https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/spondylarthrite-ankylosante.jpg

Patients Spondylarthrite ankylosante

115 réponses

2 776 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

 Bonjour! oui pardon, sujet pas joyeux... 

Certains et Certaines d'entre vous ont ils développé une dépression suite à la spa ? ou avaient ils déjà une dépression et cela a t'il empiré avec la spa ou cela n'a pas vraiment changé ? 

pour ma part je consulte depuis peu ( j'ai essayé la sophrologie et la psychologie et j'ai eu un rdv il y a un mois avec un pedopsy qui s'est planté surmoi mais qui m'a donné du prozac à tester pendant un mois) consulter est un grand mot.... j'attend toujours des réponses d'un psychiatre qui ne répond pas... mais moi je sais que j'ai ça depuis l'enfance au moins...j'alterne des périodes bizarres entre bourrée d'énergie et pleine de créativité , et des périodes de grosse dépréssion où je mange mal , je suis épuisée, et je peux même être très violente, j'ai des idées noires . je sais juste que je me réveille la nuit à cause des douleurs, c'était à tester avec le prozac . maintenant c'est sûr. 

si vous êtes concernés, que vous connaissez quelqu'un, que vous avez des expériences dedans , voilà si ça ne vous gêne pas ..:)

Début de la discussion - 30/11/2018

Dépression et Spa
3

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué‍ bonjour à tous, quelqu'un pourrait-il échanger sur son vécu avec @pseudo-masqué‍ ? Belle journée à tous !

Dépression et Spa
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué oui je veux bien essayer t'apporter ma vision des choses

Dépression et Spa
Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

Bonjour et merci @pseudo-masqué‍ mais ce n'est pas pour moi. Il faudrait, si tu veux, répondre aux questions d'AmyRed, ou du moins en discuter. N'hésite pas à lire le premier message de cette discussion et voir si tu peux y répondre ! Merci beaucoup !

Dépression et Spa
2

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué Bonjour a toi,

Moi aussi j'ai eu a partir en depression, mais pas seulement du fait de ma maladie, d'autres pbrs sont aussi a l'origine (licenciement economique avec a la clef agression de la part de mon employeur)

alors comment j'ai réagis avant de faire une grosse betise, bien que je ne suis pas fan de psy et d'autres je me suis attaché a une ou plusieurs activités qui mon permis d'etre toujours occupé et de ce fait j'ai tous doucement diminué mes angoisses, ma depression.

Je ne te dit pas que quelques fois elle revient a la charge mais se que j'ai pus constaté elle est moins violente et que dès que sa présence commence a me devorer l'esprit je me met a pleurer un bon coup cela peux te paraître idiot mais rien nous rend plus vulnerable et plus fort apres.

bon courage

Dépression et Spa
2

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué j'ai connu la dépression deux fois. Les autres fois c'était plutot de la déprime. 

Je n'ai jamais consulté, car par chance, j'ai un homme qui a pris le temps d'en discuter avec moi... Bon ça a été violent à certain moment, car dur d'accepter que lon ne va pas bien et dur de l'admettre. 

Je ne pourrai pas dire si c'est à cause de la SPA. Car la première fois c'était à cause des douleurs, mais dans le sens professionnelle..mempechant de bosser, j'ai subi le harcèlement par mon patron .. S'ajoute à ce mal être au travail, les douleurs... Et Bim, cocktail magique. 

La deuxième fois c'était il y a un an, juste avant les anti tnf, pendant le diag de la SPA... La cortisone m'a rendue dépressive. Quand je l'ai stoppé, ça s'est calmait... 

Mais encore une fois, ce n'est pas à cause de la SPA seulement. D'autres facteurs pro, Perso, émotionnel, tout ça s'est mélangé... S'en était trop pour moi. 

Jai réussi à faire un gros travail sur moi même et avec l'aide de mon cheri, j'ai réussi à remonter la pente. Ca n'a pas été rose car à l'époque nous parlions de nous séparer... Mais nous avons remonter la pente à deux. 

Que te dire de plus... Je te connais, tu me connais..  

Tu as besoin d'aide extérieure. Je ne pense pas, que seule, tu y arriveras. Tu es maintenant trop fragile, tu n'as plus confiance en toi... A été déçue de la médecine.... 

Jespere que d'autres pourront t'apporter leur témoignage et que cela t'aidera. 

Je t'embrasse bien fort mon rayon de soleil 😘😘😘

Dépression et Spa
3

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué 

Tu sais ce que jen pense..... nous avons, il y a qq temps pas mal échangé. ... dis toi que rien ne viendra seul à toi... c'est ainsi.... alors bouge !!!! Au moins dans le sens de recontacter le psy qui t'a recu dernierement. Si son confrere ne te contacte pas cest probablement qu'il est débordé et il ne peut pas juger a distance de lurgence ou pas....

De tout coeur avec toi 😘

Dépression et Spa
4

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍ coucou, voilà ma petite expérience. Ça a commencé pour moi en février 2015 par des insomnies des cauchemars puis de l'hypertension puis des acouphènes. Dès le départ j'ai dit aux médecins = il y a quelque chose dans mon corps qui ne va pas. Quoi j'en savais rien mais j'en était sûre. Du coup ça m'a rendue un peu hypocondriaque. En septembre mon MT m'a orienté vers un psychiatre comportementaliste. J'insiste sur le comportementaliste car ce sont des psy qui parlent. Parfois même plus que toi. Ils t'expliquent, répondent aux questions, échangent, et te donne des sortes d'exercices. Contrairement aux psy lacaniens qui peuvent te regarder dans le blanc de l'œil pendant trois quarts d'heure sans parler à part avez vous votre carte vitale. 

