Spondylarthrite ankylosante et fatigue

La spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire chronique qui se caractérise par des douleurs au niveau du bassin et de la colonne vertébrale ainsi que par une fatigue parfois importante. La fatigue est définie comme une sensation continue de faiblesse et d'épuisement généralisé. Elle constitue un symptôme très fréquent de la spondylarthrite ankylosante.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

La spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire chronique qui se caractérise par des douleurs au niveau du bassin et de la colonne vertébrale ainsi que par une fatigue parfois importante. La fatigue est définie comme une sensation continue de faiblesse et d'épuisement généralisé. Elle constitue un symptôme très fréquent de la spondylarthrite ankylosante.

Il est difficile de connaître l’origine exacte de cette fatigue, car les causes sont multiples. La fatigue n’est pas spécifique de la spondylarthrite ankylosante mais elle n’en reste pas moins l’un des symptômes principal, avec les douleurs et les raideurs. Elle peut être associée à la douleur chronique ou aux troubles du sommeil. Malgré le fait que la fatigue puisse être une conséquence des troubles du sommeil par exemple, elle constitue un symptôme à part entière de la spondylarthrite ankylosante.

De plus, il est nécessaire de distinguer la fatigue « normale » liée par exemple à la pratique d’une activité sportive, de la fatigue « pathologique » que l’on retrouve chez les patients atteints de spondylarthrite ankylosante.

Un lien existe entre l’importance de la fatigue et l’intensité de la douleur ainsi que la sévérité de la maladie. La fatigue sera généralement plus prononcée au cours des poussées et diminuera lors des phases de rémissions. Elle a également d’importantes conséquences sur la qualité de vie du patient et sur sa vie sociale.

Du fait de son caractère subjectif, la fatigue est un symptôme difficilement mesurable et quantifiable. Toutefois, les professionnels utilisent l’échelle BASDAI (Bath Ankylosing Spondylitis Disease Activity) qui permet d’évaluer l’importance de l’inflammation en prenant en compte différents critères tels que la douleur, la raideur matinale ou encore la fatigue.

Prise en charge de la fatigue dans la spondylarthrite ankylosante

La pratique d’un sport ou d’une activité physique a un effet positif sur la fatigue. Le sport choisi doit être adapté à chaque patient et à sa maladie. Les sports dits traumatiques tels que le rugby ou la boxe sont déconseillés au profit de sports tels que la natation ou le vélo. Il est nécessaire de demander conseil à son médecin afin de savoir quels sports sont les mieux adaptés à son état.

Il existe certains traitements médicamenteux efficaces utilisés dans la prise en charge de la fatigue. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont efficaces contre la douleur et la raideur mais leur effet est plus limité en ce qui concerne la fatigue. Les anti-TNFα sont utilisés dans le traitement de fond de la spondylarthrite ankylosante en agissant sur le système immunitaire. Ils permettent de lutter contre la douleur, l’enraidissement, l’inflammation et la fatigue. Aujourd’hui, il s’agit du traitement le plus efficace contre la fatigue.

La fatigue a longtemps été un symptôme sous-estimé de la spondylarthrite ankylosante. Toutefois, aujourd’hui les études se multiplient afin d’en améliorer le traitement. La prise en charge précoce de la maladie permet d’améliorer la qualité de vie du patient tout en atténuant la douleur, l’enraidissement et la fatigue.

Article rédigé par Antoine SCHUSTER, Pharmacien chez Carenity

Commentaires

S’inscrire pour laisser un commentaire