Et le travail dans tout ça ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

BONJOUR

JE SUIS AGE DE 51 ANS ET SEP DEPUIS 1992 JE TRAVAILLE AUSSI A PLEIN TEMPS DANS UNE ADMINISTRATION.

MAIS BIEN QUE LES MEDIAS NOUS RABACHENT SANS CESSE QUE DES CONVENTIONS SONT SIGNEES POUR L INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICIPES J AI BEAUCOUP DE MAL A FAIRE RESPECTER CES CONVENTIONS.

JE DOIS TOUJOURS ME BATTRE POUR LES HORAIRES AMENAGEES ET LE POSTE DE TRAVAIL. JE DOIS SOUVENT FAIRE INTERVERNIR LES SYNDICATS , LE MEDECIN DU TRAVAIL, L ASSISTANCE SOCIALE ET UNE ASSOCIATION DE SEP.

QUAND A LA PROMOTION IL NE FAUT MEME PAS Y PENSER : TROP D ABSENCES !!!!!!!!!!!

MAIS JE NE BAISSE PAS LES BRAS. CEPENDANT CELA EST DIFFICILLE  A GERER PSYCHOLOGIQUEMENT ET JE DOIS FAIRE DES SEANCES DE SPHROLOGIE POUR NE PAS PERDRE PIED.

VOILA MA VIE PROFESSIONNELLE EN QUElQUES MOTS

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

Je pense que lorsque tu es avec des dirigeants qui ne comprennent pas le handicap, il peut y avoir toutes les campagnes possibles ainsi que toutes les interventions d'associations ou de medecine du travail, il est trés difficile de les faire changer. Il faut être doublement fort, pour gérer sa maladie et affronter le monde du travail. Ne te laisse pas bouffer par le boulot, dis toi que tu vaux ce que tu vaux. Je ne connais pas ton boulot alors c'est difficile de te donner des conseil mais en tout cas, prends du recul, après tout nous travaillons pour vivre et nous ne vivons pas pour travailler et encore moins pour nous détruire psychologiquement. Sois forte!!!!

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

d'aprés tout ce que je lis il y a quand même une différence que soit dans le public ou dans le privé l'angle d'approche insertion n'est pas le même souvent dans le privé les patrons ou petit chef ne font pas d'effort de réinsertion et ils poussent volontiers les gens à la démission chose inaceptable puisque l'on perd tout ces droits voilà pourquoi je ai fortement conseillé la reconnaissance T H même si s'est râlant . 

Bon courage à tous!

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

C'est sur, maintenant moi, j'ai surpris une conversation de mon boss ou il disait que les handicapés coutaient cher à la société et n'apportaient rien...Ben je peux vous dire que ça fait mal... Mais ça fait mal au début seulement, je sais ce que je vaut, je sais ce qu'il vaut et je n'envie pas sa place... Maintenant pour ces choses la, je suis persuadée qu'il y a une justice qui lui rapelera un jour ou l'autre ce qu'il est (et je ne lui souhaite pas de maladie)

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

regardez sur carenity ce que j'ai à dire sur le travail et la sep.

