anonymous avatar
Posté le 08/11/2016 à 18:09
Bon conseiller

Bonjour, je recherche des personnes qui sont ou ont été sous Avonex.... Je n'avais pas choisi celui là au départ mais mon neuro, préfère me mettre sous Avonex....Je dois commencer le traitement d'ici peu, Mais l'intramusculaire me fait un peur....

Et un autre sujet, qui parmi vous a eu des soucis avec son neurologue!!!???

Merci d'avance pr vos réponses

anonymous avatar
Posté le 10/11/2016 à 15:55
Bon conseiller

encore moi Bonjour @Athénaïs

pour ton post sur l'Avonex, j'en ai pris quand j'ai eu marre de me piquer 1 jour sur 2 avec le  bétaféron en sous cut . Je n'avais presque pas d'EI avec le bétaféron juste des rougeurs au point d'injection et une injection un peu douloureuse presque jamais d'état grippal

Avec l'Avonex plus de douleur ni de rougeur ni de pb de rotation des points d'injection- mais des maux de tête systématique le lendemain, je le prenait avant le WE pour être "claire" au boulot.

l'infirmière m'avait dit que c'était normal, tu t'injecte la même dose en une seule fois et pas en 3- à confirmer

C'était avant la naissance de ma fille. Après l'accouchement j'ai préféré reprendre le bétaféron. A voir avec le pélargy??? e tout cas c'est dans la même famille des interférons

bon courage

anonymous avatar
Posté le 11/11/2016 à 18:18
Bon conseiller

@Athén@is 

Bonsoir, je ne me souviens plus pour L'Avonex, mais pour la copaxone et pour le bétaféron , il y avait des stylos injecteurs. tu appuies sur le bouton et tu n'as pas à faire le geste.

pour l'avonex (pour les 3 en fait)  j'avais eu un RDV avec une infirmière hospitalière, pour choisir les endroits où tu peux te piquer (différents de ceux en sous cutanée).  J'avais fait la première avec elle - 1/4 de dose et progressivement tu passes à la dose complète- . j'ai eu "droit" à une sacoche de transport thermos avec un livret explicatif. Il fallait garder le produit au frigo.

pour apprendre le geste qui doit être rapide, pour ne pas avoir mal, j'avais ramené une orange ou une balle en mousse.

quand aux risques de dépression , c'est arrivé chez moi après 10-15 ans sous interférons, après la naissance de ma 2eme, congé parental (+ou- choisi) et avec ma fille qui ne dormait pas, HPV ...etc.. la neuro m'a dit d'arrêter immédiatement.

Mon mari avait "deviné" pour sa collègue qui devait rentrer le vendredi, une infirmière la piquait (au début??)

mais ça a marché pour moi à l'époque.

Regardes la notice tu dois avoir un N° et tu peux appeler le labo

anonymous avatar
Posté le 12/11/2016 à 09:05
Bon conseiller

bonjour,

oui j'ai un infirmier qui viens a midi, pr m'apprendre à me piquer.... 'y vais avec un peu d'aprrehésion mais je verrai bien...

mes parents viennent passer le weekend au cas si ai besokn à la maison... Donc on verra, je te donne des news des que je peux...

Rejoignez les 136 000 patients

inscrits sur la plateforme

Rejoindre

C'est gratuit