Liens utiles et recherches globales

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Ah @SepSepien, le mythe de l’éternelle jeunesse :

« L’éternelle jeunesse est impossible : même s’il n’y avait aucun obstacle, l’observation de soi-même, la rendrait impossible « 

F. Kafka


Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonsoir @maritima @Chris31 @Nathali57 @emilie30 @Guerrison @Bidulou04000  @Valou35  @Tine25  @asimov @chatdoc @Gaelline  @brume26 @Mercedes55 @krisslo57 @Marie.53 @Magalisep  @Kirris  @marisep , à tous,

Par hasard, j'ai trouvé des vidéos sur l'acide lactique, dont le concept dans la respiration cellulaire a évolué.

https://www.youtube.com/watch?v=-s40DCyyD2chttps://www.youtube.com/watch?v=8zoF1MBSTAk


Après lecture partielle d'un document signalé dans la 2è vidéo, voici partage de l'article sur le sujet, en anglais, je traduirai ... https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2211034821007203

EXTRAIT : "Les niveaux de lactate dans le sang sont différents au repos et lors d'un exercice intense chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) par rapport aux personnes en bonne santé, les personnes atteintes de SEP présentant une augmentation plus faible du lactate lors d'un exercice intense à partir d'un niveau de repos plus élevé. Après avoir fait de l'exercice pendant au moins 3 mois, les niveaux de lactate sanguin pendant l'exercice peuvent devenir plus similaires aux niveaux observés chez les personnes sans sclérose en plaques, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour donner une image plus claire de ce phénomène. Nous espérons pouvoir utiliser le lactate sanguin à l'avenir pour mesurer la progression de la sclérose en plaques chez un individu ainsi que l'efficacité de son programme d'exercice."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Julien Venesson donne un avis ... vive le sport ! https://www.julienvenesson.fr/le-lactate-produit-lors-dun-exercice-regenere-le-cerveau/

Bises et amitiés.

🔆 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

2 vidéos qui m'ont appris bcp de choses @SepSepien et entre autres qu'il n'y avait jamais d'acide lactique dans un organisme vivant . Découverte aussi de l'ATP comme source d'énergie des muscles et des cellules .

Même s'il est hors de question de s'entrainer pour " courir comme un pro " , des vidéos pas ennuyeuses du tout !

Bises , 🔆 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!........................................................ , et Coucou @Chris31 🌷 On ne te voit plus !

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

@SepSepien bonsoir, merci pour ton partage 🌹.

A la lecture de l article de J Venesson, je devrais réduire les temps de récupération entre les séries..?

Mon kiné me demande de respecter des temps de pause reelles, nécessaires avec ma pathologie (le gainage pendant la récupération n est pas une bonne idée... plutôt un de mes défaut)

Quand il s agit de marche, je suis d accord, je ne peux pas faire autrement. Mais pour le renforcement musculaire, j augmente la charge plutôt que les répétitions, tout en faisant attention à mon périnée, à ne pas me faire mal... et à travailler à la limite de l anaérobie. Le reportage sur lechampion de bras de fer handisport m avait redonné l envie de "charger"

Et où l on revient sur l acide lactique et le lactase.

Bon je suis en vacances et je peux regarder les vidéos

Bon week-end

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonsoir @maritima @Chris31 @Nathali57 @emilie30 @Guerrison @Bidulou04000  @Valou35  @Tine25  @asimov @chatdoc @Gaelline  @brume26 @Mercedes55 @krisslo57 @Marie.53 @Magalisep  @Kirris  @marisep , à tous,

Un article conseille aux patients SEP d'éviter les protéines de lait de vache (caséine) : https://www.pnas.org/doi/pdf/10.1073/pnas.2117034119

EXTRAIT 1 : "Édité par Lawrence Steinman, Université de Stanford, Stanford, CA ; reçu le 15 septembre 2021 ; accepté le 26 janvier 2022

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie démyélinisante neuroinflammatoire du système nerveux central (SNC), d'une grande importance socio-économique. La physiopathologie de la SEP, qui est à la fois complexe et incomplètement comprise, serait influencée par divers déterminants environnementaux, dont l'alimentation.

