https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

17 réponses

269 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

En fonction des métiers et des responsabilités, avoir une activité professionnelle peut-être fatiguant voire épuisant. Comment garder son emploi quand on est touché par la SEP ? A défaut, comment réorienter sa carrière professionnelle ?

Début de la discussion - 29/12/2012

SEP et vie professionnelle


Posté le

A priori, cela dépend, je crois, de la manière dont on est apprécié au travail pour avoir les aménagements nécessaires (d'emploi du temps par exemple, en fonction du traitement !) et de la manière dont on est suivi (neurologue et généraliste fiables qui connaissent bien votre cas).

J'ai ainsi bénéficié de beaucoup de compréhension  de la part de ma hiérarchie et de la plupart des collègues mais eu aussi droit aux réflexions déplacées, voire blessantes de la part de certains (puisque que je n'ai pas la forme la plus grave et souffre de troubles invisibles à commencer par la fatigue si  imprévisible !).

Actuellement en CLM fractionné, j'apprécie de pouvoir encore professer sans être tout le temps culpabilisée ou d'être à bout ! Je ne sais combien de temps, je pourrais ainsi continuer, néanmoins !

SEP et vie professionnelle


Posté le

entierement d'accord avec toi verojed

pour mon cas je suis en arret depuis 1ans ou je boss pas possible de trouvé un nouveau poste (camping) a ce jour c'est la fatigue et douleur dans les jambes et elles laches toutes molles .

je ne s'est pas ou je vais si un jour je vait pouvoir retravaillé cette semaine d'effort pour noel je le paye maintenant et pour le moment pas prevue de reveillon car trop crevé

bon reveillon a tous que cette nouvelle année nous apporte un nouveau remede miracle ou au moins nous supprime les injection car je ne les supporte plus

SEP et vie professionnelle


Posté le

Bonjour, je suis contente de voir que certains arrivent à avoir des aménagements dans leur travail. Pour ma part, je suis en école d'éducateur spécialisé et aucun aménagement n'est possible. Je souffre surtout de la fatigue et de temps en temps, quand je force trop, mes jambes me lâchent. Mais dans les textes qui régissent le diplôme d'état d'éducateur spécialisé, on n'a pas le droit, tout au long des trois ans de formation, à plus de 10% d'absences justifiées et ce, même en cas de maladie grave. Là je suis en première année et je suis épuisée. Chaque jour je me demande comment je vais tenir... Il n'y a plus qu'à s'accrocher....

SEP et vie professionnelle


Posté le

bonjour a vous

apres 18 mois d arret de travail je reprend demain a mi-temp thérapeutique.je ne sais pas les horaires que j aurais c est medecine travail qui va voir avec moi.franchement j ai un peu peur car il y a cette satanée fatigue et je sais pas comment je vais gerer.mais le positive c est que je vais arreter de m isoler..et je vais retrouver mes copines boulot et quand a ceux qui seront pas content ils ont qu a prendre notre sep...bisous et envoyez moi des ondes positives svp.merci.

SEP et vie professionnelle


Posté le

Bonjour à tous,

Moi je n'en ai pas parlé à mon employeur ni à personne !!! Je travaille au rayon fruits et légumes d'une grande surface. Ce qui est très fatiguant, mais ça me stimule, je me sens comme les autres, ça me rend forte. Et sincèrement je suis considérée normalement ;)

Vous allez me dire : Et le jour où il y aura un pb ? Bah on verra, de toute manière je ne crains rien. On ne peut pas me licencier pour cela. Si ???!!! ?? Rassurez moi !

Ais-je fais le bon choix ? Sachant que lors de ma visite médicale d'embauche, la médecin m'a dit que je faisais bien de ne pas en parler.

Merci et bon courage à tous !

SEP et vie professionnelle


Posté le

bonjour

donc 3 semaines de reprise boulot en temps partiel thérapeutique dans un nouveau poste donc en ce moment j ai plus l impression d etre en stage ou le boy de la fille avec qui je bosse sur le meme poste..ca va durer qu un moment car je sent que je vais vite péter une durite et remettre les choses en place..autrement et le boulot +kiné je rentre chez moi suis hyper fatiguée et douloureuse et c est soit je m endors des que je me pose chez moi ou soit je pleure...super..et j ai tjrs pas fais ma demande d invalidité  et je comprend rien on me dit que je peux etre en invalidité 1 ou 2 mais d autres me dise que dans la sep c est la  1er catégorie alors que d autre son en 2 eme categorie si quelqu un peu me donner des infos ca serrais sympa..merci d avance. b'''"' 

bisou

SEP et vie professionnelle


Posté le

pour passer en invalidite Pepette il faut être en maladie depuis un moment  . C'est le medecin conseil de la sécu qui évalue ton état et qui donne cette invalidité la catégorie 1 tu peut travailler à mi temps et tu as une pension complémentaire la 2 tu ne peut pas travailler et tu as une pension équivalent à 50 % de ton dernier salaire dans cette catégorie si ton état s'améliore tu peux reprendre le travail ensuite tu as la 3 qui elle concerne les personnes ayant plus de 80 % d'invalidité et en général en fauteuil avec un besoin d'assistance pour les gestes de la vie la pension est de 50 % du dernier salaire avec un plus pour tierce personne. Voilà pour ce que j'en sais il y auras peut être d'autre personne qui pourrons compléter mon analyse

courage !!

SEP et vie professionnelle


Posté le

j'ai repris mon travail après 6 mois d'arrêt. Mon poste de travail n'est pas adapté à ma pathologie. j'ai dû me battre contre le médecin du travail mai j'ai gagné !!

enfin certaines tâches qui m'incombaient ne me sont plus attribuées. Il reste encore beaucoup de choses à faire mais je suis confiante.

c'est vraiment très dur de se faire respecter comme travailleur handicapé

SEP et vie professionnelle


Posté le

bonjour à tous!!

@Mllephlou, je travaille aussi dans une grande surface, sauf en ce moment, je suis en arrêt depuis que j'ai repris après mon congé parental (3 ans). Je n'ai pas supporté le changement de rayon (du textile à l'épicerie). Mais surtout, le surmenage, des heures supp en pagaille, des chefs de rayon qui se prennent pour des pittbulls alors que j'ai plus d'ancienneté qu'eux, dans le magasin... et des palettes (entre 3 et 5, à faire en quelques heures de boulot) plus hautes que moi et à tirer au tire-pal manuel, s'il vous plaît car les électriques abîment le carrelage. Résultat une poussée après 1 mois et 1 semaine de boulot... après, on me dira le travail c'est la santé (pas si sûre, des fois)

j'avais vu la médecine du travail qui m'a donné des conseils quant à notre maladie. et elle m'a aussi clairement dit de ne pas leur expliquer que je faisais 1 dossier MDPH car eux allaient en profiter et ne feraient rien pour moi...

Et là; je stresse car je ne sais pas ce que je dois faire pour quitter mon poste sans perdre de trop....

Discussions les plus commentées