Fonction publique ou travailler dans le privé ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

10 réponses

121 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonsoir

J'ai BAC +3, une RQTH et des expériences professionnelles très courtes (stages et job d'été - j'ai travaillé 3 mois max) et j'aimerais vivement entrer dans la vie active.

Cependant, je suis déprimée par les salaires qui seraient proposés (AAH + 440€ max/mois?). 

Je suis tombée malade pendant mes études. J'ai atteint le niveau Licence mais je n'ai pas réussi à avoir mon Master. En ce moment je suis sans emploi et je touche l'AAH à taux plein.
L'idéal serait pour moi de travailler dans la promotion d'événements mais je suis prête à faire des formations et changer de voie si ça implique un bon salaire.

Vu ma fatigue quotidienne, je pense être réaliste quand je dis ne pas pouvoir faire du 35H, je devrais donc travailler à mi-temps et j'aimerais savoir si lequel entre privé ou le public, serait le plus intéressant financièrement? 

Je vous remercie de l'aide que vous pourrez m'accorder,
Bonne soirée! 

Début de la discussion - 18/12/2018

Fonction publique ou travailler dans le privé ?


Posté le

@Chris31‍ @SepSepien‍ @Nath0828‍ @pv120277‍ @Rachel53‍ @mariben‍ @Franck1972‍ @catimini34‍ bonjour, pourriez-vous partager votre expérience professionnelle avec @Batman2‍ ? Belle journée

Fonction publique ou travailler dans le privé ?

• Membre Ambassadeur
Posté le
Bon conseiller

@Louise-B Bonjour ainsi qu'à @Batman2‍ , les seules choses auxquelles je pense en lisant ce post sont :

Âge de Batman2 ? 

Inscrite à la MDPH et éligible à une AAH à taux plein ( un niveau bac+3 pas expérience pro) tu as le   désir de travailler avec des prétentions de salaires😐et en demandant en fait ce qui vaut plus le coup ( privé ou f( ) publique) 🤔🤔🤔🤔

je pense donc qu'ici ça n'est ni le pôle emploi ( ou Cap-Emploi ) ni la MDPH ni une cellule d'orientation  ou encore un cabinet médical 😶

Et donc je pense qu'avant toute chose il est indispensable que  tu te tournes vers les instances citées pour faire le point sur :

Ton état de santé et sa compatibilité avec un travail ( pourquoi une AAH à taux plein et depuis quand ?

Sachant que pour percevoir cette allocation il me semble que tu as l'obligation de ne pas travailler plus de 17h/ semaine et qu'elle diminuera d'autant du salaire perçu ! Renseigne toi auprès de la MDPH et du CAP EMPLOI tu as sans doute une RQTH....🤔 ) Tu peux déjà te rendre sur le site de la MDPH ...

Ensuite vers les cibles qui pourront éventuellement t'aider à intégrer le marché du travail dans le domaine qui t'intéresse. 

Bonne chance ds ta quête 

Fonction publique ou travailler dans le privé ?


Posté le

Salut à toi @Batman2, salut à tous,

Tout d’abord, je ne connais pas les détails sur ton niveau de handicap, mais tu as bien raison de chercher à t’insérer dans la vie active. Un boulot, lorsque c’est possible et même à temps partiel, c’est une bouffée d’oxygène pour le malade, des rencontres, etc.

Ensuite, les remarques de @Chris31 sont justes : il te faudra de toutes les façons consulter des spécialistes dans les agences dédiées (MDPH, Pole emploi, etc.). Donc, ce que je vais t’écrire est indicatif, relève du témoignage, et doit donc impérativement être confirmé par des professionnels.

Concernant le secteur privé, je me déclare incompétent : j’y ai bossé 15 ans, mais je n’étais pas malade à l’époque. J’imagine toutefois que certaines grosses boîtes doivent avoir des mécanismes assez similaires à ceux qui existent dans la fonction publique (FP).

La FP, je connais mieux : je suis fonctionnaire titulaire dans la FP d’État et c’est peut-être une piste à creuser. Je t’explique plus bas pourquoi.

 Pour ce qui est de la FP, afin de mieux cibler tes recherches, il faut déjà bien comprendre qu’il en existe trois, avec leurs avantages et leurs limites respectives.

- la FP territoriale : mairie, préfecture, etc. Avantages : ces administrations peuvent proposer des emplois en province, donc éventuellement proches de ton domicile si tu vis là-bas. Inconvénients : je n’ai pas de boule de cristal, mais s’il faut trancher dans les dépenses publiques dans l’avenir, je pense que les sacrifices seront fait dans ce secteur. Les recrutements seront donc peut-être plus difficiles pour des raisons budgétaires

- la FP hospitalière : le nom est parlant. Là aussi, il y a des hôpitaux un peu partout en France, et je sais qu’ils savent accueillir les personnes handicapées. En revanche, sur le plan budgétaire, je ne connais pas leur marge de manœuvre.

