SEP et vie affective/sexualité

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

@ Bruno, désolé mais je prends pas rebiff alors je peux pas te renseigner...

@ Pépi : Dis donc quelle philosophe cette Pépi... lol. Je suis de ton avis (sauf que moi je suis seul...snif). Maintenant je pense que nous devons faire aussi attention à notre comportement car oui nous somme malade mais cela peut aussi nous rendre "invivable". Je ne parle pas de moi (car moi je suis un gentil heureux de vivre, bref parfait) mais j'ai dans ma famille des gens qui sont aussi malade (pas de la SEP) et je plains leur compagnon car depuis la maladie, ils ne sont clairement plus attirant. Non pas par leur maladie car elle n'est pas "visuellement" visible mais par leur comportement. Et oui la maladie est compatible avec la connerie... C'est pas parceque nous sommes malades que nous pouvons nous permettre de faire vivre un calvaire à nos amis et entourage. Nous devons réussir à mettre en place des digues pour que notre maladie n'inonde pas "trop" notre entourage. Cela demande une force importante mais nous en avons tous la capacité j'en suis certain !!!

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

BIEN DIT ESMI LE MORAL,LE SOURIRE, LA BONNE HUMEUR EFFACE LE QUOTIDIEN DE LA SEP!!!!!!!!!!!!!

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

Tout à fait Esmi, et même que j'ai remarqué que les cons sèpiens l'étaient dèjà souvent avant d'être malades ;)

Comme quoi, la Sep n'est pas un remède à la connerie ! Ce serait trop beau, on verrait des listes d'attentes de conjoints devant les statues pour mettre des cierges en espérant que leur con attrape une Sep 

Mais dis moi Mumu, comment tu te débrouilles pour ne plus te faire draguer ? Moi je sais. Dans ta tête, tu es persuadée que tu n'es plus désirable, ben c'est le meilleur de tous les tue-l'amour. Si si, les hommes le sentent, je te jure !

Moi je m'amuse comme une petite folle dans mon fauteuil roulant ! Ma sœur a 15 ans de moins que moi, elle est jolie comme un cœur, mais elle a la même idée que toi en tête, alors que moi, depuis que je suis malade, je suis totalement désinhibée de ce côté là ! Et je rencontre très souvent des messieurs très charmants avec moi, je ne vous raconte pas la tête de ma sœur....

Bon, de là à passer à une relation concrète, il y a..............pffff ;) Mais c'est extrêmement agréable, çà rebooste le moral, et çà permet de rêver un peu ( et non, ce ne sont pas que des moches et des vieux, bande de mauvaises langues, je vous entends penser d'ici)

Donc, fais toi belle, sois naturelle, laisse sortir tout ce que tu as de super chouette en toi, et tu verras...........foi de petite sorcière que je suis  Et avant tout, ne crois pas un mot de tout ce qu'on te dit de négatif, tu n'appartiens à personne d'autre qu'à toi même, et tu n 'es pas le résultat du jugement des autres. OKI ?

Bon week end à tous, gros bisous pleins d'énergie et d'optimisme

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

alors ma pepi, je peux te promettre que je ne me laisse pas aller! je vis ma feminité pleinement, mais chacune de mes propositions un temps soit peu sortant du cadre fait reculer mon mari...c lui ki ne voit que la misere que je porte et pas le string !!!!! mdr Je suis com toi, completement deshinibée et voire boulimique , mais une desnhinibée frustrée...quant a la drague, g eu le cas au centre de reeduc, mais je m'en suis meme pas rendu compte!!! mais ca c pas nouvo chez moi !!! si au moins je le voyais, ca pourrait o moins me faire plaisir!! trop nulle la fille fille !!

merci ma belle

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

     Bonsoir tout le monde, dites donc il s'en dit des choses magnifiques et aussi émouvantes. 

@ Denis: je te promet de tout mettre en oeuvre pour préserver ma petite famille , d'autant que je reviens de loin . Lors de mon premier TTT sous Avonex, celui-ci m'avait complètement métamorphosé. J'étais irritable à outrance, m'emportais dans des colères sans raison apparente, bref je ne me reconnaissais plus et pire, j'avais peur de ce que je devenais, mais l'amour a eu raison de la maladie, et dés que je dérape, je repense à cette période et me dis qu'il ne faut tenter 2 fois le diable....

     Confidence pour confidence, nous avons toutes  et tous notre sex appeal,  et qu'il nous suffit de le regarder attentivement et oh surprise, le charme agit .... en plus si on abuse de l'humour alors la, c'est l'autoroute du bonheur qui s'ouvre à nous. 

     En même temps je crois toujours avoir regarder les gens de mon entourage en me demandant quelle était leur charme, cette petite lueur qui fait briller l'étincelle , et tout le monde en a une , ça c'est la vérité, alors amis sépiennes et sépiens célibataires laisser votre charme agir et conter nous vos plus belles romances...

    Bonne nuit 

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

Joliment dis chris66, tout a fais juste! 

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

Je rejoins tout à fait Mumu dans  son commentaire, c'est joliment dit, avec sensibilité, bravo Chris !

Pssst mumu, pense à clique sur la petite main en haut à droite des messages quand tu aimes, parce que là je pense que Chris est au top !

SEP et vie affective/sexualité


Posté le
     Pensée du Jour : Drauzio Varella (Prix Nobel de medecine)

Dans le monde actuel nous investissons cinq fois plus d’argent,en médicaments pour la virilité masculine et le silicone pour les seins des femmes,que pour la guérison de la maladie d’Alzheimer.
Dans quelques années, nous aurons des femmes avec des gros seins, des vieux à la verge dure,mais aucun d’entre eux se rappellera à quoi ça sert.

     C ma petite contribution au fofo de ce soir ......

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

no comment ..............ca parle tout seul.... j'aime !

SEP et vie affective/sexualité


Posté le

Je pense que lors de l'annonce du diagnostic  de la sep, tout le monde est passé par une phase d'incompréhension et de refus de l'admettre. Tout à coup, notre corps nous joue de vilains tours sans que l'on comprenne pourquoi. Nous ne maîtrisons plus rien du tout. Ensuite, les tracas que la maladie nous apporte, nous donne envie de détester ce corps et parfois nous passons par des périodes de colère face à cette injustice et de sérieuses baisses de moral.

Donc pour ceux qui vivent en couple, la tentation est grande de se confier à son conjoint comme un enfant qui pleure sur son sort auprès de sa mère. Jusque là rien d'extraordinaire. Mais au niveau du couple quelque chose se casse. L'autre ne nous voit plus comme la femme qu'il a désirée où l'homme qui faisait craquer.

Je ne connais pas la solution, comment faire pour ne pas tomber dans ce piège, ne jamais se plaindre à son conjoint? C'est difficilement réalisable, nous ne sommes que des être humains.

Face à ses problèmes de libidos, la personne atteinte de sep est toujours un homme ou une femme dans son coeur et son corps. Elle sait "gràce "à l'évolution de la maladie qu'il faut profiter de son corps tant qu'il peut encore fonctionner. C'est ce qui explique la "boulimie" de mumu. Combien d'entre nous regrette de ne pas avoir réalisé quelque chose tant qu'ils le pouvaient.

Ce n'est pas facile pour le conjoint bien portant, je n'envie pas sa position non plus...Enfin, vivement le traitement...

Discussions les plus commentées