https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

89 réponses

1 560 lectures

Sujet de la discussion

3

Membre Carenity
Posté le

N'ayant aucun traitement (sep primaire progressive), j'ai recherché ce qui pouvait m'aider. Et j'ai découvert "l'alimentation ou la troisième médecine" du docteur Seignalet, éditions François Xavier de Guibert 

Le docteur Seignalet pense que la sep  est une maladie polyfactorielle. Certain facteurs ne peuvent pas êtres changé:

* le gène HLA-DR15 (3 fois plus de risque de développer la maladie)

* Le sexe, il y a nettement plus de femmes que d'hommes

* Une baisse héréditaire de l'activité de la glutathion péroxydase (protection contre les radicaux libres)

D'autres le peuvent, comme l'alimentation:

Il a constaté que les peuples qui consomment beaucoup de produits laitiers, de céréales et de graisses saturées ont plus de cas de sep que ceux qui consomment pls de poissons (graisses insaturées) et peu de céréales et de lait. Les japonais ne connaissent pratiquement pas cette pathologie, leur régime alimentaire est riche en poissons, graisses oléagineuses et peu de graissses saturées, peu ou pas de blé et de lait.

De plus, selon certaines études, il y aurait un problème d'hyperperméabilité de l'intestin grêle qui favoriserait la sep. (9 fois plus de cas de Crohn ou de RCH chez les sépiens que le nombre normal) et beaucoup de sépiens ont des lésions intestinales similaires à celles de la maladie coeliaque (qui peut être stoppée par la suppression du gluten).

L'intestin laissant passer des produits "nocifs" pour le corps et ne faisant plus son travail correctement, il est impératif de lui permettre de se réparer. Pour ce faire, il faut lui apporter les bon produits et supprimer ceux qui lui nuisent (gluten, produits laitiers, maïs). L'être humain est apparu le 1er Janvier (pour montrer un peu l'échelle de temps), et la cuisson des aliments n'est intervenue que le 31 décembre, donc notre corps n'a pas pu s'adapter correctement à la cuisson des  aliments (cuisson qui transforme les molécules, voir les dénature complètement comme les réactions de Maillard). Donc si on cuit les aliments, le docteur Seignalet préconise la cuisson à la vapeur (moins de 110°), mais de préférence (si possible) le cru.

Comme nous manquons de vitamines et oligo éléments (détruits par les cuissons excéssives ou manquant du fait de production intensive), il est impératif de prendre des suppléments: vitamines C, D, oméga 3, magnésium son tles plus importants, mais des carences d'autres éléments sont possibles.Et pour que notre intestin fasse sont travail correctement, il est conseillé de prendre des probiotiques (bactéries indispensables au bon fonctionnement de l'intestin).

Voila les grandes lignes de cette alimentation: supression des pproduits laitiers, du gluten (blé, seigle, avoine épeautre, kamut) et du maïs. Cuire le moins possible et privilégier le cru. C'est ce que je fait depuis plus de deux ans. Les débuts sont un peu rébarbatifs et répétitifs, car on ne sait plus trop quoi manger, mais on s'y fait très bien et les résultats sont positifs: en plus de petits problèmes (transit, sinusites à répétition...) réglés, je vais mieux. Ma maladie devait continuer à s'aggraver, mais je n'ai presque plus de paresthésie, je marche un peu mieux, je supporte beuacoiup mieux la station debout et la chaleur (je sis cuisinier). J'ai une amis sépienne (forme progressive secondaire) qui est passée du fauteuil à faire de la gym, elle n'est pas guérie, mais vas beaucoup mieux. Donc je persévère, car l'action de cette alimentations est lente, ce n'est pas un remède, mais une aide.

Il est naturellement conseillé de continuer le traitement en cours en même temps. On pourra arrêter ce traitement quand les effets du régime seront avérrés (avec l'accord du médecin).

