Le diagnostic de votre diabète

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Je viens d'être diagnostiquée diabétique de type 1, j'ai 51 ans, et me savais diabétique depuis environ 3 ans mais le médecin croyait qu'il s'agissait d'un diabète de type 2. Pourtant, j''étais mince. Mais depuis 14 mois, mon état s'était aggravé subitement, j'avais perdu 10 kg, tout en ayant une soif et une faim augmentées. Aux derniers contrôles il y a une quinzaine de jours, ma glycémie à jeun était à 3,38g et mon hémoglobine glycquée était passée de 7,5 % à 14,9%, d'où une décision de mon médecin de m'hospitaliser d'urgence. Mon premier choc a été la découverte du résultat des analyses. Là, j'ai su que c'était grave et je me suis préparée à l'annonce de l'insulinothérapie à vie. Cependant, j'espérais toujours qu'il s'agissait d'un diabète de type 2 et que je pourrais revenir à un traitement de type Metformine. Malheureusement, l'annonce des résultats concernant les anticorps GAD positifs n'a laissé aucun doute : il s'agit d'un diabète de type 1 tardif et lent. J'ai été hospitalisée une dizaine de jours et j'ai appris à me faire les injections. Dans un premier temps, j'étais partagée entre l'effet de mauvaise surprise causé par le diagnostic et le soulagement de me voir enfin guérie de ma soif, ma faim, mes problèmes cutanés. Pour l'instant, je me sens très fatiguée et j'ai des problèmes visuels transitoires dus à l'administration d'insuline. J'accepte le traitement, mais je sens que cela va être difficile à vivre sur la durée, car il est très contraignant. Je vise à une stabilité d'humeur par rapport à ça, en me disant que j'ai une fille à élever, et aussi que j'ai eu la chance de vivre 51 ans sans traitement, contrairement à d'autres. Et également que je n'ai pas le cancer... Pourtant, ce type de traitement demeure assez difficile à accepter car il faut se piquer plusieurs fois par jour, et je le vis aussi comme une agression par rapport à mon corps, vécu comme défaillant désormais. Finie l'insouciance. Il y a aussi le regard des autres. Pour ma part, j'ai choisi la sincérité, je ne veux pas me faire passer pour une personne que je ne suis plus. Dans mes meilleurs moments, je me réjouis d'être toujours en vie et me dis que ce diabète en fait partie.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Bonjour Florent,

Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, je trouve que nous ne sommes pas les plus à plaindre, loin s'en faut. Je pense aussi que la maladie rend plus profond quand elle est bien vécue et acceptée, elle fait aller droit aux choses essentielles. On peut même se trouver amélioré psychologiquement par la maladie, plus calme, plus sincère, plus bienveillant, plus persévérant par rapport aux objectifs professionnels que l'on se fixe.

Pour ma part, après une phase de déstabilisation à l'annonce récente du type de diabète dont je souffre, je peux dire que je le vis bien maintenant, il faut dire que j'ai la chance de faire très peu d'insuline pour l'instant. Je suis très soulagée de la disparition des problèmes de santé qui étaient liés à ce diabète qui s'est aggravé brusquement, et comme toi heureuse d'avoir une pathologie que se soigne très bien et avec laquelle on peut vivre presque normalement au quotidien... ce qui n'est pas le cas de toutes les maladies.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Florent 71  et  Rachel51 , en effet le diabète bien gérer nous pouvons tout faire et réusir comme vous bravo , pour moi j'ai eu mon diabète à 39 ans en septembre 1979 j'ai bien acceptée la maladie mais a cause d'elle j'ai eu un licenciment économique c'est le coup de massu pour un homme en avril 1980 je déside de monter mon affaire en 1982 je termine mon premier Gîte en travaillant jusqu'a minuit, je marché au sucre surtout quand je faisais du bêton en 1989 je finissais tout mon ensemble de Gîtes et Chambres d'hôtes tous les mois j'avais ma paye j'étais un homme heureux cela fais 31 ans que je fais de la location voila les Amis c'est la première fois que je raconte mon histoire il ne faut jamais baiser les bras pour une maladie , bon courage à toutes et tous . chène . 

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Bonjour Chene et Rachel !

Et oui Rachel, tu relativises extrêmement bien. Même si on sait tous que c'est pas facile tous les jours, il y a des hauts et des bas mais ça ne nous empêche pas d'avancer !

o_O licenciement économique? Lié au fait que tu étais diabétique ou vraiment parce qu’ils ne pouvaient plus te garder? Toutefois ton témoignage montre que l'on peut être actif et être diabétique, c'est pas incompatible et c'est vraiment encourageant !

Je rajouterais comme "plus" à notre maladie, que quand on accepte de vivre avec on a vraiment envie de briller et que les "petits" problèmes du quotidien qui bloquent d'autres personnes, nous les enjambons plus facilement. J'espère que vous pouvez comprendre ce que j'ai écrit^^

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Encore une fois d'accord avec ce que tu dis sur le fait que l'on met plus facilement de côté les problèmes du quotidien, et que l'on a vraiment envie de briller. Tout à fait d'accord. Et j'aime bien la lumière que le verbe "briller" contient..

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

le diabéte m'a était decelé pour mon anniversaire des 30 ans en juin 1976 et depuis je me pique à l'insuline

22 unités d'insuline Lantus le soir et des piqures de novorapid le matin midi et soir en fonction de mes glycémies.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

le sport et le diabete

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Montagne66  ,comme je vous l'ai dit j'ai eu mon diabète à 39 ans  j'ai la même insuline que vous je me fais le matin 11 U de Lantus ,et 5 de Novorapid ,6 U le midi et 6 U le soir voila mes doses depuis 34 ans . je vous souhaite une bonne nuit demain samedi j'ai beaucoup de travail . Cordialement Chéne.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bonjourj'ai 66 ans et j'ai appris  mon diabete en Juin 1976 lors de mes 30 ans ( je suis ne le 25 aout 1946) . J'ai passe 15 jours à l'hôpital de montpellier et j'en suit ressorti diabetique type 1.Depuis    je     me pique : le soir avec l'insuline Lantus actuellement 14 unitées et des piqures de novorapid ,à chaque repas en fonction de mes gycemies . Il faut vous dire que je bouge beaucoup, j'ai fait et je continue à faire de la randonnée pédestre apres avoir fait beaucoup de montagne dans les alpes ( le mont Blanc - Le Cervin etc ...et bien sur dans le Pyrénées puisque c 'est ma region . La randonnée me fait un bien enorme et hier j'ai une randonnée de 22kms pour monter au Canigou dans les Pyrenees.  La plus grande randonnée que j'ai effectué c'est le pelerinage à Saint Jacqes de Compostelle . J'ai marché presque 2 mois pour faire 800 kilometres à pied . Cela a était merveilleux et marcher  me fait beaucoup de bien en tant que diabetique type 1 . Bien sur je me deplace avec mon sac à dos et tout le necessaire pour mes controles , mon alimentation et bien sur le necessaire en cas d'hypoglycemie . Voila déjà quelques renseignements me concernant . Peut être à une prochaine fois . Bian amica&lementMontagne66
Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

montagne66 ,toutes mes félicitations ,pour toutes vos marches ,moi je travail dans sur ma propriété ,je bouge toute la journée mais je ne marche pas comme vous .Amicalement .

Chène

Discussions les plus commentées