A propos du jeûne glucidique

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Aurélie,

les crepes de midi etaient elles bonnes?  Tes résultats t'autorisent bien quelques crepes.

Féliciatations!

Pour la petite hypo de midi, a mon avis attend de voir si cela se reproduit dans les 2 ou 3 jours a venir avant de toucher au basal. Peut etre as tu bougée un peu plus que d'habitude ce matin?

En tout cas chapeau , cela doit t'encourager a recommencer l'expérience en mode week end?

Bonne apres midi.

Pascal

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Le jeûne glucidique peut être dangereux la nuit, en cas d'hypoglycémie non ressentie! Je voulais donc mettre éventuellement en garde tout diabétique (qui lirait le contenu de ce forum) de se lancer seul(e) dans ce processus.

Bonne soirée

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Toujours de bon conseil Tadek.

je suis d'accord a 200% avec toi.

Pascal

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Pascal, les crêpes étaient délicieuse et je remet ça ce soir!! Je ne me suis jamais privé de manger les aliments que j'aime, n'ayant aucun problème de poids, je m'autorise tous les aliments sans limites de quantités. Les seules contraites que je m'impose c'est d'ajuster les doses d'insulines (je pratique l'ITF). Comme me l'a dit la diabeto, elle se fiche de ce que je mange tant que les glycémies sont correctes.

En effet je suis motivé pour recommencer un week-end et pourquoi pas ce week-end (j'ai eu les yeux plus gros que le ventre et ai acheté beaucoup trop de salade, il va bien falloire la manger avant qu'elle ne perisse :-))

Tadek, non pas pour te contredire mais plus pour comprendre. Je ne vois pas pourquoi le risque d'hypo serait plus grand que d'habitude. Et à moins de faire un gouter au milieu de la nuit, la nuit est un peu comme un mini-jeûne de toute façon. Enfin c'est comme ça que je vois les choses mais je me trompe peut-être.

Mais en effet, je pense qu'il ne faut pas se lancer seul dans un jeûne glucidique sans en avoir fait un moins un au préalable en milieu hospitalier pour savoir car j'ai entendu parler de personnes qui réagissent très mal à cette privation de glucides avec une montée soudaine d'acétone dans le sang...

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Aurélie, voici mes réponses personnelles (et je rappelle que je ne suis pas médecin !!!)

En théorie, les Hypo ont 2 causes possibles : manque de sucre ( donc de glucides) et/ou excès d'insuline. Les 2 peuvent se combiner.

Si le jeûne glucidique a pour but de vérifier le bon dosage de la basale, c'est parce que à priori on ne sait pas si ce dosage est le bon ; imaginons donc que le dosage soit trop élevé, mécaniquement (théoriquement) il peut se traduire par une hypo car il n'y a pas eu d'apport de sucre ( jeûne glucidique oblige)

De jour, les hypos peuvent être ressenties (quoique... attention, au volant par exemple, on est au repos et bercé par le bruit du moteur et par le confort de la voiture...)  hypos ressenties car le manque d'énergie est perceptible quand on en a besoin ( jardinage, passage de l'aspirateur ! activité sportive, ou travail au sens large du terme). La nuit c'est une autre "musique" !

"La nuit est un mini-jeûne" , oui ... sauf que normalement tu as consommé des glucides au repas du soir ! Ce n'est pas le cas du jeûne glucidique sur 24 heures : ce n'est plus un mini jêune mais un grand ! Et si ta basale est surdosée ... Bingo ! c'est l'hypo !

Quant à l'acétone ... une hypo peut effectivement laisser des traces d’acétone dans les urines : cette acétone vient de l’utilisation des graisses pour fabriquer du « carburant »  Donc un jeûne glucidique peut provoquer une hypoglycémie (diurne ou nocturne…) avec de l’acétone.

voir http://www.hegp.fr/diabeto/desequilibreacetonedef.html

Bon appétit !

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Oui j'ai pratiqué le jeûne glucidique en sce diabéto à l'hôpital en 2003 mais je pratiquais déjà l'I.F. depuis longtemps avec succès. Bien sûr le réglage en sce diabéto a été très précis et ça a été une complète réussite. Le jeûne glucidique a duré 24 heures mais on s'est "éclatés" entre diabétiques T1 (6 au cours du stage) et je m'y suis faite des amis que j'ai gardés depuis.

Les besoins insuliniques peuven varier dans le temps. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à réajuster les dosages, avec ou sans jeûne glucidique, et qu'on soit à la pompe ou aux injections d'ailleurs. La seule différence c'est qu'aux injections on fait Lantus et rapide et qu'avec une pompe on ne fait que de la rapide mais les termes sont identiques : basal et bolus.

http://www.hegp.fr/diabeto/traitementinsulineif.html

Bonne soirée.

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Bonsoir,

Parce qu'un jeûne glucidique est difficile pour des adolescents et que l'hospitalisation ils ne veulent pas en entendre parler (z'ont dix millions de trucs plus sympas à faire) nous avons pratiqué sous la coquille des jeûnes partiels afin de régler les débits de base sans parasitage des bolus de repas. Et des glycémies toutes les heures a minima. Y compris et surtout la nuit. C'est quelque part plus "facile" à faire pour ses enfants quand ils sont encore jeunes puisque l'infirmière qui fait les glycs de nuit c'est maman. S'agit juste d'arriver à ne pas les réveiller.

Finalement, le plus simple à régler c'est la nuit. Dommage qu'on ait tant envie de dormir à ce moment là...

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Bonjour à tous,

J’aimerais valider ma basal sur 24 heures à l’aide d’un jeûne glucidique. Est-ce qu’il existe un protocole pour l’alimentation de cette journée ? Café sans sucre + viande (quelle proportion ?) et salade. La viande, plus en protéine (bœuf) ou en lipide (saumon) ?

Merci à l’avance

Discussions les plus commentées