https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/sclerose-en-plaques.jpg

Patients Sclérose en plaques

6 réponses

147 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

La dépression peut survenir en réaction au diagnostic de SEP. En avez-vous été victime ? Si c'est le cas, avez-vous fait les démarches nécessaires pour être pris en charge par par un spécialiste ?

Bonnes discussions.

Début de la discussion - 27/03/2015

Dépression et SEP


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je relance ce sujet !

Dépression et SEP


Posté le

Je prends Cymbalta 60 mg matin + soir ( antidépresseurs ) et je suis très bien, sinon je vois tout en noir. 

Ce médicament m'a été prescrit par mon neurologue. 

Bon courage  

Dépression et SEP


Posté le

Bonjour,

Récemment, je resens une grande fatigue et le fait d'être et de se sentir seul et de ne plus avoir envie de rien faire. Je penche fortement à une légère dépression, vers qui alors me rapprocher : mo généraliste ou tout de suite un spécialiste type psychothérapeute ou psychiatre ?

Merci d'avance et bonne journée.

Dépression et SEP


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Un choc oui mais pas de dépression. Les moments de fatigue m'énervent plus qu'ils ne m'abattent. Je ne peux rien faire CONTRE la SEP mais je refuse qu'elle me rende de surcroît dépressive.

@Dams1383  votre MG est celui qui vs connait en 1er...ddez-lui. Parler fait du bien malade ou pas d'ailleurs. Perso, je verrai + facilement un psychologue qu'un psychiatre : ce dernier remonterait à mon enfance et ça ne m'intéresse pas, ya un temps pour tout et aucun rapport avec la SEP à la base. Et un psychiatre, ce sont des années d'analyse. Faut du courage pour assurer et assumer.

Malade, la solitude est pire. Les forums servent à cela aussi 24/24 qd vous ressentez le besoin de parler, pleurer, délirer...

Prenez dès le début votre mal-être, n'attendez pas qu'il bouffe votre vie, assez de la maladie. A vous lire.

Serena

Dépression et SEP


Posté le
Bon conseiller

Depuis ma dernière visite chez la neuro. je n'arrive pas à remonter la pente, je dois changer de traitement et tous les médocs me font peur. J'ai exactement les mêmes symptômes que toi Dams1383. Plus envie de rien, grande angoisse et colère mais aussi grande fatigue, le généraliste a diagnostiqué une dépression.

Ca m'est déjà arrivée l'an, j'ai pris des antidépresseurs prescrits par ma neuro. pour exactement les mêmes raisons. Je pense que la fatigue nous affaiblie même moralement car on a du mal, à ce moment là, à accepter la maladie.

J'avais v une psychologue clinicienne, c'est important, il y en a beaucoup qui se disent psy. Elle m'a aidé et j'ai pu arrêter les antidépresseurs au bout de 6 mois. Donc je reprends mes médicaments depuis 15 jours et j'ai repris RV chez ma psy.

J'espère t'avoir tranquillisé, courage, ça s'arrange avec de la patience et de l'aide.

Dépression et SEP


Posté le

Le jour du diagnostic, ce fût un choc mais pas une dépression. 

Une séparation s'est manifestée 3 ans après le diagnostic. 

Il faut toujours être en action si la maladie le permet, pouvoir garder son travail , j'ai vécu une dépression en janvier 2014 pour un reclassement dans mon entreprise, mais je pensais perdre ma place après 32 ans de services.

J'ai réussi à remonter la pente grâce à mon médecin traitant qui m'a beaucoup aidé pour m'en sortir.Celle-ci ne m'avait jamais vu dans un tel état de souffrance et de pleurs. 

Heureusement que mes filles étaient là pour me soutenir. 

J'avais dans l'idée d'un suicide ou autre pour ne pas continuer à souffrir comme j'ai souffert moralement. 

Mon nouveau poste de travail  me convient , mes collègues m'ont soutenu et aidé pour surmonter cette nouvelle tâche et je les remercierais jamais assez. 

Comme je le mentionnais dans un autre commentaire, si j'oublie le comprimé CYMBALTA 60 mg je vois la vie tout en noir.

Pascal 

Discussions les plus commentées