«
»

Top

Semaine contre les douleurs | Les médecines douces et thérapies alternatives contre la douleur

Publié le 19 oct. 2018 • Par Louise Bollecker

Semaine contre les douleurs | Les médecines douces et thérapies alternatives contre la douleur

Contre les douleurs chroniques, nos membres utilisent des médecines douces en complément de leurs traitements médicaux. Découvrez le résultat de notre sondage à ce propos et partagez vos méthodes et vos conseils !

 

Méditation contre la douleur

30% des répondants utilisent la méditation

La méditation en pleine conscience permet de mieux observer nos douleurs et ainsi les combattre plus efficacement. Reconnue comme un moyen efficace de lutter contre l’anxiété ou la dépression, la méditation permet également d’apprivoiser ses douleurs. Les psychologue clinicien et psychothérapeute Christian Hoenner et Phanie Ridel préconisent se concentrer sur une partie du corps qui n’a pas mal, afin de comprendre le fonctionnement de la zone, puis de la comparer avec une zone douloureuse. Ils suggèrent aussi de compter les phases de poussées de douleur, puis de compter à l’envers quand la douleur se calme. Cela ralentit la fréquence et l’intensité de la douleur, après des efforts répétés de concentration.

23% des répondants privilégient l’acupuncture

Selon la définition donnée par l’UNESCO, « l’acupuncture traditionnelle forme un art thérapeutique qui élabore son raisonnement diagnostique et thérapeutique sur une vision énergétique Taoïste de l’Homme et de l’Univers ». Sans entrer dans les détails du taoïsme, les patients peuvent profiter de cette pratique fondée sur la maîtrise des énergies. Les méthodes sont multiples : des aiguilles pour agir sur les méridiens et les organes correspondants, le moxa (stimulation par la chaleur), les ventouses, les massages et des conseils sur l’hygiène de vie et l’alimentation. Recommandé tout particulièrement contre les problèmes locomoteurs, les tendinites, l’arthrite, l’arthrose et les migraines.

20% des répondants préfèrent la sophrologie

Conçue pour harmoniser le corps et l’esprit, la sophrologie est une synthèse de techniques orientales (yoga dynamique, méditation bouddhiste et zen...) et de relaxation occidentale (training autogène de Schultz, méthode Vittoz, relaxation progressive de Jacobson...). Installée dans un état entre éveil et sommeil, la personne pourra ainsi mobiliser des ressources insoupçonnées. Des exercices respiratoires, mentaux et un effort de relaxation permettront de ressentir le corps de manière positive et à mieux gérer ses douleurs.

12% des répondants suivent des séances d’hypnose

L’hypnose thérapeutique consiste à atteindre un état de conscience modifié où l’on perçoit différemment les choses, de la même façon que lorsque l’on s’évade en regardant un film ou que l’on est « dans la lune ». La douleur peut ainsi diminuer lors d’une séance d’hypnose, en stimulant des ressources peu utilisées du cerveau et en activant ses pouvoirs d’auto-guérison. Les patients parviennent également à mettre à distance le motif de leur souffrance, notamment lorsqu’elle est psychologique, afin de la résoudre.

9% des répondants sont adeptes de l’art-thérapie

Si d’après l’auteur russe Fiodor Dostoïevski, « l’art sauvera le monde », il semble qu’il en soit de même pour certains de nos membres ! Pour 9% de nos répondants, l’art-thérapie est le moyen choisi pour lutter contre les douleurs chroniques. Le principe est simple : utiliser la créativité des patients à des fins thérapeutiques, sans jugement esthétique. Principalement utilisée en psychothérapie, pour des maladies mentales ou des troubles du comportement, l’art-thérapie permet aux patients de s’exprimer autrement que par des mots et de laisser leurs émotions remonter à la surface. Si la peinture et le coloriage sont les disciplines reines de cette pratique, le théâtre et la danse peuvent également fonctionner.

6% des répondants ont été essayé la zoothérapie

La médiation par l’animal est une autre thérapie alternative utilisée dans le secteur de la santé. Sans remplacer les traitements, elle se pratique en petits groupes de trois personnes maximum sous la responsabilité d’un professionnel, dans l’environnement immédiat des patients. Le principe est d’éveiller, par la présence d’animaux éduqués dans ce sens, des réactions qui permettent de maintenir ou améliorer le potentiel cognitif, physique, psychosocial ou affectif des patients. Cette pratique contribue à augmenter l’estime de soi, calmer les détresses psychologiques et émotionnelles, réduire le stress et surmonter des émotions négatives.

 

Et vous, quelle pratique recommandez-vous ?
Voulez-vous en essayer une en particulier ?

 

 

Sondage réalisé sur le site Carenity du 15 au 18 octobre 2018. 246 membres ont participé.

Carenity

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

194 commentaires


seni64
le 19/10/2018

J'ai une tendinite à l'épaule et pour calmer la douleur, j'ai fait de la mésothérapie. Depuis, je souffre beaucoup moins.


Louise
le 19/10/2018

@seni64‍ merci beaucoup pour votre message, si vous avez le temps, n'hésitez pas à nous expliquer en quoi consiste la mésothérapie ! Très bonne journée à vous


seni64
le 19/10/2018

La mésothérapie consiste en des injections locales et très superficielles de doses très légères de médicament directement sur les parties douloureuses.

Après 2 ou 3 séances, la douleur diminue beaucoup voir disparaît.

Je conseille vivement cette pratique qui est vraiment très efficace.

Bon week end.


fadada
le 19/10/2018

bonjour

Pour ceux qui me connaissent  et qui savent que j'ai été opéré de la prostate (ablation totale ) après l'opération , j'ai mon sexe qui a diminué de 4 à 5 cm de longueur se qui est normal selon mon urologue et en plus il se rétracte assez souvent ce qui me fait un petit zizi mais quand je le secoue il revient à une taille a peu prés normal .Je suis allé voir un acupuncteur pour voir si il pouvait faire quelque chose . IL m'a dit peut être mais pas sur . Je vais une fois par semaine chez lui pour qu'il me pique dans le dos , jambes , bras , ventre , et la dernière fois aux tempes .Tout ça ne fait pas mal du tout . Il reste avec moi et il prend un bâton et l'enflamme et souffle pour ôter la flamme et avec la braise il le met prés de mon ventre juste au dessus de mon sexe et fait des petits ronds qui me fait de la chaleur dans le ventre . Je pense que pour l'instant , j'ai la verge qui se rétracte un tout petit peu moins souvent et des que je touche mon kiki , j'ai la sensation qui se relâche un peu plus vite .Comme il m'a dit , il faut aussi du temps pour que ça soit plus efficace mais toujours avec un doute que cela ne servira  rien    . Je vous tiendrai au courant pour les personnes qui sont dans le même cas que moi .                                                                                      


Maff78
le 19/10/2018

Je voudrais témoigner car il me semble très important, il y a 3 semaines j’ai une sciatique cruralgie hernie discale concrètement j’etais Bloquer au lit pendant 3 jours sans pourvoir bouger ni même changer de position sans l aide de qqun. Apres les 3 jours j’ai réussi a me lever grâce à ma femme et mes parents qui m’ont porté afin que je puisse me mettre sur mes jambes avec des béquilles bien sûr sans quoi impossible d’etre Debout. Après avoir été consulter le médecin qui m’a envoyé passer l IRM. sous médicament 1 semaine après toujours pas d évolution le médecin passe à l étape supérieur 1 dose au dessus. 1 semaine après toujours aucune évolutions les douleurs sont toujours intense voire même elles s amplifient. 1 semaine après on atteint la morphine 3 jours après rien le rhumatologue commence à parler d’infiltration voire opération. A ce moment là j’ai arrêter tout le protocole et j ai décidé de faire du cupping. Ce fut un jeudi après midi c’était une expérience bizarre. Sur le coup aucune sensation hormis les douleurs des piqûres  mais le lendemain matin incroyable je me suis lever seul la sciatique avais disparu a 60%. Et le monsieur chez qui je l ai faite m avais prévenu qu’une fatigue allais me tomber dessus dans les jours à venir ça n’a pas louper dans l après midi j étais tellement fatigué comme si j avais fais le marathon de Paris. J’ai refais une deuxième séance et même une troisième séance et aujourd’hui je suis sans béquilles je peux reconduire m’assoir mettre mes chaussures m’habiller seul sortir avec mes enfants les déposer à l école une vie pratiquement normal. Je suis repartis voir mon médecin qui a été choqué par le changement radical sans médicaments. Je voulais témoigner car cela me semble important si cela peux aider qqun avant de faire les opérations ou infiltrations. Merci à tous car j’ai lus bcp de témoignages pendant ma crise. Et merci à tous. Bon courage à tous et que dieu vous préserve. 

Vous aimerez aussi

Qu’est-ce qu’une biothérapie ? Spécial maladies inflammatoires

Polyarthrite rhumatoïde
Spondylarthrite ankylosante

Qu’est-ce qu’une biothérapie ? Spécial maladies inflammatoires

Lire l'article
Facteurs de risque, traitements, symptômes : tout savoir sur les poussées de lupus

Lupus

Facteurs de risque, traitements, symptômes : tout savoir sur les poussées de lupus

Lire l'article
Comment diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde ?

Polyarthrite rhumatoïde

Comment diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde ?

Lire l'article
Comment suivre l’évolution de sa polyarthrite rhumatoïde ?

Polyarthrite rhumatoïde

Comment suivre l’évolution de sa polyarthrite rhumatoïde ?

Lire l'article

Fiches maladies