Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

15 réponses

259 lectures

Sujet de la discussion


Posté le

Trop de chocs violents pendant l'adolescence modifieraient la structure du cerveau et augmenterait le risque de sclérose en plaques.

Les traumatismes crâniens à l'adolescence favorisent la sclérose en plaques (SEP) à l'âge adulte, selon les résultats d'une étude Annals of Neurology. Ce lien n'est pas observé si les chocs ont eu lieu pendant l'enfance. 

Les chercheurs de l'Université Örebro en Suède ont utilisé des dossiers médicaux pour analyser les effets sur la santé à long terme des commotions cérébrales chez les enfants de la naissance à l'âge de 10 ans et à l'adolescence entre 11 à 20 ans. Le risque de sclérose en plaques (SEP) a été examiné à la fin de l'âge adulte pour ces deux groupes.

Les commotions cérébrales à l'adolescence en cause

« Nous pensons que la commotion cérébrale chez les adolescents peut provoquer des modifications qui au fil du temps, empêchent les cellules nerveuses et cérébrales de fonctionner correctement », explique Scott Montgomery.

Les résultats de l'étude ont montré qu'une commotion cérébrale à l'adolescence, augmentait le risque de SEP plus tard de 22%. Les  adolescents qui ont connu deux ou plus de commotions cérébrales ont augmenté ce risque de 133%. Ce lien n'a pas été avéré pour les enfants.

"La sclérose en plaques est causée par une combinaison de causes génétiques et d'expositions environnementales. La plupart des jeunes qui subissent un traumatisme crânien ne devraient pas s'inquiéter, car ils ne portent pas forcement les gènes nécessaires pour développer une SEP", explique Scott Montgomery.

La sclérose en plaques est une maladie neurologique qui perturbe les mouvements, les sens, l'équilibre. Elle se développe habituellement au fil du temps, pendant lequel le système immunitaire du corps attaque des parties du système nerveux central.

Source : Top Santé

Et vous, avez-vous eu un traumatisme cranien à l'adolescence ? 

Début de la discussion - 26/10/2017

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le

oui

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le
Bon conseiller

Bonjour à toutes et à tous !

Pour ma part, à l'âge de 20 ans, j'ai été renversée par une voiture conduite par une jeune institutrice qui a brulé son feu rouge. Je me suis réveillée le lendemain ou surlendemain dans une maison de convalescence. Après un échange pour le moins étonnant avec une infirmière "Vous n'allez pas mourir cette nuit mais on ne sait jamais, pouvez-vous me donner l'adresse de vos parents ?", je suis retombée dans le coma. J'étais en cité universitaire.

En me réveillant le lendemain, une autre infirmière m'a montré un miroir pour me faire comprendre que j'étais défigurée. Cette fois, j'ai résisté à l'agression que j'espère inconsciente !?

Puis, j'ai trouvé dans la poche de ma veste, les coordonnées d'une femme qui avait été témoin de l'accident. Ne sachant que faire dans cet état (manque de lucidité), je n'ai jamais porté plainte.

Par contre, cette expérience m'a fait apprendre qu'une fissuration plus ancienne sur la boîte crânienne était visible. Ceci m'a permis de découvrir de ma propre mère que j'avais fais une chute nourrisson. J'étais tombée du lit où elle me changeait.

Si je suis assurée qu'il y a d'autres raisons, je ne peux nullement nier celle-ci !

Merci pour cette information pas encore découverte au fil de mes lectures ! Excellente journée à toutes et à tous ! Bien à vous...

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le
Bon conseiller

Jamais ou alors je ne m'en souviens pas

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le

non pas du tout

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le

Moi non mais mon fils deux et je me pose des questions pour lui plus tard car j'ai une sep

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le
Bon conseiller
Oui mais à l'âge,de 6 ans.......Et vlan une balançoire en bois dans la tête. 25 points de suture.
Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le

Un jour vers 14 ans deux personnages m'ont utilisé comme bélier pour casser un mur.  Bien sûr c'est mon. Rand qui en fit les frais avec une bosse de plusieurs  centimètres sans autre soin qu'une patte mouille pour réduire la bosse et une aspirine pour la douleur....

quelques 5 ou 6 ans plus tard en 1970 les premiers symptômes ont surgi 

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le

Oui, violente chute de cheval à 14 ans. Ma bombe s'est cassée car ma tête a cogné le sol, aux urgences ils n'ont pas fait de scanner de la tête (les enfants étaient solides dans les années 80), traumatisme au rein gauche. Ma tête avait l'air solide même si je saignais d'une oreille. A 17 ans, première  poussée sensitive.

Sclérose en plaques : les traumatismes crâniens en cause

Posté le

Egalement ; renversé par une moto à l'age de 11 ans perte de connaissance suite au choc m'ayant projeté de l'autre côté de la route , hospitalisation pour plaie à la jambe , suivi d'une paralysie faciale pendant de très nombreux mois ou années ?

jac22

Discussions les plus commentées