Spondylarthrite ankylosante et homéopathie

Certains patients ont recours, en complément des traitements classiques de la spondylarthrite, à des techniques de médecines non conventionnelles comme l’homéopathie.

Le traitement de la spondylarthrite ankylosante consiste en un traitement symptomatique, visant à soulager les douleurs, et un traitement de fond qui vise les causes de la maladie. Des séances de kinésithérapie sont également nécessaires afin de maintenir les articulations en bon état. Certains patients ont recours, en complément de ces traitements, à des techniques de médecines non conventionnelles comme l’homéopathie.

L’homéopathie est une technique médicale reconnue par le Conseil de l’Ordre des Médecins. Il s’agit d’une méthode thérapeutique qui utilise des substances médicamenteuses dans des quantités très faibles : on parle de doses infinitésimales. Les posologies en homéopathie dépendent de l’importance de la dilution de la substance dans le solvant (4CH, 5CH, 7CH, 9CH, 15CH ou 30CH) et à la répétition d’administration des doses.

L’homéopathie est basée sur le principe de similitude (soigner « le mal par le mal ») et celui de pathogénésie (du grec ancien, pathos, "maladie", et genesis, "création"). Une personne malade présente un certain nombre de symptômes. L’homéopathie consiste à traiter ces signes cliniques en prescrivant au malade une substance qui provoque les mêmes symptômes chez une personne non malade. La pathogénésie correspond à l’ensemble des symptômes observés chez une personne saine après administration d’une substance donnée.

L’homéopathie n’est pas considérée comme une spécialité de la médecine. Le médecin homéopathe est un médecin généraliste qui a suivi une formation complémentaire en homéopathie. Les médicaments homéopathiques sont délivrés en pharmacie, soit sur ordonnance, soit sur conseil du pharmacien.

L’homéopathie dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante

Il n’existe pas à ce jour d’étude démontrant l’efficacité de l’homéopathie dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante. De plus, il est important de noter que l’homéopathie ne doit pas se substituer aux traitements classiques de la spondylarthrite (symptomatique et de fond) ainsi qu’à la kinésithérapie.

Cependant, dans certains cas, un traitement homéopathique peut être utilisé en traitement complémentaire, afin de soulager les douleurs articulaires. Il peut être utilisé localement (sous forme de crèmes par exemple) ou par voie générale (sous forme de granules) en cas de raideur et d’ankylose évoluée.

Les molécules les plus couramment prescrites par les médecins homéopathes dans le cas de la spondylarthrite ankylosante sont : Bryonia alba, Ferrum phorphoricum, Causticum ou encore Calcarea fluorica.