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

Bonjour,

Il y a peu de temps j’annonçais dans les victoires du jour que j'étais heureuse d'être passée devant le médecin conseil et qu'elle m’ait proposée de reprendre le travail à mi temps en congé longue maladie fractionné. Je suis rédacteur territorial à temps complet dans la mairie d'une commune de 800 habitants, en congé longue maladie depuis 20 mois, j'ai la sep depuis presque 20 ans  Quelque jours plus tard, je reçois un coup de fil de mon ancien patron, en l’occurrence le maire, qui m'anonce qu'il ne veut pas que je rrevienne travailler dans sa mairie de chercher ailleurs, prétextant que je serai trop stressée. Je travaille là depuis 5 ans, le stress du poste, je le connais,je sais ce qui m'attend mais j'espère le gérer à mi temps et de toute façon je dois essayer pour savoir. Je me pose plusieurs questions au sujet de la légitimité de son comportement, je pensais être titulaire de mon poste en sachant qu’évidemment j'ai été remplacée mais qu'un poste à mi temps dans le service est libéré suite à un départ en retraite et qu'il est occupé depuis 1 mois seulement par un agent non titulaire. Est ce que quelqu'un peut me renseigner à ce sujet, est ce que le maire peut demander à la commission paritaire chargée de l'étude de mon dossier de refuser ma reprise? Est ce qu'un arrêté peut être pris m’empêchant de revenir? ou n'importe quelle autre raison. Je suis écœurée, j'ai toujours travaillé au delà de mes horaires pour palier à mon handicap, je suis en fauteuil roulant et parfois fatiguée. Ça me fait mal d'être jetée comme ça, je me demande même s'il est obligé de me reprendre  comment je vais être accueillie....

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

Bonjour. Je suis en invalidité de catégorie 1 et comme vous me pose des questions sur ma retraite. J'ai lu sur le site Arcoo Agirc et en ai eu la confirmation par une personne de cett caisse que dans le cadre d'une invalidité de catégorie 1, des points gratuits étaient octroyés. Ils étaient à hauteur de ce que l'on percevait au moment de la mise en invalidité.

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

Bonjour 

Je reprends le file de cette discussion dont je suis a l'origine, il y a bien longtemps !!!!! 

Depuis Avril dernier j'ai choisit de travailler moins pour m'occuper de moi (gerer mes scéances de kynés et balnéo en journée et pas le soir après le boulot) je travaille donc a 70% en invalidité catégorie 1 (décidé par le medecin sécu) 

financièrement ça a été long à mettre en place mais je suis payée 70% par mon employeur 30% par la CRAMIF (branche invalidité de la sécu) tout se passe correctement 

Cependant j'ai UN GROS PROBLEME, lors de mon RV avec le médecin sécu, celui m'explique que sur 3 ans j'ai dépasser les 365 j d'arret maladie et que dorénavant je ne toucherais plus d'indemnités journalières si je suis de nouveau arrêtée pour "cause de SEP" 

Le pire c'est que c'est la loi et qu'il a raison j'ai trouvé le texte de loi : "affections de longue durée : pendant une période de 3 ans calculée de date à date. Un nouveau délai de 3 ans ne peut courir que si l'assuré a repris son travail pendant au moins un an sans interruption"

Ceci veux dire pour mon cas que je ne dois faire aucune poussée de SEP avant fin Mars 2013 sinon je ne serais pas payée, mon employeur ne recevant pas d'indemnités journalières

C'est juste ENORME quand on voit les campagnes de pub pour que les PMR retrouvent du travail et quand on a  la chance d'en avoir un on nous met des bandrilles dans le dos en nous expliquant que "tu peux tomber malade mais surtout pas de ta maladie chronique et ceci pendant un an après tu peux !!!!"

Je comprends juste la dedans que l'état français préfére nous passer en incapacité 2 et 3 donc nous empecher de travailler et donc nous forcer a devenir une charge pour la société alors qu'on a encore la capacité même en fauteuil roulant pour s'assumer et garder la tete haute

J'aimerais savoir si l'un ou l'une de vous a été confronté a ce problème ?

Bonne soirée

Catoche 

Et le travail dans tout ça ?

Posté le

Moi pour ma part je suis actuellement en mi-temps thérapeutique depuis Juin 2013 (juste apres avoir été diagnostiqué). Je travaille actuellement par Demi-journées sur 5 jours mais etant donné que je fais un métier ou je bouge beaucoup, j'ai du mal a tenir physiquement (le traitement me fatigue beaucoup physiquement et moralement) et on est en train de me reprocher mon manque de rendement. Alors que faire... Arreter son traitement pour que la fatigue disparaisse? 

Si vous avez des conseils..