A propos du jeûne glucidique

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Bonjour,

Tout d'abord merci pour vos réponses.

Je n'ai pas du tout envie de me faire hospitaliser pour le moment, j'en sort pour ma mise sous pompe (dans un hopital différent que mes hospitalisations précédents du à un démenagement) et je suis très déçu du service diabeto. Un suivi casiment inexistant de la part du personnel hospitalier (rien fait d'intéressant à part le passage d'une infirmièr ela nuir pour les glycemies). Heureusement que le prestataire était présent pour l'éducation. Donc pas du tout envie d'y retourner pour faire un truc qui selon moi aurait dû être fait au moment de ma mise sous pompe.

Le phenomène de l'aube, je suppose que ça dépend des personnes mais rassurez moi, pour une personne donnée, ce n'est pas aléatoire ? C'est soit tout le temps soit jamais ?

Parce que j'ai regardé cette nuit ma glycemie : 2h51-143 et 8h26-153 alors pas vraiment de rebond le matin si on considère la marge d'erreur du lecteur...

Mais je vais me pencher serieusement sur la question, en effet, pas besoin de jeune glucidique pour regler les débits de la nuit alors autant commencer par là...

Bonne journée.

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Bonjour Aurélie.

Dans de telles conditions je comprends que tu n'ais pas envie de te faire hospitalisée.

Si seulement l'ensemble des soignants pouvaient comprendre l'importance que les rapports humains et la confiance ont sur le gestion du diabete et a mon avis, sur tout autre maladie. Je pense qu'un grand pas serait fait. J'ai moi meme changée de Diabeto et de service hospitalier il y a 13 mois car je n'etais plus en confiance et crois moi ca a tout changé. Ma motivation n'a jamais été aussi importante et mes resultats aussi bons. C'est vraiment tres tres important.

Pour revenir au " phenomene de l' aube" je ne suis pas médecin pour t'affirmer que c'est un phenomene qui se produit a vie sur un patient donné. Mais les quelques diabetiques sous pompe que je connais et qui ont a gerer le phenomene de l'aube, l'ont depuis suffisament longtemps pour que leur debit basal soit plus élevé en fin de nuit et ce depuis pas mal de temps.

Je pense que si grace a des glycémies nocturnes, tu arrives a determiner si oui ou non tu es affectée par ce phénomeme, en arrivant a modifier ton basal aux bonnes heures tu auras solutionné une bonne partie de ton probleme.

Je te le souhaites en tout cas.

Bon courage pour les 3 ou 4 nuits ou tu vas devoir mettre ton reveil.

Bon week end.

Pascal

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Salut tout le monde,

ça y est c'est parti! jeûne glucidique depuis ce matin.

Au réveil : 133 => correction de 1.1u

10h : 122

La suite à venir...

Petite question : J'ai retrouvé dans mes papier (donné par l'hopital lors d'une hospitalisation pour ITF) que si la glycémie est supérieur à 100 avant un repas, il faut faire 1u pour ce repas(salade, viande, fromage). Je suppose que cette unité est pour les lipides. Je compte manger uniquement de la salade, je dois quand même faire cette unité?

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Bonjour Aurélie

Bravo ! Et c'est bien parti semble-t-il ...

Pour répondre à ta question, j'ai trouvé un début de réponse sur le site de l'Hôpital Georges Pompidou (c'est un site que je trouve excellent )

http://www.hegp.fr/diabeto/traitementinsulineif.html

"Comment déterminer au mieux les besoins de base, comment trouver les doses de lente ? Pour trouver la dose d'insuline lente qui vous convient, la méthode de reférence est la pratique d'un jeûne glucidique de 24 heures en injectant uniquement l'insuline lente, sans les rapides, et en étudiant les glycémies capillaires sur 24 heures. Il est bien évident que cela ne se pratique qu'à l'instigation du médecin et sous son contrôle. Dans la journée de ce test, vous prendrez au petit déjeuner un thé ou café sans sucre, au déjeuner et au diner de la viande avec une salade et du fromage..."