Bref il veut m'arrêter mais c'est hors de question. Je suis une battante une guerrière un taureau tout ce que je fais je le fais à fond ,je ne m'arrête que clouée au lit par la grippe et encore. Je dis que le boulot me tient debout mais en fait avec le recul il me pompe le peu d'énergie que j'ai. Je me sens comme une gourde percée, qui fuit et qui n'a pas le temps de se remplir. J'ai l'impression de dormir dans un sèche linge en marche tous les matins c'est difficile. Jusque en juin où mes collègues plein de bienveillance exigent que devant eux j'appelle le médecin pour me faire arrêter. A ce moment là j'ai perdu 20 kilos, je dors deux heures par nuits, je suis l'ombre de moi même. S'en suit une année d'arrêt maladie, au début au fond de mon lit, vidée épuisée amorphe. et doucement je reprends des activités, la couture la peinture la lecture.... En septembre 2017 je reprends à mi temps thérapeutique, ça me fait un bien fou de retrouver mes collègues mes élèves un rôle social. Par contre je suis très fatiguée. J'essaie d'appliquer les "exercices" théoriques du psy à savoir chronométrer mes heures de travail à la maison, savoir stopper et prendre du temps pour soi, équilibrer vie sociale et travail. En avril 2018 je me mets à faire un peu de sport, pas violent hein du vélo d'appartement ! Mais très vite j'ai mal aux jambes très mal, mes élèves se déplacent au bureau, je descends les escaliers un à un pendant que mon rang m'attend en bas, ils me portent mon cartable mon sac... Et un matin je ne peux pas me lever. Je vais chez le médecin, je prends du ketoprofene pour des tendinites, et trois jours après j'atterris aux urgences en occlusion intestinale. Puis une deuxième  fois. Là on me diagnostique une maladie de crohn. J'entends parmi mes amis et ma famille " depuis le temps que tu disais que quelque chose dans ton corps n'allait pas...." puis, trois mois sous cortisone je n'ai plus mal aux membres, jusqu'en septembre, troisième occlusion et arrêt de la cortisone. Là tout revient +++ jambes dos bras poignets coudes talons genoux. .. C'est l'enfer. On me dit c'est sûrement lié à l'arrêt de la cortisone. Je sais que c'est pas ça. Mais la priorité c'est la sténose alors je me fais opérée le 11 octobre. Pendant mon séjour des rhumato viennent me voir et me parlent de la spondy. Je rentre chez moi avec du tramadol et mes douleurs, et des rdv irm et compagnie. Comme c'est trop long mon MT rappelle et je suis hospitalisée quelques jours. Là on me diagnostique fibromyalgie et très probablement la SPA qui a l'air de se confirmer. Dans les symptômes de la fibro il y a dépression acouphènes hypertension... C'est con mais ça me fait du bien. 

Je comptais arrêter les médicaments liés à la dépression (anxio matin et soir  anti depresseur  somnifère et theralene pour dormir) mais visiblement ça va attendre encore un peu 😊 j'avoue que je vis avec une épée de damocles au dessus de la tête, j'ai peur que la bête noire comme je l'appelle revienne faire son nid par ici. Je la tiens à distance, je la connais maintenant. Je continue de peindre de lire de sortir quand je peux de voir mes amis.... La dépression coupe beaucoup socialement. Et permet de faire un tri. Les gens qui se servent de toi qui disparaissent de ta vie quand tu es dépressif et ceux qui t'aiment. Qui sont immuables. C'est une épreuve, je l'appelle le cancer de l'âme. Mais comme tout ce qui ne tue pas rend plus fort, et bien une dépression quand elle n'est pas plus forte que toi, fait de toi un être plus fort, plus conscient, plus à l'écoute de toi même, quelqu'un de grandi, tu es obligée de mette le nez dans ton caca avec le psy, de décortiquer et comprendre comment et pourquoi tu fonctionnes comme ça , tu prends des claques, mais alors tu n'en renais que mieux. C'est une mue. Tu changes de peau pour en avoir une toute neuve. Je ne le souhaite à personne attention, mais je pense que quand ça arrive c'est vraiment toucher le fond pour mieux rebondir. Il faut l'accepter, l'apprivoiser et la laisser faire ce qu'elle a faire. Et un jour tu sens que tu reprends le dessus, que tu deviens son maître et plus l'inverse. Et pour l'instant malgré tous les épisodes compliqués que je viens de vivre je suis tout à fait en capacité de la tenir à distance. Même pas peur. 

J'espère que ça t'aura aidée, n'hésite pas si tu as des questions. 

J'ai juste envie de conclure en disant : hey les docteurs, depuis le temps que je vous dis que j'ai quelque chose dans mon corps qui déconne....😆

Dépression et Spa
2

Membre Carenity
Posté le

 @pseudo-masqué‍ coucou, je te réserve mon premier message alors que je repasse ici après quelques longs jours difficiles. Les douleurs toujours trop présentes.

Tu as besoin d'aide et quelles que soient les raisons de ta dépression, qu'elle existe ou non, c'est un avis médical et un bon suivi qui te seront la meilleure réponse. Ne baisse pas les bras. Pousse une autre porte, ne te laisse pas décourager par de mauvaises expériences passées ou par une absence de réponse. Tu as vraiment besoin d'un soutien médical et de l'empathie de bons professionnels : ils existent, il te reste à trouver le tien. Courage 😘  

Dépression et Spa
1

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué 

Comme tu deroules bien les choses !!!

Je me retrouve tout à fait dans le ''docteur y'a qqchose qui dysfonctionne'' 😕😟