Patrick

Début de la discussion - 02/08/2011

Alimentation et sep
1

Membre Carenity
Posté le

Je trouve que cette nouvelle proposition est très intéressante. Le tout est de s'y mettre et de s'y tenir, rien qu'avec un régime traditionnel notre corps va déjà mieux alors tant qu'à faire pourquoi ne pas bien faire :-) . Bon conseils à prendre en concidération, je vais acheter le livre et en parler aussi à mon médecin généraliste.

Alimentation et sep
1

Membre Carenity
Posté le

Bonne synthèse Patrick

Moi aussi, je oratique Seignalet depuis 8 mois (sep primaire progressive comme Patrick donc pas de traitement). Plein d'améliorations en tous genres mais rien pour la sep actuellement : pas assez de recul, je pense : Seignalet considère qu'il faut au moins 2 ans. Il faut de la patience.

Laurence, je ne connais pas ron médecxin mais, à ta place, je tâterais le terrain avant de lui en parler. Et si elle ne te semble pas ouverte à ce genre de choses, j'éviterais de lui en parler. Il y a vraiment peu de médecins favorables à ce genre de traitement : es-tu prête à envenimer vos relations ? Je t'engage à réfléchir.Avance prudemment

Alimentation et sep
1

Membre Carenity
Posté le

pperséphone

Je prends en concidération ton message.

Mon médecin généraliste est très ouvert en même temps je ne suis pas obligée de lui en parler t'en qu'il n'y a pas de carrences. Mais je suis entière et n'aime pas cacher mon mode de fonctionnement surtout en ce qui concerne ma santé.

Alimentation et sep
Membre Carenity
Posté le

Mon alimentation et ma SEP - billet long

Voilà mon rapport très personnel sur ce sujet qui me tient à cœur et j'ai bien conscience qu'il n'est sans doute pas partagé par notre « communauté ». Je m’y risque quand même.

Peu après mon diagnostic, j'ai fait des recherches sur les causes de cette pathologie qui me sont apparues en partie multi-factorielles : en gros, liée aux inflammations sollicitant à outrance notre système immunitaire qui se retourne contre nous (interprétation personnelle de mes lectures) et déclenchées par plusieurs facteurs du genre :

- des causes environnementales comme la pollution en général et la pollution de notre alimentation en particulier qui déclenche des inflammations de la peau, des bronches, du foie ou des intestins entre autres

- une alimentation non adaptée qui créé de l'inflammation au niveau du système digestif (ce que le Dr Seignalet a bien compris)

- une mauvaise gestion du stress qui déclenche des hormones inflammatoires

Je résume un peu trop sans doute.

Depuis, je m'attache à réduire les causes de ces inflammations et ça n'est pas évident car on n'a pas une prise sur tous ces facteurs mais l'alimentation est un.

Et je suis persuadée que le régime du Dr Seignalet permet de gérer les inflammations du système digestif. Pour m'y être intéressée, je mesure aussi l'étendue du sacrifice qu'il représente en tout cas dans un premier temps, celui de l'adaptation à la limite des seuls aliments autorisés.

Personnellement, je ne me suis pas sentie pas capable de m'y astreindre surtout car ma SEP n'est pas handicapante pour l'instant.

Je m’astreindrai donc à ce régime que lorsqu'il m’apparaîtra  incontournable sans doute à la suite d'une poussée qui me laissera un handicap ou une gêne. Je ne sais pas encore quand il deviendra nécessaire mais je sens qu'il peut être un atout pour gérer les manifestations des troubles ou du handicap en plus des traitements conventionnels et ça fait du bien de le savoir.

Je ne suis quand même dans l’attente de cette poussée qui me décidera pour le régime Seignalet et sachant le rôle de l’alimentation dans l’inflammation, je me suis tournée vers un régime de type Kousmine (plus light que celui de Seignalet) en gros très peu de viande (uniquement poisson pour moi), très peu de produits laitiers, surtout des aliments non raffinés et des omégas 3 (et non 6) autant que possible. Et surtout du bio autant que possible pour la pollution de notre alimentation.

Ce genre de régime n’engendre pas de « sacrifice » social (un peu fort comme mot désolée) autant que celui de Seignalet et me permet de mieux vivre ma maladie.