Depuis les années 1990, une corrélation entre la consommation de produits laitiers bovins et la prévalence de la SEP a été débattue. Nous montrons ici que des souris C57BL/6 immunisées avec de la caséine bovine ont développé une pathologie sévère de la moelle épinière, en particulier une démyélinisation, associée à un dépôt d'immunoglobuline G. De plus, nous avons observé une liaison du sérum de souris immunisées avec de la caséine aux oligodendrocytes de souris dans des coupes de tissus du SNC et en culture où des anticorps spécifiques de la caséine ont induit une pathologie dépendante du complément. Nous avons ensuite identifié la glycoprotéine associée à la myéline (MAG) comme une cible antigénique à réaction croisée. Les résultats obtenus à partir du modèle murin ont été complétés par des données cliniques montrant que les échantillons de sérum de patients atteints de SEP contenaient une réactivité des cellules B et des anticorps à la caséine bovine significativement plus élevée que celle des patients atteints d'autres maladies neurologiques.

Cette réactivité était en corrélation avec la réponse des lymphocytes B à un mélange d'antigènes du SNC et pouvait à nouveau être attribuée à la réactivité MAG.

Bien que nous reconnaissions l'hétérogénéité de la maladie chez les personnes atteintes de SEP, nous pensons que la consommation de lait de vache chez un sous-ensemble de patients atteints de SEP qui ont subi une perte antérieure de tolérance à la caséine bovine peut aggraver la maladie. Nos données suggèrent suggèrent que les patients présentant des anticorps à la caséine bovine pourraient bénéficier de limiter les produits laitiers dans leur alimentation.


EXTRAIT 2 : "Signification

La sclérose en plaques (SEP) est la maladie auto-immune du système nerveux central (SNC) la plus répandue, entraînant des déficits irréversibles chez les jeunes adultes. On pense que sa physiopathologie est influencée par des déterminants environnementaux.

Dès les années 1990, il avait été suggéré qu'il existait une corrélation entre la consommation de lait de vache et la prévalence de la SEP. Ici, nous démontrons non seulement qu'un pourcentage élevé de patients atteints de SEP possède des anticorps dirigés contre la caséine bovine, mais aussi que les anticorps croisés avec la caséine bovine sont présents dans la maladie. mais aussi que la réactivité croisée des anticorps entre le lait de vache et les antigènes du SNC peut exacerber la démyélinisation. Nos données élargissent la compréhension actuelle de l'influence du régime alimentaire sur l'étiologie de la SEP et ouvrent la voie à la combinaison de plans de régime per l'association de régimes alimentaires personnalisés à des stratégies de traitement de la maladie.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)"

🐂 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Bonjour @maritima à tous,

Pour mémo un article qui donne des précisions sur les récentes découvertes : https://trustmyscience.com/mecanisme-virus-epstein-barr-provoque-sclerose-en-plaques-elucide/

Bises et amitiés.

🍀 !!!!!!!!!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le
Bon conseiller

Bonjour à toi @SepSepien et à tous

Sans rapport avec ce que tu viens d'écrire mais une nouvelle porteuse t'avenir aussi

Santé log < The Journal of Neuroinflammation : SCLÉROSE EN PLAQUES : LE LIPIDE QUI POURRAIT CALMER LES CRISES

https://www.santelog.com/actualites/sclerose-en-plaques-le-lipide-qui-pourrait-calmer-les-crises?utm_campaign=%5BPROD%5D+Sant%C3%A9+log+-+Newsletter+Flash+du+02%2F06%2F2022&utm_source=Site+-+NL+Hebdo+et+flash&utm_medium=email

Bises et amitiés. 🙂

Liens utiles et recherches globales


Posté le

@maritima merci pour ton lien !

Encore un espoir ... parfois on aimerait être Mickey qui sourit :o))

🌹 !!!!!!!!!!!!

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Merci pour toutes ces infos qui nous donnent cette envie d’espérer mais il faudra encore de nombreuses années pour que que cela soit confirmé et actée sur l’homme...

Liens utiles et recherches globales


Posté le

Science Québec vient de publier un article intéressant :

Sclérose en plaques : suivre les mouvements des yeux pour une meilleure prise en charge

Comment déceler le plus tôt possible les troubles cognitifs parfois associés à la sclérose en plaques? En observant régulièrement les mouvements des yeux des personnes atteintes de cette maladie, répond Étienne De Villers-Sidani, neurologue à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal (Le Neuro).

