https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

A priori et réflexions


Posté le

Bonsoir,

Il m'est arrivé quelque petites anecdotes aussi, mais pas forcement de trés drôles, la dernière en date a été très difficile a vivre pour moi, et je pense que j'ai besoin de m'exprimer un peu ici.

 cela fais déjà plus de 12 ans que je suis diabétique, et avec mon entourage, nous arrivons a en "rire" avec quelques petites blagues que  je partage avec eux (ce qui a vrai dire dédramatise la situation quand je suis en hypo ou autre), mais malheureusement je me suis rendue compte que parler de son diabète a la fac (et même dans le domaine de la santé ou les gens sont censés avoir un minimum de compréhension pour être censé travailler avec des patients dans un futur proche) n'est vraiment pas une bonne idée. En effet, ces "personnes" ne supportent plus de m'entendre parler de cette maladie qui en fin de compte n'est rien du tout selon eux, ils en ont mare de m'entendre dire "désolée je suis en hypo ne comptaient plus sur moi pour vous aider en TP ou plein d'autres situations comme celles la dans lesquelles c'est vrai je ne suis absolument pas performante . Ok je suis complètement d'accord que cette maladie n'est rien par rapport a d'autres, qu'elle ne se voit pas (il faudrait parfois!), mais ce n'est pas rien!

Est-ce que ce genre de situations vous ais déjà arrivé? comment avez vous réagit?  J'avoue que j'ai du mal a comprendre leur réaction et je ne sais absolument plus quoi faire.

Merci

Bonne soirée!

Audrey

A priori et réflexions


Posté le

Pour ma part, j'ai eu droit à "t'es diabétique ? C'est bizarre, t'es pas grosse..."

On ne parle tellement pas du diabète de type 1 que je peux comprendre ce genre de réflexion...

Et le pire que j'ai entendu, venant d'une personne de la profession médicale " Je vais guérir votre diabète"...

@audreydid, je te rejoins sur le fait que les gens ne se rendent pas compte que le diabète, ce n'est pas juste des injections d'insuline, mais aussi de la fatigue, du stress, des hypos, des hypersomnie, des pesées, des sorties qu'on refuse sous un autre prétexte, des années à se cacher... Donc oui d'une certaine manière, si le diabète était plus visible, il serait peut être plus facile à accepter...

Discussions les plus commentées