Voilà, où j’en suis dans ce rapprochement d’alimentation et de SEP. J’espère intimement que mes choix alimentaires (même s’ils ne vont pas jusqu’au bout des principes qu’énonce le Dr Seignalet) et mon traitement vont retarder l’évolution de la maladie autant que possible.

De toute façon, chacun se cherche vis à vis de la SEP, je suppose, et trouve les solutions qui lui sont les plus adaptées pour mieux vivre. moi je cherche encore.

Bonne journée et merci de vos avis partagés

Alimentation et sep
Membre Carenity
Posté le

Sissi18

Tu n'as pas à te justifier, chacun fait comme il l'entend et ce n'est pas facile comme tu dis de gérer la maladie et un régime draconiens. Il y a le reste de la famille qui doit aussi accepter le changement. Moi j'ai choisi dans un premier de temps d'y aller doucement mais surement avec certainement des écarts. Il faut faire comme ont le rescent et surtout ne pas se prendre la tête, pas bon pour la sep ;-)

Alimentation et sep
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Il faut effectivement pouvoir faire le premier pas. Si on a pas trop de problèmes, ce n'est pas toujours evident. Mais je crois que plutôt on commence et moins cette maladie se développe, on évitera probablement des séquelles plus lourdes.

Pour la différence entre Kousmine et Seignalet, elle autorise (sans exagération) les céréales à gluten, si elles sont compllètes. Par contre, dans sa crème Budwig, elle déconseille le blé et le seigle, car ils sont trop riches en gluten. Elle autorise aussi certains fromages, en petites quantités.

Mais elle est plus stricte sur la température de cuisson: 80° maximum (Seignalet 110°). Elle préconise aussi des lavement intestinaux suivis d'instilation d'huile. Et des injections de vitamines.

L'un dans l'autre, il y a avantages et inconvénients dans chaque méthode. Seignalet préconise uniquement un régime, Kousmine une méthode comportant 4 pilliers.

L'important est qu'on se prenne en charge et avec un changement d'alimentation (peu importe la méthode) on fait déjà un grand pas. 

Patrick

Alimentation et sep
1

Membre Carenity
Posté le

Explications:

Voici le réumé très succinct qu'un ami a fait (il est prof de biologie, astmatique, et grâce à cette alimentation, il n'a plus aucun traitement):

Car objectivement et scientifiquement, le gluten et la caséine sont par définition néfastes pour tout le monde :
Pour rappel : le gluten est une protéine destinée uniquement à abimer l'intestin des mangeurs de graines pour assurer survie et germination à quelques unes.
La caséine est une protéine fonctionnelle du lait : c'est l'émulsifiant qui sert à lier les lipides à son eau (elle peut servir également de colle, comme le gluten !), c'est donc la protéine la plus complexe et la moins digeste du lait, qui nécessite normalement des intestins en parfait état (celui d'un nouveau né, qui n'a jamais vu la moindre de trace de gluten) et des enzymes intactes (détruites par la moindre pasteurisation) pour être digérée correctement. Sinon elle devient allergène, on comprend pourquoi.

Patrick

Alimentation et sep
Membre Carenity
Posté le

bien sur tout ça est interréssant mais difficile a faire il me semble je voudrais essayer vu qu'avec la cortisone j'ai pris beaucoup de poids que j'ai gardé soigneusement ! si quelqu'un a des conseils surtout  que je suis un peu dépressive et je compense avec des fringales

Alimentation et sep
Membre Carenity
Posté le

Bonjour Laviva,

Cette alimentation fait maigrir la majorité des personnes (sans qu'il n'y ai de restrictions question quantité). Mais ce n'est pas le but premier. Celui ci est de permettre à notre corps de fonctionner correctement (en supprimant les produits qui ne lui sont pas adaptés). Comme totu changement d'alimentation, les débuts ne sont pas faciles, que manger? Quoi supprimer? Mais avec le temps, on s'adapte et je dirais que je n'ai aucun manque et je n'ai même plus envie quand je voie des produits interdits.

Patrick