https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

2 réponses

69 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à tous

Je me pose pas mal de questions....Je suis toujours en attente de diagnostic. J aimerais savoir si la Sep peut toucher uniquement la moelle épinière et rien à l IRM cérébral? Oú se trouver vos premières lésions ?

Merci pour vos réponses

Début de la discussion - 05/01/2018

Lésions médullaires


Posté le

Bonsoir 

pour ma part diagnostique en octobre 2016 et poussée sensitive en mars 2017 ma neuro m’a montré après irm que l’on retrouvait généralement les lésions cérébrales en même proportion que les lésions médullaires après chaque personne est différente tu peux avoir des lésions sans poussée et une poussée sans nouvelles lésions les troubles moteurs sensitif ou oculaire dépendent de la localisation des lésions personne ne peut prévoir La suite certains vont faire poussée sur poussée et accumuler les handicaps avec une récupération totale où partiel d’autre auront une progressive sans poussée 

le mieux est de te fier à ta neurologue et de prendre le traitement de fond le plus adéquat sans trop d’effets secondaires après l’apprentissage sera difficile déni colère sentiment d’injustice dépression seront les différentes. Étapes avant l’acceptation

enfin si vous avez la chance qu’elle ne soit pas active c’est cool et pour la note d’espoir il vaut mieux avoir là sep aujour’hui qu’il y’a 30 ans 

Lésions médullaires

• Membre Ambassadeur
Posté le
Bon conseiller

@Hoedic01 Bonjour , assez bonne explication globale afin de différencier le type de lésions , inflammatoires dans une SEP rémittente récurrente et essentiellement de dégénérescence (mais pas que...) dans une SEP progressive. Les lésions pouvant toucher l'encéphale et/ou la moelle épinière sont visibles toutes deux sur les IRM dédiés (encéphale et médullaire). Ensuite fonction l'agressivité de la maladie ces lésions seront plus ou moins nombreuses et étendues , et susceptibles de s'éteindre  et disparaître dans une SEP RR.

Il est vrai qu'un lambda peut avoir des plaques visibles à l'IRM et ne ressentir aucun trouble ni symptôme , l'inverse est moins vrai sauf pour les SEP RR où il peu y avoir récupération totale après une seule poussée... Comme tu le dis il faut un suivi neurologique dés qu'il y a apparition de troubles et suspection d'une SEP (même si tout "va bien" en période de rémission ...)  au moins annuel , et la mise en place d'un  traitement dépendra essentiellement de son évolution et activité , ensuite vivre en essayant de l'oublier si elle le permet est a meilleure des choses à faire

@Laurianecb‍  si tu es en attente de diagnostic , je ne pourrai te conseiller que d'être cool et patiente , le diagnostic n'étant souvent posé qu'après une seconde poussée , il y a encore espoir de ne pas avoir la SEP Tu es en attente , sachant que le diag se pose après un examen neurologique complet (clinique ,  biologique ( Ponction lombaire) , images , potentiels évoqués) , en attendant celà  et ce afin d'être surs , il n'y a que suspection 

Discussions les plus commentées