L'équilibre d'une alimentation saine aide au maintien de notre énergie.

S'inscrire pour participer à cette discussion
anonymous avatar
Posté le 17/01/2016 à 12:19
Bon conseiller

Je suis déclarée Sépienne de forme rémittente, depuis 2007. J'étais sous Copaxone en traitement de fond. N'étant pas au top de ma forme et faisant des poussées, même avec le traitement, j'ai choisi de m'écouter et de suivre mon intuition. Je ne dis à personne de stopper le traitement en cours, mais je dis qu'il est possible d'améliorer son quotidien en écoutant sa voix intérieure. La mienne, me disait: " stop tout ça et reviens à la source". Oui. Ok. Mais c'est quoi la source? Ben en fait, c'est ce que la vie t'offre à l'état naturel. L'air, l'eau, la nourriture, le sommeil, la mouvance, le parfait équilibre, la pensée pure, l'amour,  la conscience.

A partir de cet état de fait, j'ai commencé à me passionner pour vivre à l'état conscient d'équilibre parfait pour moi, car mon équilibre est différent de l'équilibre d'un autre. Alors ne croyez pas ce que je vous dis, mais pensez, dites et  faite votre expérience en conscience de ce que vous pensez, dites et faites. Je vous partage mon expérience sur le chemin que j'aie choisi pour me ressourcer.

La première voie, a été le souffle. J'ai ré-appris à respirer de façon naturelle. Comme le font les bébés. La cohérence cardiaque et Le chant m'y ont aidé. La respiration qui ressource est un cycle respiratoire ( inspiration + expiration = 1 cycle ) de 6 à 8 cycles par minute. Le top étant 6. Mais ce souffle maitrisé fait appel à la respiration abdominale.

Exercice: prenez un chrono et pendant 1 minute, vous devez faire 6 cycles respiratoire en inspirant par le (le ventre gonfle) et expirant par le nez (le ventre se rentre). L'idée est simple. Pensez que votre ventre est un ballon que vous devez gonflez avec l'air que vous faite rentrer en vous. Attention! C'est le ventre qui gonfle! Pas les épaules qui monte. Pour vous faciliter la tâche, mettez- vous assis au bord d'une chaise bien droit, sans toucher le dossier. Tête droite, épaules en arrières, pantalon déboutonné.. Inspirez par le nez et gonflez votre ballon de ventre.. ça parait infantile, mais ce n'est pas si simple..

A quoi ça sert? ça oxygène le cerveau. L'oxygène est un élément qui permet de rétablir l'équilibre acido-basique du corps. Notre corps doit avoir un PH urinaire entre 7 et 7.4. Pour savoir où vous en êtes sur l'acide, acheter en pharmacie des bandelettes test urinaire PH.

Voilà pour aujourd'hui, le reste un peu plus tard.. Je vais me faire faire un bon massage... Que cette journée soit une merveille, je nous aime <3     

anonymous avatar
Posté le 23/01/2016 à 20:27
Bon conseiller

Bonsoir valérie

Oui tu as raison je fais de la sophrologie depuis très longtemps et en plus je suis sens gluten et lait de vache. J'ai une sep primaire progressif, je marche toujours , je vais même rentrer en salle de musculation pour faire du tapis de marche, du vélo et des travaux abdominaux.

