https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

Mouais ! Mais tes parents sont tellement inquiets que, eux, ils vivent ton diabète 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 ! Et je comprends parfaitement que ça t'énerve. Il faudrait trouver un moment où tout va bien et où eux et toi êtes DETENDUS ET SEREINS pour leur dire que tu comprends qu'ils s'inquiètent pour toi mais que tu voudrais bien qu'ils cessent de te "harceler" et qu'ils te considèrent comme adulte maintenant que tu es majeure, que tu voudrais vivre SEREINEMENT et LES SENTIR + DETENDUS et PAS INQUIETS comme tu les sens puisque tu maîtrises bien tes glycémies.

Mais peut-être que lorsque tu es en hypoglycémie tu ne te rends pas bien compte que tu es en hypo. C'est une supposition de ma part car parfois on "déraille" un peu verbalement quand on est en hypo et les autres s'en rendent compte mais pas nous. Serait-ce le cas parfois chez toi ? Questionne tes parent à ce sujet. Calmement hein !

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Tu as 18 ans donc tu es majeure.

Les parents sont peut etre les plus mal placé pour s'occuper de la santé de leurs enfants (du moins lorsqu'ils sont majeurs).

Je te conseille de prendre rendez vous avec eu avec ton ou ta diabétologue pour qu'on leur explique que toi seul est capable de gérer ton diabete.

Moi j'ai 2 parents médecin j'ai rencontré des difficultées similaires. Mais aujourd'hui ils n'essayent meme plus d'intervenir car ils sont complètement dépassés.

Il me parait important de faire intervenir de faire intervenir une tierce personne pour désamorcer le conflit. Par exemple le diabétologue est plus apte que tes parents a juger si tu fais trop d'hypo ou pas.

Il faut que tes parents apprennent à prendre de la distance.

Bon courage

Benoit

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Il faut comprendre un peu des parents. C'est un "tsunami" qui s'abat sur eux au début, c'est assez violent à accepter. Je suis passé par là, je suis diabétique depuis mes 13 ans, ça était très dur, tous les parents de DID réagissent ainsi.

Il leur faut seulement du temps pour s'habituer à cette nouvelle situation. Mais il ne faut surtout pas tomber dans la surprotection et te laisser gérer ton diabète, car c'est toi le capitaine, et qui le vit au quotidien. Mais j'ai l'impression que tu as bien accepté ta maladie, et c'est tant mieux car + tu le vis bien et + c'est facile à équilibrer; et de toute façon on n'a pas le choix il faut se faire une raison !

Voilà c'est mon avis, bon courage.

Bien à toi

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

Commentaire pour Benoît : Les parents d'enfants malades, même lorsqu'ils sont médecins, s'affolent comme les autres parce que Nikita a raison : c'est un "tsunami" qui s'abat sur eux au début, comme pour tous les autres. Et je dois préciser qu'ayant un médecin dans ma famille (une maman), dès qu'un de ses enfants est malade (et encore pas précisément d'une maladie chronique)... elle oublie presque tout ce qu'elle a appris et préfère appeler un confrère ou une consoeur. L'affectivité fausse tous les raisonnements en effet.

Et ma devise à moi est... qu'il faut donner du temps au temps. Très souvent, ça provoque chez les jeunes diabétiques des réactions inattendues : parfois ils deviennent les "protecteurs" de leurs parents tant ils les voient affectés par ce qui leur arrive. Et intérioriser pour un enfant n'est pas précisément profitable. Mais nous ne sommes que des humains !

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

bonjour, cela m'a fait du bien de te lire car cela m'a fait prendre conscience de se que ma fille pense de moi lorsque je m'inquiète pour son diabète( il faut dire que pour nous c'est tout nouveau, ma fille à 10 ans et elle est soign"e depuis le mois de mars. ma fille le vit plutot bien mais moi je m'inquiète encore plus qu'avant pour elle mais des parents qui ne se soucient pas de leurs enfants sont il s de bons parents? J'essaie de ne pas la surprotéger, d'etre à l'écoute quand elle en a besoin et de la laisser sa vie de petite ado. 

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

vivre sa vie de petite ado!!

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

En lisant ces derniers messages, je me suis dit : mais qu'est-ce que j'aurais aimé que ma famille soit un peu plus "proches" de moi et de mon diabète... !

