Le diagnostic de votre diabète

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

On m'a découvert mon diabète il y a 15 mois à la suite de ma grossesse. Pendant ma grossesse, j'ai fait un diabète gestationnel avec injection d'insuline et un excellent suivi endocrino et gynéco. Tout c'est bien passé, j'ai pris 8 kilo pour cette grossesse . Mon diabète gestationnel a disparu 24h après mon accouchement, là je me suis dit chouette fini les piqures... mon endocrino m'a fixé un rv pour février 2012 pour faire le point et vérifier que tout était en ordre.

J'ai profiter de mon bébé pendant 2 mois et 29 jours exactement, je suis tombée dans le coma dans la nuit du 30 janvier au 1er février 2012. Je n'ai pas de souvenir des 3/4 jours précédent cet accident seulement les dires de mon mari qui me trouvait extrêmement fatiguée mais à la suite d'une césarienne et avec un bb cela paraissait presque normal...

J'ai passé 12 jours dans le coma en réanimation quand je me suis réveillée, je n'avais plus l'usage de mon corps (j'ai perdu 40% de ma masse musculaire), je n'arrivais plus à parler et ma mémoire était altéré.J'ai ensuite passée 8 jours en service endocrino où j'ai pu voir mon fils autant de temps que j'ai voulu grâce à la gentillesse des infirmières et du médecin.

En discutant avec mon mari, j'ai appris que les médecins de la réa ne pensaient pas que j'allais survivre...j'ai frôlée la mort..
Aujourd'hui, il y a des jours où je ne supporte pas mon diabéte c'est les jours ou j'ai des envies folles de sucreries Malgré mes crises de larmes, je garde le sourire pour mon fils de 18 mois et mon mari !!Et puis j'ai 2 autres raisons de prendre la vie du bon côté : un mariage à préparer pour 2015 et un bébé n°2 à mettre en route (feu vert de ma diabéto )

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Avec tous ces projets, tu ne peux qu'avoir la pêche

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Bonjour,

Mon diabète a été découvert à ma sortie de 3ème, je buvais des litres d'eaux par jours, je faisais de l'athlétisme, mais prise de crampes j'étais incapable de courir ou autre.. Je mangeais énormément tout en perdant du poids. Je courrais régulièrement avec mon Papa, mais je ne tenais même pas 10min: entre les crampes, les sensations de vide (même sans pratiquer de sport), la soif permanente, je n'avais plus aucune capacités physiques...

Arriva la fin de l'année je suis allée faire des prises de sang car mes parents me voyaient faiblir de jours en jours et avec mes pertes de poids, ils pensaient à une anorexie. Les résultats ont montré une hémoglobine de plus de 15%. Je suis partie en vacances pendant 2 semaines, avec la peur au ventre qu'il m'arrive quelque chose. Je suis rentrée un samedi, le lundi je suis allée chez le médecin et le jeudi qui suivait (19 août 2009)  je suis rentrée à l’hôpital. J'y suis restée près de 3 semaines. Les médecins nous ont bien expliqué ce qui m'arrivait. J'ai été très bien entouré: je voyais une psychologue, une sophrologue.

Ne supportant pas les injections, au bout de 2 jours d'hospitalisation, on m'a installé la pompe à insuline. J'ai gardé cette pompe pendant presque 2 ans, puis je suis passée aux injections par la suite car je ne supportais plus ma pompe. Je la retirais la nuit car elle me gênait. Physiquement, la pompe est un très bon traitement. Cependant, psychologiquement, il est très dure à assumer car on se doit de porter un membre extérieur à notre corps sans pouvoir s'en détacher un seul instant.

Bref, ceci dit, à la sortie de mon hospitalisation avec cette pompe, je n'ai pas reprit l'athlétisme car j'avais honte de ma personne, de ce que j'étais car j'avais l'impression que tout le monde voyait que je suis diabétique. J'ai beaucoup perdue confiance en moi. Le plus marquant c'est que depuis cette sortie, mon projet professionnel n'est plus qu'un rêve aujourd'hui...

En effet, depuis toute petite, je suis passionnée par la cavalerie de la garde républicaine. Mon père étant gendarme militaire, il s'est longuement renseigné si être diabétique est une contrainte. Il s'avère que oui... J'ai donc eu énormément de mal à poursuivre mon orientation car je ne savais pas dans quelle 1ère partir..

Aujourd'hui, j'ai mon BAC STG, je suis en 1ère année de BTS Management des Unités Commerciales, j'envisage par la suite une école de commerce. Mais je garde toutefois un espoir pour la gendarmerie, bien que je sois épanouie dans mes études.
Je pratique l'équitation qui est un sport à par entière, qui me fait avancer de jour en jour et où je reprend petit à petit confiance en moi. La complicité que je peux avoir avec les chevaux me fait oublier que je suis diabétique, c'est un thérapie. 