Courage

loreleil

anonymous avatar
Posté le 26/01/2016 à 18:47
Bon conseiller

Bonsoir les vivants me voilà de retour... Merci pour ton commentaire Loreleil. J'apprécie le fait que tu m'envoie une énergie de courage. La sophrologie est un outil que nous pouvons aussi utiliser bien sûr. A chacun de se sentir en cohérence avec cet outil. Comment savoir si ce que nous mettons en place nous fait du bien? Nos sentiments nous y aides. Si nous sentons du positivisme en nous comme une légèreté, une paix, de la joie, de la sérénité, de la chaleur en nos cœurs,  de la satisfaction, etc. Et bien, c'est les conséquences du bien-être intérieur que nous sentons, car nous avons répondu à un de nos besoin vital, qu'est celui de notre équilibre cœur, corps, esprit, en utilisant un outil pour se faire. La vie est simple, mais nous avons tendance à la compliqué à cause de nos blessures intérieure à régler. Notre ego nous mène par le bout du nez, c'est pour quoi nous devons apprendre à  nous aimer tel que nous sommes pour arriver à observer cette excroissance de notre mental, qui souhaite exister par lui-même, mais nous coupant de notre être véritable. C'est comme un parent qui aurait peur que nous fassions ceci, ou cela et qui nous empêche de faire notre expérience, par peur, et selon lui, pour notre bien-être..  Mais ceci est un vaste sujet. La seule chose que j'ai pu constater dans la maladie, c'es que j'avais du mal à dire mes ressentis. Puis ensuite, après avoir fait tout un travail sur la communication relationnelle, et en ayant envie de l'expérimenter avec d'autres que moi pour savoir si je réussirais à exprimer ce que je ressentais avec tel, ou tel personne. Dans tel, ou tel situation, j'ai pu constater que la sclérose en plaque se manifestait pour me stopper dans mon expérience. Elle était, selon moi, la résultante de la protection de mon ego, qui m'empêchait de me mettre en danger, car pour lui, les gens, les situations étaient dangereux pour moi. Alors les poussées, me poussaient à rester figée, rigide. Ce que je sais aujourd'hui, c'est que j'ai toujours souffert de différentes blessures, comme l'humiliation, l'injustice, l'abandon, le rejet, la trahison, sans savoir que c'est moi qui engendrait ces états de peurs en croyants que c'était les autres, ou les situations qui étaient hostiles. Je vous donne un exemple de ce que j'ai pu prendre conscience. Lorsque j'étais enfant, j'ai entendu ma mère se plaindre de l'abus physique et sexuel que son mari pouvait lui faire, selon elle. Moi, enfant, j'ai choisi de refuser d'utiliser mes sens de façon inconsciente (ego qui agit pour me protéger)et je ne voulais pas vivre ce que ma mère vivait par peur de souffrir, car je la voyais pleurer. En grandissant et au moment de l'adolescence lorsque les garçons me tournaient un peu autour, j'ai commencer à grossir. Grossir, mais tellement grossir que j'en suis arrivée à 110 kilos. Là, j'ai rencontré un homme que j'ai aimé de tout mon cœur et qui acceptait mon poids. Je faisais l'amour avec lui par peur de le perdre, mais je n'avais aucun plaisir sexuel. Je simulais. J'avais honte de faire l'amour et je me sentais humilié dans ma chair. Le fait d'être grosse me protégeait du fait d'utiliser mon physique pour le plaisir (ego qui me disait: la grosseur t'empêche d'aimer le sexe, car comme ta mère tu vas souffrir). Je ne pouvais pas être infidèle, mais me détestant aussi, je me sentais nul et mal dans ma peau et je me rejetais. Tant et si bien, qu'un jour mon compagnon est parti avec une femme mince, sensuelle, souriante, femme. Résultat: l'ego voulant me protéger en me faisant grossir pour que je ne fasse pas l'expérience du plaisir des sens, m'a empêché de vivre ma sensualité, le plaisir physique, l'amour, la joie, la vie. Ceci a durée 40 années environs. Je croyais que j'étais une psychorigide de la relation intime. Ce qui était vrai, sauf que ce n'était pas mon état véritable, c'est mon ego qui me le faisait croire. Pui un jour j'en ai eu marre. J'ai eu envie de connaître le plaisir physique, de savoir ce que c'était de plaire et de prendre son pieds. Alors j'ai accepté que j'avais envie de faire cette expérience et j'ai demandé à mon ego de me laisser tranquille, tout en le remerciant de m'avoir protégé pendant des années, mais que j'étais prêtes à assumer les conséquences de mes envies sans peur. Juste par amour pour moi. Ben vous savez quoi? Je suis une personne épanouis sexuellement, sensuellement et j'ai perdu 40 kilos, juste en étant moi, sans régime draconien. Aujourd'hui, je m'autorise au plaisir des sens, comme le touché, et comme la nourriture est une douce caresse passant par le palais, je savoure et mange moins. Je prends le temps de déguster.. Hum! comme c'est bon.