- la FP d’Etat : police, armée, éducation, finances, affaires étrangères, etc. Avantage : ce sont des administrations qui ont tendance à recruter régulièrement. L’inconvénient pour toi peut être que les emplois se trouvent majoritairement à Paris et en région parisienne.

 Pour les autres je ne sais pas, mais je sais que les administrations de la FP d’État sont obligées d’avoir dans leurs rangs un contingent de personnes handicapées, et de les accueillir dans les meilleures conditions possibles (poste et temps de travail adaptés, etc.). Ta RQTH est donc plutôt un « plus » les concernant, puisqu’ils ne respectent pas toujours les quotas et qu’ils seront donc ravis d’accueillir une personne compétente avec un handicap.

En revanche, ce sera sur des jobs administratifs au départ, autant le savoir tout de suite, donc pas forcément les plus attrayants, et les salaires, bah, c’est pas les loups de Wall Street, on est bien d’accord 

 Il existe deux modes de recrutement, deux statuts : sous contrat (CDD puis éventuellement CDI) et sur concours. L’avantage du contrat, c’est que le recrutement peut être assez rapide si l’administration en question a des postes et que ta candidature les intéresse. En revanche, le statut est plus précaire que celui d’un fonctionnaire titulaire (c’est à dire recruté sur concours). Une bonne piste peut être de se faire recruter sur un premier contrat puis de passer les concours si tu veux pérenniser ton poste.

 Après à toi de faire tes recherches : va sur les sites gouvernementaux (en général, il y a une page sur la partie RH), vois si cela t’intéresse et après c’est comme pour le privé : lettre de motivations + CV.

 Avec un bac+3, tu peux espérer un statut de catégorie B d’entrée, ce qui n’est pas mal…

 Bon, encore une fois, tout ce que je viens de te dire doit être pris avec des pincettes, et demande à être confirmé par des professionnels, mais voici mon témoignage sur la FP. Me concernant (mais j’étais déjà titulaire quand je suis tombé malade) je peux dire que c’est quand même un statut très protégé et que l’administration est bienveillante pour les personnes handicapées.

 Voili, voilo.

 Bon courage pour tes recherches et je suis disponible si tu veux en discuter en PV.

 La bise à tous.

 Franck

Fonction publique ou travailler dans le privé ?


Posté le

Bonjour à tous,

En ce qui me concerne j’etais déjà diagnostiqué lors de mon entretien d’embauche,j’ai volontairement postulé pour un emploi à 50 % pour me préserver , sans pour autant évoquer ma pathologie ce jour là.

6 mois plus tard on me proposait d’augmenter mon temps de travail parce qu’il y avait des besoins,j’ai refusé en prétextant avoir besoin de temps pour garder mes petits enfants... pas le choix j’allais pas révéler ma maladie et risquer de perdre mon futur cdi. Au moment de mon passage en cdi on m’a demandé à nouveau si je souhaitais plus de temps et j’ai campé sur mes premiers prétextes. Ensuite nous avons eu un formulaire expliquant l’importance de se faire reconnaître travailleur handicapé et j’ai donc pris la décision de monter mon dossier à ce moment là . Petit à petit j’ai révélé la vrai raison pour laquelle j’insistais pour travailler à 50% et maintenant je suis soutenu par l’ensemble de mes collègues qui me comprend. J’ai demandé des aménagements d’horaires avec l’aide de la médecine du travail pour pallier aux effets secondaires de mon injection (je ne travaille jamais le lundi)

Pour me permettre de récupérer plus facilement , ma chef évite de me faire travailler plus de deux jours consécutifs... il faut quand même que je précise que je suis aide soignante donc je travaille avec des infirmières et des médecins qui connaissent bien ma pathologie . Je bosse dans le privé et je ne pense pas que j’aurais plus d’avantages à travailler dans le public 🤔

voilà pour mon expérience, j’espère avoir été utile .

Fonction publique ou travailler dans le privé ?


Posté le

@Chris31 

Âge de Batman2 ?  27 ans.

Inscrite à la MDPH et éligible à une AAH à taux plein ( un niveau bac+3 pas expérience pro) tu as le   désir de travailler avec des prétentions de salaires😐et en demandant en fait ce qui vaut plus le coup ( privé ou f( ) publique) 🤔🤔🤔🤔

Bien sûr que j'ai des prétentions de salaire, j'ai fais 3 ans et demi pour avoir ma Licence, que j'ai eut et 2 ans pour un Master que je n'ai pas pu avoir, en partie à cause de ma SEP.  Mon but était d'avoir BAC +5 pour toucher  entre 1500€ à 2000€  (je commence à 1300-1500, et je monte doucement ce qui était tout à fait possible en Marketing). J'espère ne pas avoir fait toutes ces années études pour rien, à cause de ma SEP qui a bouleversé tous mes projets. 

je pense donc qu'ici ça n'est ni le pôle emploi ( ou Cap-Emploi ) ni la MDPH ni une cellule d'orientation ou encore un cabinet médical. 

