https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Annonce sponsorisée

Patients Sclérose en plaques

20 réponses

630 lectures

Sujet de la discussion

5
anonymous avatar Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le
Bon conseiller

La spasticité et les troubles de la mobilité sont des symptômes avec lesquels il peut être difficile de composer. Leurs manifestations diffèrent d’une personne à l’autre et varient dans le temps chez une même personne. Soulignons qu’un professionnel de la santé peut déceler des signes de spasticité chez une personne qui n’en présente aucun symptôme. Il faut par ailleurs savoir que la raideur musculaire de la SEP (spasticité), même si elle est souvent nuisible, peut favoriser la mobilité et faciliter certains déplacements. La spasticité est probablement attribuable à une tentative du système nerveux central de compenser pour la faiblesse musculaire. En effet, cette augmentation du tonus musculaire, qu’on appelle hypertonie, permet au patient atteint de paralysie partielle des jambes (paraparésie) d’effectuer ses transferts en faisant un pivot et même de faire quelques pas à l’aide d’une marchette. La spasticité devient nuisible lorsqu’elle est disproportionnée en relation avec le degré de faiblesse musculaire. De plus, la spasticité est presque toujours indésirable en présence de paralysie grave ou totale des jambes (paraplégie). Il est donc important de prendre ce symptôme en charge afin de maximiser la mobilité et la qualité de vie des personnes touchées.

Qu’est-ce que la spasticité ?

La spasticité se définit comme un accroissement du tonus musculaire qui se traduit par une raideur musculaire persistante, des spasmes (contractures d’apparition soudaine) ou les deux. Tout mouvement coordonné implique que certains muscles se détendent et que d’autres se contractent. La spasticité survient lorsque la coordination est altérée et qu’un trop grand nombre de muscles se contractent en même temps. La spasticité liée à la sclérose en plaques (SEP) peut survenir au repos ou lors des mouvements coordonnés, empêchant par exemple une personne de plier la jambe. Quant aux spasmes, ils peuvent être spontanés ou être déclenchés par une douleur soudaine, une infection ou à l’initiation d’un mouvement volontaire. Bien qu’ils ne soient pas parfaitement compris, ces symptômes d’hypertonie sont attribuables, croit-on, à une hypersensibilité des parties des muscles qui permettent à ceux-ci de se contracter, de se détendre et de s’étirer. Ce phénomène apparaît fort probablement à la suite d’une démyélinisation ou d’une dégénérescence des fibres nerveuses qui commandent l’arc réflexe spinal et donc, le tonus musculaire. Lorsque la spasticité est peu marquée, elle se manifeste par une légère sensation de raideur musculaire. Lorsqu’elle est grave, elle peut provoquer des spasmes douloureux ou une torsion des muscles des membres, entravant parfois la mobilité et d’autres fonctions physiques.
Chez les personnes atteintes de SEP, deux types de muscles sont particulièrement touchés par la spasticité : les fléchisseurs et les extenseurs des jambes. Les spasmes des muscles fléchisseurs se traduisent par la flexion involontaire de la hanche ou du genou. Ils impliquent principalement les muscles situés à l’arrière de la cuisse (ischio-jambiers). Le fléchissement s’effectue alors vers le thorax. Quant aux spasmes des muscles extenseurs, ils provoquent une extension de la jambe, par exemple, et impliquent les quadriceps (situés en face antérieure de la cuisse), les abducteurs (situés en face interne de la cuisse) et les muscles du tronc. Ce type de spasme provoque l’extension des hanches et des genoux. Les jambes se serrent alors l’une contre l’autre ou se croisent au niveau des chevilles.

La spasticité est-elle fréquente ?