Donc, ma libération émotionnelle a contribué fortement à ma guérison physique, mentale, sentimentale. Alors grâce à cette nouvelle découverte de celle que je suis et dans le plaisir, je mange sainement et prends mon temps. La notion d'équilibre est importante pour moi, car je règle ma blessure d'injustice peu à peu. Je suis humaine et accepte d'avoir des blessures à régler, ce que je fait conscience, après conscience. C'est génial, de se sentir libre, puissant et en conscience. La nourriture prends une nouvelle tournure. Celle de la vie, de la joie. Alors les couleurs sont de mises. L'orange des carottes, avec le rouge de la betterave et le vert des épinards frais. La montée de salive avec le jus de citron, couleur soleil. Mon assiette est un vrai festival. Je prends le temps de contempler et de savourer ce chef d'œuvre de la vie. Mon corps s'en porte à merveille ;-) , mon cœur est aussi joyeux qu'un enfant qui va à la fête foraine pour la première fois, et ma tête détaille les formes, les couleurs, les senteurs.. Tout le monde est heureux.. Je remercie mon ego de m'avoir protéger de ce qu'il croyait que je ne pourrais pas survivre, mais aujourd'hui je choisi de vivre mes expériences et d'en assumer les conséquences moi-même. Merci de m'avoir accompagné, mais aujourd'hui tu peux te reposer, je prends le relais..

Alors si vous croyais que vous n'êtes pas en mesure de changer complètement votre façon de manger, de boire, de vous oxygéner.. Peut-être êtes-vous sous l'emprise de votre ego, qui subtilement, vous enferme et vous maintien dans un état de santé médiocre pour vous faire croire que vous n'avez pas les capacités de faire vos propres expériences.

Je suis très heureuse de m'exprimer ainsi..

Que cette soirée soit une pure merveille. Je nous aime.

    

anonymous avatar
Posté le 27/01/2016 à 10:44
Bon conseiller

Et oui tout ce que tu décrit je l'ai vécu il y a quelque année et j'ai mis moi aussi mon égo en vacancessssss.

La vie est belle, vive la vie!!!!

loreleil

anonymous avatar
Posté le 31/01/2016 à 13:32
Bon conseiller

Oui, vive la vie ;-)

Un peu concret dans le choix de l'alimentation et des compléments alimentaire. Nous sommes tous différents à des microns de détails près. C'est pour quoi je vous parle de l'expérience que je vis, dans le choix que j'ai fait de manger de façon à apporter un équilibre santé qui me convient. Ceci ne concerne que moi, mais si cela vous parle, ou vous donne envie de découvrir, faite-le. Ceci est le signe que votre cœur vous guide.

Mon ancien régime était, steak, frites, salade, pizzas, purée, gratins, tartiflette, raclette, rôtis, gâteaux, Nutella, saucisson, saucisses, lardons, foie gras, plats en sauce, pain blanc, vin à table, ou coca, apéro whisky, chips, etc.. En fait, j'ai pris conscience que je ne mettais pas, ou très peu de fruits et de légumes dans mes programmations culinaire, et que je buvais beaucoup de choses, mais pas, ou très peu d'eau. La prise de conscience n'est pas facile, et même un peu douloureuse, car j'ai dû constater mon incapacité à manger santé. La vérité c'est que je ne mangeais pas pour nourrir mon corps de santé, mais pour nourrir le passé familial que nous avions lorsque nous faisions de "bons gueuletons", comme on le disait chez nous. Ce que je nourrissais, c'était la tristesse que je ressentais en moi de n'avoir pas fait le deuil de mon enfance et adolescence. Alors je reproduisais les plats et les situations de mon passé, pensant que j'allais être heureuse de cette façon. En fait, pas du tout. La vie est changement, expériences, évolutions. Quand je suis mon programme mental, je suis dans le passé. Lorsque je veux reproduire quelque chose, c'est que je suis dans l'involution, je stagne. Rien est identique, tout évolue. C'est la peur qui nous paralyse, nous parasites et nous plaques (sclérose en plaques), pour ne pas évoluer de peur de mourir. C'est la manifestation que l'ego règne en maitre sur notre existence, et que c'est lui qui dirige. Notre âme, elle, est triste, se sent à l'étroit (claustrophobie)  et nous le fait savoir en utilisant le corps comme moyen d'expression pour que nous réussissions à décoder son langage et son besoin de vivre, d'expérimenter. Comme elle a du mal à exister avec nous, à dire. Alors elle pousse un cri.. J'ai du mal à me faire entendre de vous, j'ai du mal à dire (maladie). Et voilà, comment nous en arrivons, selon moi, à être en état de santé médiocre. Ceci n'est pas irrémédiable. Comme je vous le dis, tout est changement. Si je peux être malade, je peux guérir. La solution est en moi. Pas ailleurs.