Bonne continuation

Tadeusz

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Bonjour Aurélie.

Alors ca y est c'est le grand jour !

Pour repondre a ta question, une unité a en moyenne ( tu vas apprendre a calculer la valeur exacte pour ton corps) un pouvoir hypoglycémiant de 0.30g/l.

Donc comme tu es au dessus de 1.00g/l et qu'une hypo n'est qu'en dessous de 0.70 g/l, cette unité est juste la pour compenser ta glyécemie et la ramener a la meilleur valeur possible.

Les Lipides n'amenent aucun glucides. Mais il ralentisse enormement la digestion. Donc dans le cas d'un plat trop chargé en lipide, le pic d'effet de l'insuline sera passé lorsuqe tu digereras se plat, d'ou une glycemie plus élevée.

Bonne journée.

Pascal

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Salut Pascal, et rebonjour Aurélie

Je ne voudrais pas compliquer quoi que ce soit, mais il y a des  "truc"  que je ne comprends pas, et je vais poser plusieurs questions précises :

1/ le jeûne glucidique est-il réalisé  dans le but  de vérifier si la  dose dite  "basale" ( lantus par exemple pour les diabétiques qui ne sont pas sous pompe, et/ou divers schémas quand on est sous pompe), est bien la bonne dose ? Et si les schémas sous pompe sont les bons ?

2/ Si oui, ne risquerait-on pas de fausser les résulats de ce jeûne glucidique, en faisant intervenir les rapides ( quand on est sous stylo, et même sous pompe qui elles n' utilisent qu'un seul type d'insuline).

3/Avais-je bien compris la question d'Aurélie ?

Merci de vos réponses

Tadeusz

A propos du jeûne glucidique


Posté le

La suite...

12h => 102 (pas corrigé, c'était presque en dessous de 100 :-) )

14h => 115

A midi j'ai finalement mangé un peu de viande. J'ai d'ailleurs été étonnée de lire sur les emballage que la viande c'est 1% de glucides et que la salade verte c'est 2%!! Donc je me suis autorisé un peu de viande. Mon repas n'était donc pas complètement sans glucides mais environ 3 grammes donc casiment insignifiant.

Pour la correction des glycemies, j'applique les règles suivantes :

- Correction hyper uniquement au moment des repas, à minuit et 4h, si glycemie supérieur à 1g/l. 1unité pour diminuer de 0,30g/l (valeur testée et approuvé par mon corps par le passé ;-) )

- Correction hypo, si glycemie < 0,60 15g de glucides, si glycemie 0,60-0,70 7,5g de glucides. Vérifier la glycémie 10-15minutes après.

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Pour répondre à Pascal,

1/ ce jeûne est bien réalisé pour vérifier le débit de base de la pompe.

2/ quand tu parles de faire intervenir la rapide, c'est par rapport aux corrections (je pense en particulier à celle faite au réveil) ? L'intérêt de ces corrections c'est de ne pas rester trop haute trop longtemps. Je vois où tu veux en venir et en effet je pense que je vais m'abstenir de corriger sauf si réellement la glycémie devient trop haute.

Mais à savoir pourtant que le protocole ci-dessus est celui mis en pratique lors d'une de mes hospitalisation.

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Merci pour tes réponses ..

Pour que Les internautes qui naviguent sur ce forum  nous suivent bien, ta réponse précédente était une réponse à une question posée par  moi, Tadek12 !

Ceci dit tes glycémies me paraissent excellentes ( même celle de ce matin au réveil à 1.33 ... du moins est-ce mon humble avis !  mais je suis sous stylo )

A propos du jeûne glucidique


Posté le

Oui Tadek12 en effet, je t'ai confondu avec Pascal dans ma réponse.

Sinon la suite des glycémies :

16h => 139

18h => 91

les glycémies ne sont pas trop mal mais je sais que cette nuit les choses vont se compliquer. J'ai constaté que ma glycémie s'affole après 1h!!! A suivre...

Discussions les plus commentées