Diabète et sommeil

Un régime alimentaire équilibré, une pratique sportive régulière ainsi que des horaires de sommeil adaptés sont préconisés pour stabiliser le diabète. Les heures de sommeil peuvent influencer l'évolution du diabète, et à l'inverse, le diabète peut avoir un effet sur la qualité du sommeil.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Avoir une bonne nuit de sommeil est indispensable pour l’organisme. Le sommeil a des fonctions réparatrices et régénératrices. Une nuit régulière avec un sommeil ininterrompue permet ainsi au corps d’évacuer les toxines, de régénérer les cellules musculaires et nerveuses, d’optimiser notre capacité de mémorisation et d’apprentissage et de réguler le métabolisme dont notamment la glycémie.

Le manque de sommeil peut favoriser le diabète et l’aggraver. Il existe des preuves que la privation de sommeil peut conduire à l'état pré-diabétique. La réaction du corps au manque de sommeil peut ressembler à la résistance à l'insuline, un symptôme précurseur du diabète. Le rôle de l'insuline est d'aider le corps à utiliser le glucose en tant qu’énergie. Dans le cas de la résistance à l'insuline, les cellules ne parviennent pas à utiliser efficacement cette hormone, ce qui entraîne une glycémie élevée.

En cas de manque de sommeil, l’action de l’insuline diminue de 50% et sa quantité de 30%. Il y a alors une véritable dérégulation métabolique chez la personne qui manque de sommeil.

Le diabète a aussi une influence sur le sommeil

L’hypoglycémie est un signal d’alarme car elle peut être responsable de troubles du sommeil chez les personnes atteintes de diabète.

En effet, le diabète peut entraîner des troubles du sommeil. Les insomnies peuvent être enclenchées en raison d’un dérèglement de la glycémie du diabétique. Il est possible que le malade souffre d’hypoglycémies nocturnes. Ce phénomène est courant pour le diabète de type 1 et entraîne des réveils au cours de la nuit de sommeil, avec pour résultat les insomnies.

De plus, les symptômes du diabète, et en particulier ses complications, peuvent entraîner une altération du sommeil. Les besoins de mictions fréquents vont entraîner des réveils répétés. La rétinopathie amène le malade à réduire son exposition à la lumière et à préférer un environnement très sombre pour la nuit. La conséquence peut être un dérèglement des rythmes circadiens. La neuropathie diabétique, quant à elle, peut favoriser le développement du syndrome des jambes sans repos avec parfois des conséquences en terme de sommeil. Les douleurs musculaires et articulaires, parfois présentes dans le diabète vont provoquer des réveils répétés et être la source d’un sommeil agité pour le diabétique.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme