https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

21 réponses

232 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

Parfois les gens autour de nous ne connaissent rien au diabète et les réactions peuvent être décevantes mais aussi marrantes.

Si vous avez quelques exemples à partager histoire de pleurer ou de rire tous ensemble.

Une qui m'a vraiment marqué c'est une personne que je n'avais pas vu depuis plusieurs mois et qui m'a dit :

"Tiens, t'es toujours diabétique? C'est que tu ne dois pas bien faire tes injections, ce n'est pas normal que ça traine comme ça!!"

Forcement sur le moment j'ai eu envie de la massacrer, et puis maintenant avec du recule, ça me fait sourire...

Début de la discussion - 11/10/2011

A priori et réflexions


Posté le

C'est vrai, les personnes en forme ne comprennent pas le diabète et d'autres maladies chroniques parfois, car nous n'avons pas de température, nous pouvons travailler et cela ne ce voit pas !

Pour ma part, étant en hypo et pas mal secouée, ma chef de service après ma récup m'a informée dans son bureau que l'alcool était interdit sur le lieu de travail et que cela ne devait pas se reproduire ! Je lui ai offert un petit guide du diabète et je lui ai dit que nous avons un centre de documentation sur place car je travaille à la maison du handicap de l'Isère.

A priori et réflexions


Posté le

Bonjour aureliegro est bien oui parce que la plupart des gents savent sur  le diabète,et beaucoup ne savent pas

qu'ils sont diabètiques,il faut vraiment se battre pour faire des dépistages

a plus

A priori et réflexions


Posté le

pour ma part quand j'etais au collége en 4éme , un jour je suis venu en cour en retart de 10 min et par dessus sa j'etais en hypo , alors quand je suis entré en cours j'etait comme ivre toute ma classe et mon prof avait remarquer, ensuite le prof ma crier desssus et ma dit de sortir de la classe , il ma sortit pendant 15 min alors j'en ai profiter pour manger du sucre qui etait dans mon sac; le prof avait demander a mes camarades de classe si j'avais des probleme avec la DROGUE. A la fin du cour les éleves sont tous venu me voir en demander qu'est ce ke j'avais BU. Donc mon prof en a parlé a la CPE qui ma donc convoqué pour en parlé mais je lui ai rien dit.

A priori et réflexions


Posté le

Pour ma part, quand ma fille a développé son diabète peu avant ses 3 ans, un de mes collègues bien intentionné (qui sait tout sur tout) m'a gentiment expliqué que c'était du à ce que j'avais mangé pendant ma grossesse... (on n'a pas besoin de ce genre de réflexion à un tel moment de sa vie..!!)

A priori et réflexions


Posté le

Bonjour, tout le monde

moi je sus did depuis 2004 et je me bats pour trouver un emploi car au depart je dis rien mais apres etant dans la grande distribution je suis oblige d'aller faire ma lantus donc ils me disent t'es un bon element mais trop de risque si tu te mets en maladie ou si tu fais des malaises blablabla.....

et etant assez nerveuse je me jete sur la nourriture et mon compagnon gueule il me comprend pas et ça me soule.

A priori et réflexions


Posté le

Bonjour,

Je viens de repenser à une réflexions d'une infirmière dans un laboratoire d'analyse.

"C'est pas trop dur d'être diabétique ?"

Comme si on m'avait laissé le choix!! Quelle con****e celle là!

A priori et réflexions


Posté le

Bonjour Séverine,

Je m'imagine qu'il ne doit pas etre facile de trouver un emploi. Surtout si l'employeur ne connait pas bien le diabete, il doit se faire pleins de fausses idées.

Mais afin de mettre toutes les chances de ton coté, as tu pensé a te faire reconnaitre "Travailleur Handicapé " par la MDPH ( Maison Départementale des Personnes Handicapés ou anciennement Cotorep). Il y a plusieurs niveaux de handicap bien sur, A, B, C, D. En général un Diabétique insulino dépendant est reconnu catégorie "B", mais cela peut changer d'un departement a l'autre, et surtout si tu n'as comme handicap que le diabete ou d'autres pathologies invalidantes.

C'est tres simple a mettre en oeuvre, tu vas retirer un dossier a la MPDH de ton département, puis tu le fais remplir par ton généraliste et le ou les spécialistes qui te suivent. Un fois le dossier complet, tu le ramenes a la MDPH et ton cas sera étudiée par une commission composée de medecin ( cette comission se réunie entre 2 et 4 fois par an, en fonction du nombre de demandes et des départements.

Cette reconnaissance " Travailleur Handicapé " a plusieurs avantages.

L'eventuelle ouverture du droit a l'Allocation Adulte Handicapé ( verséé par la CAF ) Mais c'est un autre sujet plus complexe et qui n'a rien a voir avec la recherche d'un emploi ( au sens propre du terme), mais que cependant je me ferais un plaisir d'évoqué avec ceux qui le desir.

Mais au niveau recheeche d' emploi, c'est bien souvent un plus pour un Diabetique. Je m'explique:

En France, chaque entreprise de plus de 20 salariés a pour obligation d'avoir un certain pourcentage de " travailleurs handicapés"  ( ne sont comptabilisés que ceux reconnus par la MDPH)  sein de son effectif, sans quoi elle doit s'acquitter d'une amende chaque année.

Beaucoup d'employeurs ne voyant se presenter que des Handicapés assez lourds ( personnes en fauteuil, etc...) il preferent s'acquitter de l'amende plutot que de devoir aménager le poste de travail ou prendre de trop gros risque si il s'agit d'un travailleur presentant des troubles mentales ou physiques trop importantes.

Mais dans le cas d'un diabetique, il n'y a bien souvent aucun amménagement a realiser et les risques encourus sont nuls ou presque.

Surtout que dans le conjoncture actuelle, dans certaines catégories d'emploi, l'employeur se voit en plus exonéré des certaines charges sociales et percoit pour certains types de contrat d' une prime a l'embauche lorqu'il emploi un travailleur dit " handicapé léger " ce qui est le cas d'un diabetique.

je ne te cacherais pas qu'un DID sous Pompe est encore mieux percu dans le monde du travail car il n'y a pas d'injections a faire dans l'entreprise et aussi parce que les glycemies sont reputées etre plus stables qu'avec les injections ( d'ou moins de risque).

Voila, je ne sais pas si tu connaissais cette loi et cette reconnaissance de " Travailleur Handicapé ", mais cela peu toujours te faire un atout de plus dans ta recherche d'emploi. J'ai synthétisé au mieux pour ne pas faire trop long et j'espere ne rien avoir oublié d'important.

Tu peu retrouvé l'essentiel sur internet ,mais aussi, n'hesites pas a me demander, si je peu t'aider avec mes quelques connaissances, ce sera avec plaisir.

Bonne journée.

Pascal

A priori et réflexions


Posté le
Bon conseiller

je vous raconte mon histoire !

ayant le diabète depuis l'age de 4 ans,j'ai été commerciale en Belgique puis en France ou je suis tombée en invalidité type 2 !" incapassité de travaille" au bout de 7 mois,la cotorep à l'époque et une association pour les endicapés,me siignale qu'il n'y a pas d'accord avec la Belgique,j'ai donc travaillé dans un pays en cotisant avec mon gros salaire pour ne toucher que 7/12 eme de la pention française alors qu'en Belgique j'aurai eue droit au triple de la base française (vive l'europe !)(la loi n'a toujour pas évolué à ce jour)

de retour en Belgique,mon encien employeur me propose un poste fait sur mesure à ma réputation,je lui indique mon incapassité de trvaille ,il insiste,j'esseille et doit abandonner ne persevant plus les hypos depuis la supression se l'insuline animale !(coma sur le parking de l'entreprise)

je dois avouer que j'ai 52 ans de diabète !maintenant quand on me demande quel métier faites vous?je réponds :préretraitée et plus imvalide,car hors crise hypoglicémique ça ne se voit pas,une dame dans la rue m'a demandé si j'avais bu !!!"non,j'ai le diabète et un policier (dont sa mère l'a aussi)me racompagne jusqu'a mon domicile(à côté de la police municipale)

ne perdez pas espoir ! il y a des anges" qui veillent sur nous (ce n'est qu'une image)

cordialement

A priori et réflexions


Posté le

Bonjour à tous, moi aussi on me demande toujours si c'est pas trop dur, eh si, mais on fait avec... Un jour mon chef m'a raconté que dans une boucherie, il a vu une fille faire une hypo et tomber au sol, elle est tombée sur sa tête, oh bin dis donc me dit-il en rigolant.... quand à mes collègues masculins, il m'appelle la junkie... c bizarre je crois que je n ai pas le même humour qu'eux... apparemment ce n est pas méchant, on me l a déjà sorti dans ma propre famille. Eh oui cette maladie est sournoise car on ne voit rien, les gens ne comprennent pas que l on est parfois plus fatigué, qu'avant les repas il faut que je m'eclipse aux toilettes, que je ne peux pas rester dormir chez eux ce soir à l'improviste car je n ai pas mon injection sur moi... des fois j'aimerai que cela se voit, que les gens soient plus informés, que l on me comprenne.. bah sinon je me dis qu'il y a pire, et que je n'ai pas à me plaindre, et il y a aussi des gens qui vous écoutent et vous apportent du soutien, ce site en fait partie, je me sens moins seule depuis quelques jours..

Discussions les plus commentées