Depuis que j'ai pris conscience de ce que je vivais vraiment, j'ai accepté de désapprendre, pour apprendre et évoluer. Le chemin de changement d'alimentation n'a pas été simple. Au début, je craquais souvent en reprenant mes travers alimentaires. Mais à chaque fois que je tombais, je me pardonnais, me réconfortais et recommençais. J'étais déterminer à réussir le changement et peu importe le temps et le nombre de fois que j'allais lâcher. Si cela peu vous aider, j'ai réussi à complètement changer d'habitudes alimentaire, en ressentant de la joie, de la légèreté, au bout de quelques années. Ce qui a été le plus long pour moi, c'est de modifier mon état émotionnel. C'est à dire, de réussir à ressentir de la joie lorsque je mange une salade verte, car intérieurement je vivais cela comme une punition auparavant. Aujourd'hui, fini. Je suis en mode automatique dans la joie que j'aie de manger sainement.

J'axe mes repas sur l'apport en basique et sur les couleurs.

Avant petit dej: 1 jus de citron bio à jeun, puis complément alimentaire (cuivre, zinc, fer, vitamine c, d,) 

Petit dej: 2 œufs au plat, Thé vert (anti oxydant) 2 tartines de pain sans gluten avec beurre et miel bio

10h: 1 pomme, ou 1 banane. (bio), tisane (romarin, frêne, grains de genévrier)

Midi, en Entrée: 1 avocat avec du jus de citron.

Plat principal:  légumes vert autant que je veux (épinard, courgette, chou cru râpé, mâche, etc) au moins 300 grammes, puis légumes couleurs (betteraves, carottes, poivrons, etc), puis des graines germé,  1 cuillère à soupe de riz complet, du saumon frais ( 60 grammes).

Dessert: 1 yaourt soja

au goûter: 1 fruit, 1 tisane

Le soir: 1 soupe bio.

Avant de me coucher: Eau, tisane.

Et ce que je fais le plus, c'est y mettre beaucoup d'amour et de joie. Par exemple, lorsque je prépare les légumes, que j'épluche, lave, et coupe, je ne râle pas. Je suis très heureuse de m'apporter toute cette attention de santé et d'amour de la vie. Alors je suis heureuse et je souris, je chante, et remercie. Je parle aux légumes et leurs dis que je les trouve beaux, et en santé. Simple!

anonymous avatar
Posté le 31/01/2016 à 13:38
Bon conseiller

Ah! Ah! Cela parait un peu fou, mais c'est tellement bon d'être heureux. Voltaire à dit: " Je choisis d'être heureux, parce que c'est bon pour ma santé". Vous voyais, je ne suis pas la première à le faire. Je ris de moi et cela me fait un bien fou. Un autre a dit: "Gloire aux fêlés, car ils laisserons passer la lumière".

Nous sommes adultes, mais avec des cœurs d'enfants. Alors autant nous assumer en tant que tel et apprendre à rire, à vivre.

Si vous vivez de telles expériences, je vous invite à m'en faire part. Je suis tellement heureuse de lire des témoignages de ceux qui ont envies de vivre libre de toutes menaces fantôme de notre mental.

Je nous souhaite une merveilleuse journée.. A bientôt

anonymous avatar
Posté le 07/04/2016 à 11:43
Bon conseiller

Je viens de lire qu'un déficit en vitamine D pouvait avoir une influence négative sur l'évolution de la sclérose en plaques

Effectivement si il est avéré que les personnes atteintes se trouvent surtout en Europe du Nord  le manque de soleil peut créer des déficits en vitamine D

Je vais faire un dosage de vitamine D pour vérifier si je suis bien

anonymous avatar
Posté le 30/08/2016 à 14:12
Bon conseiller

Et oui oncemore.. Les apports vitaminiques sont importants,  surtout dans l'envie de s'élever à la vie et à la santé. En sachant que le corps élimine par lui-même le trop plein de vitamines,  nous ne risquons pas le surdosage. La vitamine D est très importante,  mais nous pouvons aussi l'ingerer par le soleil. 20. minutes par jour d'exposition au soleil est suffisant pour l'apport quotidien de la vitamine D. Rien de tel qu'une superbe balade en nature pour se requinquer.. Mais comme je le dis souvent,  suivons notre intuitions.. Envie de prendre de la vitamine !! Alors go.. Bonne journée les Anges de la toile.. 

anonymous avatar
Posté le 02/10/2016 à 01:18

Bonsoir, suis toute nouvelle et juste vous lire me fait du bien pour l heure. Merci 

Sand

Rejoignez les 136 000 patients

inscrits sur la plateforme

Rejoindre

C'est gratuit