Traitement du diabète de type 1

Etant donné que les cellulles qui sécrètent l'insuline ne fonctionnent pas de maniére adéquate, l'unique traitement pour cette maladie est l'apport d'insuline. Il existe plusieurs formes d'administration : les seringues, les pompes et les stylos à insuline.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Le pancréas ne sécrétant plus d’insuline, l’unique traitement consiste en l’apport d’insuline sous forme d’injections à l’aide de seringues, de stylos ou d’une pompe à insuline (appareil portable ou implantable administrant l’insuline en continu).

Les progrès techniques et médicaux permettent d’adapter les doses d’insuline aux besoins du malade en surveillant régulièrement le taux du glucose dans le sang grâce à des lecteurs de glycémie.



Il n’existe pas de comprimés d’insuline. Des essais ont été menés pour une administration de l’insuline par voie orale ou par voie inhalée mais actuellement les injections constituent en pratique le seul mode d’administration de l’insuline.

Plusieurs schémas de ce traitement sont possibles. Toutefois, un schéma fait de multiples injections est nécessaire au cours du traitement du diabète de type 1. Le plus utilisé est le schéma Basal-Bolus qui comporte l’association d’une insuline lente qui va couvrir 24h (une seule injection) et des injections d’insuline rapide au moment de chaque repas.

La pompe à insuline, de la taille d’un téléphone portable, est généralement portée à la ceinture. Elle instille la dose d'insuline en sous-cutanée le plus souvent dans la région abdominale sous la forme d’un débit constant programmable et de bolus au moment des repas.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 150 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme