Vivre avec une spondylarthrite ankylosante

Les causes de la spondylarthrite étant encore inconnues, on ne peut prévenir la maladie mais on peut réduire son impact sur la vie de tous les jours.

La priorité est de réduire le plus possible la douleur ressentie par le patient. En effet, en cas de gêne, celui-ci a tendance à se recroqueviller, à se mettre en position fœtale (penché en avant) ce qui va augmenter l’inflammation. En traitant efficacement cette douleur, le patient pourra garder une position correcte, ce qui limitera la poussée inflammatoire et une éventuelle ankylose liée à une mauvaise position.

Commentaires

S’inscrire pour laisser un commentaire