Enfin, j'ai la chance de partager quelque chose de très fort avec mon grand père maternel auquel on a diagnostiqué un cancer de la prostate (mais prit à temps donc sans gravité pour le moment) quelques mois avant la découverte de mon diabète. C'est l'une des personnes de ma famille avec laquelle je peux tout dire, bien que mes parents soient très ouverts d'esprit et très affectés par mon diabète.



Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Merci pour ce beau témoignage Justine. C'est vrai que dès l'annonce de la maladie, certains rêves s'écroulent, des envies s'éloignent pour faire place à un quotidien pesant et qui nous mine bien souvent.

Ma fille caresse le même rêve que toi, à savoir, entrer dans la garde républicaine et c'est son seul but. Je peux comprendre combien ça a dû être difficile pour toi de renoncer à un rêve de carrière comme celui-là.  Heureusement, tu as su rebondir et trouver une autre voie dans laquelle tu as su t'épanouir.

Avoir le soutien de tes proches est une bonne chose et t'aidera à ne pas lâcher prise et baisser les bras quand ces périodes là arrivent, car elles arrivent sans crier gare.

Bravo et bon courage pour la suite.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

Bonjour  White Lotus et Justine Soulet , un diabète bien équilibré , sans d'autre complication grave vous pouvez faire presque  tous les sports sauf  la natation pour la garde républicaine il faut se renseigner , voir également si vous avez tous les diplomes ,être très sportivent ,et bonne en équitation , dans la vie il faut y aller qui ne tente rien n'a rien . Bon courage .  Chéne 

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Merci Chéne pour ton message, ma fille n'est pas diabétique donc elle a encore plein d'espoir pour faire ce qu'elle rêve de faire.

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

le 25/10/1981 jour de mon anniversaire, je vais chez mon médecin car j avais un peu mal a la tête, mais je venais de créer ma société d'informatique et j avais fait un tour de France de mes anciens clients, suite a une prise de sang, un labo me signale des taux impossibles, un deuxième puis un troisième, plus de 8gr acidocétose et coma diabétique, je suis rentré en réa à bichât a pied et en pleine forme, oû ils ont mis 15 jours pour descendre mes taux ?????        Comme j 'étais toujours de bonne humeur et lors de mes visites bi-mensuelles j est été un cobail pour les premières pompes à insuline,     mais comme je continuais le ski le tennis la voile et l'amour la pompe à pour moi été très vite une charge cherchez une pompe dans la neige après une chute en descente, dans la mer suite à un changement de bord douteux, de retour chez moi avant un RDV, la chemise pleine de sang, suite à une implantation bordélique et arrête par la police : allez le leur expliquer que ce n est pas une balle ? les mains sur le capot ??? j ai donc repris mes mélanges et depuis  30 ans ça va de mieux en mieux. Maintenant à la retraite toujours un peu de sport VTT de tennis de golf et de resto's la vie d 'un diabétique est belle. ................. Le diabète n est pas une maladie, c'est juste un gros emm..... il n'existe pas  de maladie, ou un test et piqûre permet de guérir et oui il faut guérir quotidiennement et même pour moi six fois par jour,           mais que la vie est belle quand on l accepte .......

Amicalement

Christian

Christian

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

C'est vrai que c'est lourd, moi je suis à 7 voire 8 injections par jour, c'est contraignant mais ne le cachant pas, je le vis de mieux en mieux et je le gère de mieux en mieux aussi, même si parfois il y a des petits accidents de parcours.

Il faut vraiment apprendre à vivre avec la maladie si on ne veut pas se gâcher la vie mais au contraire en profiter pleinement.  Tu as raison Christian, la vie est belle alors autant en profiter à fond tant qu'on le peut et ce malgré les contraintes imposées par le diabète quotidiennement.

Belle journée et bonne fête aux mamans du forum

Le diagnostic de votre diabète


Posté le
Bon conseiller

Bonne Fête à toutes les Mamans du site .

WHITE LOTUS , pour moi je me fais 2 piqures le matin Novo Rapid et Lantus ,1 à midi de Novo R et 1 le soir de Novo R , tu te fais 7 injections voir 8 ? c'est pour équilibrer ton diabète ?

Cordialement Chêne

Le diagnostic de votre diabète


Posté le

Merci  Chene !!

Oui j'ai 5-6 injection d'Humalog par jour (repas, collation et réajustements) et 2 de Lévémir. Une juste avant le repas de midi et l'autre vers 22h30 pour la nuit.

Discussions les plus commentées