Merci, mon cerveau a beau être atteint, je sais toujours lire. 

J'ai eu plusieurs RDV avec pôle emploi. Les "conseillères" ont été vraiment incompétentes, l'une m'a dit que Pôle Emploi pourrait financer mon permis, ce que la deuxième conseillère que j'ai vu un mois plus tard, a nié. J'ai constitué un dossier et attendu pour rien, et c'est grâce à mes recherches perso que j'ai appris ce que l'Agefiph proposait. 
Pour mon troisième RDV, la "conseillère" PE m'a montré pendant 45 mins comment postuler à des offres d'emploi sur des sites internet...Une aide très..inutile? Après tout elle savait que je savais naviguer sur Internet.
On a parlé de salaire et c'est elle qui m'a dit de ne pas espérer plus de 1300€/ mois.

Après ça, j'ai décidé de me tourner vers CAP Emploi. Il m'a fallu attendre 3 mois pour avoir ce RDV. Les deux premiers conseillers ne savaient pas que l'Agefiph finançait le permis. La première m'a dit que l'Agefiph ne subventionnait que les heures supplémentaires (faux) et elle a ensuite démissionné.
La deuxième (là encore 1 mois et demi d'attente pour un RDV) avait les même propos et elle n'a décidé d'appelé l'AGEfiph parce que j'avais "beaucoup insisté". A sa grande surprise, ils subventionnent jusqu'à 800€ pour le permis. Ça va faire 3 semaines que je n'ai plus de nouvelles, mais j'espère qu'elle est en train de préparer mon dossier.

Bref, si je viens chercher ici des réponses c'est parce que j'ai été très déçu de PE et Cap Emploi (et que ma conseillère n'a tjs pas répondu à mon mail demandant un RDV pour parler justement du Privé vs Publique).

Sachant que pour percevoir cette allocation il me semble que tu as l'obligation de ne pas travailler plus de 17h/ semaine et qu'elle diminuera d'autant du salaire perçu.
Merci, je n'étais pas sûre pour les 17h/ semaine.
Et oui j'ai la RQTH.

Fonction publique ou travailler dans le privé ?


Posté le

@Franck1972 

Merci pour ton post, qui résume un peu toutes les informations que j'ai trouvé sur internet mais qui les rendent plus claires. 

La FP territoriale m'intéresse beaucoup, l'idéal pour moi serait d'organiser des événements pour une ville et créer la communication autour. Mais je n'ai aucune idée des vrais salaires quand on est à mi-temps.  

Surtout que j'ai trouvé ce texte : À ce jour, dans le secteur public, aucun dispositif ne vient compenser la perte financière des agents au titre de leur handicap quand la maladie n'est pas imputable au service. L'agent ne peut pas percevoir une allocation temporaire d'invalidité cumulable avec un salaire. L'agent ne perçoit que 70 % de son salaire à taux plein (perte d'environ 30 %). 

Ce genre de texte me fait flipper et surtout, quand je pense que je voudrais être à mi-temps. 

Fonction publique ou travailler dans le privé ?


Posté le

@Rachel53  Merci pour votre témoignage! 
Il me confirme que je ne dois pas cacher ma pathologie à mon futur employeur ( et même si mon généraliste m'a conseillé de le faire ). Je voudrais commencer à travailler sur des bases saines et j'ai une RQTH qui devrait m'aider normalement. 

Fonction publique ou travailler dans le privé ?

• Membre Ambassadeur
Posté le
Bon conseiller

@Batman2 je vois que tu es extrêmement organisée et tout ira bien grâce à cette rigueur et analyse ( entre autres ) ne te décourage pas 😊

Je te souhaite le meilleur dans l'aboutissement de tes projets ( et tu as bien raison de pester contre l'incompétence du système PE 😡👎)  

😇

Fonction publique ou travailler dans le privé ?


Posté le

Bonjour, 

Personnellement ma maladie c'est déclaré quand j'avais déjà mon travail. Après vu que ça ce passe pas très bien, la Mdph m'a demandé de faire des démarches auprès de l'inspection du travail. Cependant, la Mdph m'a orienté pour après ces démarches de voir avec CAP EMPLOI qui peuvent orienté pour une reinsertion professionnelle pour les personne RQTH. À voir si cette organisme existe dans toutes les régions ou si ça a pas d'autre nom. 

Discussions les plus commentées