie, elle décide de compléter sa formation initiale scientifique par un mastère spécialisé en Management Pharmaceutique et des Biotechnologies à l'ESCP Business School.Hela a rejoint Carenity en Mai 2022, en tant que Data Scientist après avoir fait son stage de fin d'étude chez Novartis en tant que chef de produit junior en asthme sévère.A travers ses différentes expériences en hôpital et en officine, Hela a eu l'opportunité de travailler près des patients et a développé une connaissance des maladies chroniques.

Laury Sellem

Laury est Data Scientist & Cheffe de Projet chez Carenity. Elle mène la conduite d'études en vie réelle auprès des membres de la communauté et apporte son soutien aux différentes équipes projets Data Science.  Laury est titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome de l’Institut Agro Rennes (ex. Agrocampus Ouest), d’un Master en Nutrition et Santé humaine obtenu à AgroParisTech, ainsi que d’un doctorat en Sciences de la Nutrition obtenu à l’université de Reading (Royaume-Uni). Passionnée par la conduite de recherche en santé, elle a travaillé dans des laboratoires de recherche universitaire pendant 5 ans avant de rejoindre Carenity en 2022. Elle a notamment travaillé auprès de volontaires pour des études d’intervention et est spécialisée dans l’analyse de données « en vie réelle » collectées via des enquêtes épidémiologiques en ligne. 

Nada Doukkali

Très curieuse du monde du digital et de la gestion de donnée en particulier, Nada intervient sur la création et l'analyse des enquêtes de Carenity, afin de bien rendre compte de la justesse médicale et des besoins des patients.

leparigo

leparigo

Membre ambassadeur

Patient, Maladie de Parkinson

yinyang

yinyang

Membre ambassadrice

Patient, Sclérose en plaques

Chris31

Chris31

Membre ambassadrice

Patient, Sclérose en plaques

genevieve1212

genevieve1212

Membre ambassadrice

Patient, Spondylarthrite ankylosante

Hookette

Hookette

Membre ambassadrice

Patient, Mal de dos

agatha7759

agatha7759

Membre ambassadrice

Patient, Fibromyalgie

Etiennou

Etiennou

Membre ambassadrice

Patient, Tumeur neuroendocrine

12byron

12byron

Membre ambassadrice

Patient, Stéatose hépatique non alcoolique et NASH

jeanyves

jeanyves

Membre ambassadeur

Patient, Diabète de type 2

bibimet75

bibimet75

Membre ambassadrice

Proche, Granulomatose de Wegener

Lilie79

Lilie79

Membre ambassadrice

Patient, Fibromyalgie

Lolo2022

Lolo2022

Membre ambassadeur

Patient, Maladie de Parkinson

Nous rejoindre

Nos membres parlent de nous

Ces citations sont des citations et avis transmis par les membres de Carenity. Patients, proches, intéressés, ils partagent ici leur expérience et leur avis au sujet du forum Carenity et ce que l'échange avec d'autres patients leur a apporté.

"C'est pratique de pouvoir échanger sur des traitements. On peut connaître les avis des autres membres et ca nous aide au quotidien."

FR_Marine

Marine
Hypothyroïdie, Patiente
37 ans

"Carenity nous aide à accepter la maladie et à la combattre."

FR_Elise

Elise
Greffe de peau, Patiente
38 ans

"Avec Carenity, on peut retrouver des personnes qui partagent le même soucis que nous. On se sent mieux compris."

FR_Marguerite

Marguerite
Cancer de la plèvre, Patiente
65 ans

"Gérer la maladie prend du temps, c'est difficile d'avoir une vie sociale. Au moins je ne suis plus seul sur Carenity !"

FR_Antoine

Antoine
Syndrome de Prader Willi, Patient
25 ans

"On ne m'a pas toujours bien orienté. Sur Carenity, je peux échanger des bons plans qui m'aident à mieux me soigner."

FR_Robin

Robin
Cancer du larynx, Patient
66 ans

"Quand on est malade, on a besoin d'échanger et de partager avec les autres. Merci à Carenity d'exister pour ça !"

FR_Catherine

Catherine
Cancer de la vessie, Patiente
70 ans