C’est pour valider cette idée que le chercheur spécialiste de la cognition, qui a fondé l’entreprise Innodem Neurosciences, vient de lancer un essai clinique visant à suivre 120 patients sur 5 ans. Réalisé avec Novartis, cet essai évaluera l’efficacité d’une application sur tablette développée par l’équipe du Dr De Villers-Sidani et qui permet de repérer les anomalies des mouvements oculaires trahissant une atteinte cognitive.

Car pour l’instant, une telle atteinte peut facilement passer inaperçue. « Les neurologues n’ont pas les bons outils pour détecter tôt un problème de santé du cerveau, ni les outils pour faire le suivi approprié. Pourtant il existe des médicaments qui freinent la progression de la maladie », précise-t-il.

Pour que les patients puissent bénéficier de ces molécules le plus tôt possible, il est crucial de repérer les troubles cognitifs dès qu’ils apparaissent. « Le ralentissement, la fatigue cognitive, la perte de concentration sont parfois subtils et les médecins ne peuvent pas les détecter par résonance magnétique ni en examinant leurs patients. Or dans la sclérose en plaques, les mouvements oculaires sont affectés de manière très spécifique et sont un bon indicateur de cette atteinte », explique Étienne De Villers-Sidani. Comme la maladie se déclare chez des patients jeunes, entre 25 et 40 ans en moyenne, en pleine vie active, il est d’autant plus important de préserver au mieux leurs capacités cognitives.

Quel lien avec les yeux? Plusieurs études récentes ont montré que le degré d’anomalie des mouvements oculaires, dans le cadre de la sclérose en plaques, reflète la sévérité de l’atteinte globale, l’état de la capacité cognitive et le niveau de neurodégénérescence.

Grâce à sept tâches effectuées par le patient sur sa tablette, en une dizaine de minutes, le logiciel d’Innodem compile plus de 600 données, comme la rapidité des saccades oculaires, leur précision et le « parallélisme » des yeux. Il en extrait plusieurs marqueurs qui sont ensuite interprétés grâce à une intelligence artificielle. « On distingue les biomarqueurs des mouvements oculaires, comme la rapidité et la précision, qui permettent d’évaluer les aspects moteurs, régis par le tronc cérébral. Quant aux biomarqueurs de la cartographie du regard, qui sont associés à la façon dont une personne détaille son environnement et échantillonne ce qui l’entoure, ils sont révélateurs de certains aspects cognitifs », précise Étienne De Villers-Sidani.

En cas de détection d’une atteinte cognitive, le médecin et le patient auront toutes les cartes en main pour changer de traitement et essayer des molécules plus efficaces contre la forme progressive de la maladie. « Ces traitements sont aussi plus agressifs, donc ils ne peuvent pas être donnés d’emblée. Mais c’est important de les proposer au bon moment », indique le spécialiste.

Le patient, maître du suivi

Lors de la première phase de l’essai clinique, les patients s’auto-évalueront dans le confort de leur foyer une fois par semaine, pendant un an. Ensuite, le test sera effectué tous les six mois, toujours à la maison. « Avec la pandémie, on a réalisé que l’accès aux spécialistes est parfois difficile, surtout pour les personnes en zones rurales. Le but de cet outil est aussi que les gens puissent être davantage acteurs de leur prise en charge : s’autotester, c’est être plus autonome », explique le Dr De Villers-Sidani.

L’accessibilité aux soins est l’un des chevaux de bataille de la Société canadienne de la sclérose en plaques, qui souligne la pertinence de ce type d’outils (sans toutefois se prononcer sur la qualité de l’application encore expérimentale). « Les troubles cognitifs touchent 80 % des personnes ayant la sclérose en plaques, quelle que soit la forme de la maladie. C’est une maladie épisodique et imprévisible, donc le fait de pouvoir avoir une évaluation fréquente est sans aucun doute une avancée », indique Marie-Ève Simard, directrice du marketing et des communications à la Société canadienne de la sclérose en plaques – Division du Québec.

En attendant les résultats de l’essai, notons que l’approche est un exemple éloquent du seul mérite qu’aura probablement eu la pandémie : celui d’avoir accéléré le développement de la médecine à distance, moins invasive et plus accessible.

https://www.quebecscience.qc.ca/sante/sclerose-en-plaques-mouvements-yeux/


Discussions les plus commentées