Symptômes du Diabète de type 1

Très souvent, l’apparition du diabète de type 1 chez l’enfant est constatée tardivement parce que les symptômes peuvent être négligés.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

En temps normal, le glucose n’est pas considéré comme un déchet par l’organisme. Dans le diabète de type 1 (ou diabète de l'enfant), comme il est souvent présent en quantité excessive, les urines sont un moyen de l’évacuer. Ainsi, en raison de l’hyperglycémie, du glucose est présent dans l’urine (glycosurie). Pour passer dans l’urine, le glucose a besoin de beaucoup d’eau.
Ces symptômes sont représentés par une soif exacerbée (polydipsie), des urines abondantes (polyurie), une fatigue majeure (asthénie) et un amaigrissement malgré une alimentation abondante (amaigrissement malgré une polyphagie).

Parfois le glucose peut être en trop faible quantité dans la sang : c’est l’hypoglycémie. Les symptômes qui en sont issus sont des troubles du langage, de la vision et du comportement, des frissons, la blancheur du visage et la fatigue. Tous ces symptômes illustrent ce qu’on appelle le malaise hypoglycémique.

Afin de pallier à l’hyperglycémie, le patient diabétique doit s’injecter de l’insuline dans le sang. C’est ce que l’on nomme l’insulinodépendance. Le traitement doit se faire sous forme d’injection, car par voie orale l’insuline est supprimée par le processus de digestion. Ce traitement doit être suivi à vie par le patient diabétique.

Afin de savoir quelle quantité d’insuline il lui faut, le patient diabétique de type 1 doit faire des tests de glycémie. Pour cela, il existe des appareils qui mesurent la glycémie à partir d’une goutte de sang, prélèvée sur le bout des doigts. De même, l’analyse urinaire permet de détecter la glycosurie, signe révélateur de l’excès de glucose ou non dans le sang. Ces deux mesures sont complémentaires. En effet, la mesure de la glycémie offre une vision en temps réel alors que l’examen urinaire permet de voir l’évolution sur plusieurs heures.

Un dépistage du diabète de type 1 souvent tardif

ll est important pour les parents de dépister précocement ces symptômes car une prise en charge trop tardive (prescription d’insuline) peut mettre en jeu le pronostic vital.

Contrairement au diabète de type 2 où la maladie est totalement « silencieuse », le diabète de type 1 est une maladie qui se caractérise par des symptômes qui peuvent être graves et aller jusqu’au coma acido-cétosique.

Article rédigé sous la supervision du Pr. Bernard BAUDUCEAU, endocrinologue, Professeur Agrégé du Val-de-Grâce, ancien chef de service d’Endocrinologie de l’HIA Bégin de St Mandé (94).

Sources : INSERM

Dernière mise à jour : 11/08/2019

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Bernard Bauduceau, Endocrinologue

Le Professeur Bauduceau est endocrinologue, Professeur agrégé du Val- de-Grâce et ancien chef de service d’endocrinologie de l’hôpital d’Instruction des Armées BEGIN à Saint-Mandé. Il est membre de la Fondation... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Diabète de type 1