La spasticité est l’un des symptômes les plus fréquents de la SEP. Toutes intensités confondues, elle survient chez environ 80 % des personnes atteintes de SEP. La notion d’intensité est importante. Chez une personne donnée, la spasticité peut se manifester par une raideur des jambes, tandis que chez une autre, elle entravera totalement la marche. Pour nombre de personnes présentant ce symptôme, l’effort supplémentaire que nécessitent les déplacements contribue à augmenter le degré de fatigue de manière considérable. Cependant, la spasticité peut compenser la faiblesse musculaire, facilitant la station debout, la marche et les déplacements.
La spasticité peut également se manifester dans les bras, mais chez les personnes atteintes de SEP, ce sont surtout les jambes qui sont touchées. Lorsqu’elle atteint les bras, la spasticité peut rendre très difficile l’accomplissement de certaines activités comme prendre son bain, s’alimenter, écrire à la main et utiliser un clavier d’ordinateur.

Source : https://mssociety.ca/

Début de la discussion - 23/07/2017

La SEP et la spasticité
4
anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour @Camille-E  explication détaillée de la spasticité liée  la SEP  , tant par sa situation que par ses manifestations et conséquences  , qui mériterait d' être complété par:

" Comment soulager les symptômes de spasticité liés à la SEP ?

En effet , différentes  solutions existent et surtout ne jamais (sous prétexte de fatigue ou difficulté) plus rien faire , et se faire aider pour faire travailler ses muscles  ! Le meilleur soignant sera le kiné qui fera des étirements des muscles ,  montrera aussi des étirements simples sans prise de risque , à faire seul à domicile , proposera un programme d'exercices réguliers et personnalisé (pour le renforcement musculaire) ainsi que de la physiothérapie...

l'activité en piscine ( accompagnement ou pas selon l'autonomie),  l' ergothérapie, la relaxation ( yoga , technique de respiration profonde , méditation) , traitements médicamenteux , solutions naturelles... Il serait intéressant que chacun apporte un témoignage sur sa propre expérience et comment il en combat les effets gênants  

La SEP et la spasticité
1
anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

bonjour! pour ma part ,pour soulager la douleur je fais du vélo elliptique quotidiennement ,et doucement ,qui me font travailler tout mes muscles et les renforce,j apporte de quoi reminéralisé mes muscles (protéines, acides aminées naturelles NHCO !par ex ) et quand je peux des massages et de la cryothérapie ,le froid me fait beaucoup de bien,afin tout sport qui me fait oublié les douleurs...un combat de tout les jours

sportivement a toutes et a tous

La SEP et la spasticité

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

sujet très intéressant ! c'est tout à fait ce que je ressens. Très désagréable 

La SEP et la spasticité

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Quand le Sativex sera t-il enfin disponible ? 

La SEP et la spasticité

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Pas de sativex en France hélas

La SEP et la spasticité

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Mfrance il est évident que si l'on cesse toute activité on ne peut plus démarrer.Le moins d'aide possible également nous aide à garder de l'autonomie si on le peut .J éléve debout une adolescente de 15 ans et ce n'est pas toujours simple.72 ans je marche peu de temps mais je tiens debout.un peu de chance.bon courage a tous 

La SEP et la spasticité

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Merci pour ces bonnes informations qui expliquent bien la spasticité dont je souffre aussi, je suis bien dans les 80% des personnes atteintes de la SEP qui souffre de spasticité mais d'un côté seulement.

Courage et continuez à  bouger :)

La SEP et la spasticité

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@Alain70 le sativex est disponible depuis deux sur ordonnance. Perso je l'ai demandé à  la neuro qui me l'a refusé disant que c'est inefficace, ce qui est faux. Elle m'a dit qu'il fallait l'inspirer toutes les 5 mn et même comme ça ça ne marche pas. J'y vois une mauvaise fois évidente de la part des médecins et surtout l'envie de garder la SEP sous leur coupe et ce que ça leur rapporte. Aujourd'hui je prends 20 médicaments par jour et je désespère parfois à cause de la douleur et des effets secondaires. Faute de rééducation adaptée je ne marche plus les médecins ayant décidé que je ne feraient plus de progrès ! Pourtant j'ai progressé même sans rééducation, j'ai envie de m'assoir et de me lever, je le faisais il y a un an. Je bouillonne sur mon fauteuil roulant et vous ,

La SEP et la spasticité
1
anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@Alain70

Bonsoir. il y a une pétition sur change.org pour le Sativex. il est important de la signer. 

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme