Ergothérapie et Spondylarthrite ankylosante

L’ergothérapeute a pour objectif de permettre au patient d’acquérir une autonomie et de conserver ses activités, et ce, malgré la maladie. Il va intervenir dans le but de faciliter le quotidien du patient, et ainsi lui permettre de mieux vivre avec sa maladie

Le traitement de la spondylarthrite ankylosante est constitué d’une part d’un traitement médicamenteux, et d’autre part d’un traitement non médicamenteux.

Le traitement non médicamenteux est également essentiel. Il fait intervenir un grand nombre de professionnel de santé allant du kinésithérapeute à l’orthoprothésiste en passant par l’ergothérapeute qui joue un rôle primordial.

L’intervention de ces professionnels de santé se situe dans le cadre de la rééducation fonctionnelle. Elle va permettre d’une part de combattre la douleur et d’autre part de lutter contre l’installation d’une raideur et l’apparition de déformations. La rééducation passe notamment par l’apprentissage des mouvements adéquats permettant ainsi de faire travailler le dos correctement. Ainsi, le kinésithérapeute peut proposer au patient des mouvements respiratoires ou encore des exercices d’assouplissement.

L’ergothérapie : un rôle primordial dans le traitement de la spondylarthrite

L’ergothérapeute a pour objectif de permettre au patient d’acquérir une autonomie et de conserver ses activités, et ce, malgré la maladie. Il va intervenir dans le but de faciliter le quotidien du patient, et ainsi lui permettre de mieux vivre avec sa maladie.

Dans le cadre du traitement de la spondylarthrite ankylosante l’ergothérapeute va jouer un rôle essentiel.

Tout d’abord, il va enseigner au patient les différentes règles de protection articulaire en intervenant au niveau de l’éducation gestuelle. Cela permet au patient de connaître les gestes à faire, permettant de réduire le risque d’apparition de déformations au niveau de la colonne vertébrale.

Ensuite, il va conseiller le patient sur la façon d’aménager l’espace, d’organiser son environnement à son domicile afin de faciliter l’accès au sanitaire par exemple. Enfin, l’ergothérapeute intervient dans le conseil en ce qui concerne les orthèses, comme le port d’un corset, qui peut dans certains cas s’avérer nécessaire afin de corriger des déformations sévères.

L’ergothérapeute joue ainsi un rôle primordial dans la prise en charge de la spondylarthrite ankylosante et permet au patient d’être fortement impliqué dans la prise en charge de sa maladie.