C'est tellement dur lorsque l'on a 13 ans (en 1979) de se retrouver avec cette cochonnerie (pour être poli) qu'est le diabète et de se rendre compte que l'on est seul avec cette maladie, son traitement, ses hypos et ses hypers et de n'avoir personne avec qui en parler. Alors, bien entendu, l'inverse n'est pas une bonne chose non plus car parler sans cesse du diabète et mettre nos saute-d'humeur ou nos réactions inhabituelles sur son dos ne fait que nous rappeler cet état de "différence" que nous aimerions tant oublier.

Aujourd'hui, à 48 ans, il m'arrive d'être agacé lorsque l'on me demande si je me suis piqué (il m'arrive parfois d'oublier !) ou à combien était ma glycémie mais en réfléchissant je me dit qu'au moins cela intéresse quelqu'un et cela finit par me rassurer. Quand on voit les ravages que peut faire cette maladie, mieux vaut être trop surveillé (parents, conjoint, amis, médecins...) que pas assez. Après, reste aux autres de savoir être diplomates et de ne pas voir le dia...bète partout.

Peut-être que si j'avais eu, dès le départ, une famille attentive j'aurais peut-être aujourd'hui encore le corps que j'avais à 13 ans... à quelques choses près ;)

Bon courage à tous.

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

bonjour, je comprends que tu puisses en avoir mare mais le diabète est comme beaucoup d'autres maladies, très complexe car personne ne ressent ou ne réagit de la même façon en cas d'hypo et d'hyper.Au début tu t'es poser beaucoup de questions et bien ton entourage fait la même chose et tout le monde a besoin d'être rassuré. Cette appréhension est à mon avis dû en partie au médecin parce qu'il t'annonce, ainsi qu'aux proches, d'emblé ce qu'est le diabète, les traitements et les risques et les complications. Que du bonheur!!!on se sent tout de suite rassuré!mais tu sembles bien le vivre alors tant mieux mais pour tes proches, il serait peut-être intéressant de vous réunir en présence de médecins, de diabétiques et pourquoi pas d'assister à des réunions d'information et d'échanges pour "établir" entre vous, un compromis pour que chacun se sente apaisé, parce qu'ils sauront qu'ils doivent te laisser gérer sans pour autant se sentir exclus et désintéresser. Souvent on a peur pour ceux qu'on aime parce qu'on ne sait pas réagir ou par ignorance .Parfois les psychologues peuvent être une bonne aide pour faire comprendre aux parents que de part leur comportement, ils créent malgré eux une tension qu'il n'est pas utile de maintenir car biensûr ton diabète risque de se trouver déséquilibré, ce qu'ils ne veulent sûrement pas. Etre attentif, oui, être "harceleur", non!!!j'espère que tu trouveras le moyen pour qu'ils acceptent que tu gères et qu'aujourd'hui ce n'est plus toi seul mais toi et ton diabète. Bon courage et à bientôt pour de bonnes nouvelles.

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le

bonjour je suis nouvelle .jsuis diabetique depuis douze ans bientot une maladie qui me ronge .....oui il y a plus grave certes mais quand on ne vit pas ca au quotidien difficile de se mettfe a notre place.jsuis sous pompe depuis 2008 et on m'a toujours vu differemment .on me devisage quand je vais a la piscine ou a la plage je ne me cache pas mais c dur de voir le regard posée sur vous ....pour moi cest un frein car il ya des sautes d'humeur difficile a controler ....jesprre trouver du soutien ici .....

Mon diabète et les autres
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@Kelly76

Personne ne peut comprendre le quotidien d'un diabétique car il faut le vivre pour se faire une opinion. Le diabète est une maladie très réceptive aux émotions, aux contrariétés, un rien le perturbe et  difficile de n'avoir jamais de contrariété dans notre vie, c'est franchement mission impossible.

Je comprend ton mal être par rapport  aux personnes qui te dévisage car moi aussi je suis une personne discrète et je n'aime pas attirer les regards sur moi,  mais que veux-tu les gens sont stupides et sans gêne.

Et puis le diabète n'est pas une maladie facile à vivre n'en déplaise à ceux qui pensent le contraire, ceux là n'ont jamais être malade à part une banale angine ou une simple goutte au nez ! Car oui le diabète est tout de même une maladie grave, elle fait tout de même partie des prises en charge à 100% par l'assurance maladie !!

Si tu veux du soutien, je suis à ta disposition, je vis la même chose au quotidien  comme beaucoup de DID, mais malgré les années je n'ai pas tout à fait accepté car tout est beaucoup + difficile pour nous mais je vais arrêter là car je ne vais pas écrire un trop long discours sur mon ressenti .

A bientôt peut-être......