https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

11 réponses

167 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Le DT1 est une maladie qui ne se voit pas mais qui peut avoir de graves conséquences sur nos vies. Des conséquences physiologiques : vue, reins, artères, prise de poids et des conséquences sur notre psychologie.

Pourquoi moi ? Qu'ais-je fait pour mériter cela ?

Alors on peut dire que le diabète tue l’insouciance. Alors qu'un enfant sain pourra profiter de la vie, courir, manger ce qu'il veut quand il veut, faire les sports qu'il souhaite, étudier avec toutes ses capacités intellectuelles et physiques, un enfant diabétique aura une vie plus compliquée.

Il ne pourra pas profiter d'un anniversaire SANS penser à sa maladie.
Il ne pourra pas aller boire un verre en terrasse SANS penser à sa maladie.
Il ne pourra pas faire tous les sports qu'il souhaite (plongée sous-marine, escalade, voile, ...)
Il devra prendre en compte son état glycémique à chaque instant de sa scolarité au risque d'échouer à une évaluation.

Il est vrai que le suivi glycémique est largement facilité depuis l'apparition des FSL et autres. Il est vrai que le suivi de l'insulinothérapie est facilité depuis l'apparition des pompes.

Cependant, l'insouciance est la première victime du diabète.

Le diabétique devra se responsabiliser très tôt au prix de sa liberté.

Damien

Début de la discussion - 10/08/2018

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

Bonjour Damien,

Oui, la survenue du diabète tue une part de notre insouciance. Au début de la maladie, il faut envisager une vie nouvelle, faite de contraintes et de menaces plus ou moins claires, et l'on se sent un peu moins libre. Avec l'insouciance, la première victime du diabète est bien notre liberté.

Avec la maîtrise du traitement, avec le temps et les habitudes, on réapprend une certaine insouciance, mais pour la liberté… Malgré quarante années de cohabitation, il me semble toujours que ma liberté a été et est encore l'élément de ma vie le plus limité par cette maladie. En sera-t-il toujours ainsi ?

Dans cette maladie où l'incertitude du futur est souvent en toile de fond, je crois qu'il faut réussir à tuer le futur, en quelque sorte, pour créer un présent permanent. Ainsi, j'essaie de balayer la notion un peu trompeuse d'objectif, car ce point à venir, tel le mirage, ne cesse jamais de reculer devant vous. Votre analyse trimestrielle est bonne, la belle affaire, vous avez travaillé pour le passé, maintenant tout est à recommencer, encore, toujours ! Alors, je gère dans l'immédiateté, consultant le passé si nécessaire et tenant ferme la bride au présent.

Bien à vous,

Philippe

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

Je me dis souvent après 15ans de did comment je serais sans. À l'époque j'avais 20kl de moins j'étais capable de courrir 2 heures de faire de la plongée et bricoler dans la maison plus gérer les enfants. 

Maintenant plus de sport.. le sport c'est la liberté mais avec les contrôles et une pompe plus de liberté je vais même plus à la piscine ou à la mer pour ne pas passer pour une bête de foire.  Et plus de courage pour le reste. 

Donc sans le did je serai comment ? Sûrement plus libre et insouciant ...

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

bonjour Michel,    Diagnostiquée DID depuis 4 ans, je suis tout à fait d'accord pour dire que cette maladie engendre un changement de vie. On pense diabète du matin au soir, nous n'avons pas le choix car nous devons surveiller constamment notre glycémie qui nous "joue des tours" à nous donner parfois l'envie de baisser les bras. 

Ceci dit, je continue à vivre ma vie d'avant en matière de sport par exemple, je continue à faire mes footings, je ne fais plus 20 kms, moi aussi ! mais  je fais  quasiment du sport tous les jours, surtout marche et footing parfois à petites doses car Mr diabète en a décidé autrement !! 

On dirait que tu as peur du regard des autres, "tu ne veux pas passer pour une bête de foire" parce que tu portes une pompe, un capteur. Je sais, ce n'est pas évident mais as tu pensé que justement,  tu devrais en tirer une victoire sur toi même,  " je suis malade mais vous voyez, je peux encore faire du sport", Et il est certain que tu provoqueras  l'admiration de certaines personnes de ton entourage et les autres qui te regardent bizarrement, eh bien, on s'en f... !

Courage, la vie est belle ! Amicalement

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué Même si vous avez en partie raison je pense que malgré tout l'optimisme reste une valeur qu'un did peut continuer à porter en lui.

 je suis did depuis bientôt 63ans et j'évite de toujours penser à ma maladie ..... je vais boire un coup et m'adapte ... enfin cessons de toujours voir le pire et restons positifs svp .....

Le diabète tue l'insousciance
1

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué 

bonjour Damien , 

Je te comprend très bien , cela fait 37 ans que je suis diabétique , j'ai connue les premières pompes, j'en ai testée plusieurs mais le même sentiment revient toujours 

Comment aurait été ma vie si je n'étais pas diabétique ?

Les complications , le regard des autres , et avant tout comme tu dis insouciance et la liberté , 

A 10 ans tes copains mangent des sucreries et toi tu regarde ou on te pose des questions pour savoir pourquoi tu ne veux pas manger comme eux 

a l'adolescence c'est horrible , on me surnommait "perrier tranche " car tout le monde prenait des sodas ou des diabolos et moi un perrier citron . 

Et un beau jour tu craques , tu fumes tu bois comme tout le monde , tu fais la fête , la crise de révolte .

Maintenant je me dis est ce que tous les problèmes que j'ai viennent de la ? Car on dit bien que le complications c'est sur du long terme . Mais non j'avais droit de vivre c'est pas de ma faute , c'est celle de ce "putain" de diabète qui m'empoisonne depuis 37 ans .Les progrès que j'attends , la première pompe que je porte depuis 1990 n'évolue pas beaucoup , à part se mettre des patch des cathé supplémentaires encore plus visible .Donc tu t'habille en fonction de tous cacher . La pompe c'est loin d'être la liberté , comme je l'ai déjà dis c'est comme pour un chien attaché à une laisse. 

Aujourd'hui je sais que le diabète me tue à petit feu .Et c'est les diabétiques tous ensemble qui devraient se révolter car l'argent pour la recherche existe mais les chercheurs préfèrent le mettre ailleurs .

Bon courage , j'espère que bientôt on pourra voir un vrai progrès 

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

Diabétique 1 depuis 10 années, je suis bien d'accord avec les termes "le diabète tue l'insouciance."

Je vie normalement, je vais au restaurant très souvent, pratique pas mal de sports, ne me prive d'aucun moment de convivialité. Mais il est vrai que j'ai toujours l'esprit encombré par : il faut que je me mesure, quel poids de riz ai-je dans mon assiette ? Ou je tremble je fais une hypo vite il faut que je me sucre...

Tout cela n'est pas grave par rapport à ce qu'endurent des malades atteints de maladies plus graves ou invalidantes, mais toutes ces contraintes sont lourdes à traîner et font que ce diabète ne nous laisse pas une minute de répit.

Je m'estime chanceuse, le diabète s'est déclaré j'avais 58 ans. Quand je suis lasse et découragée je pense aux enfants qui déclare un diabète à 12, 10 voire 4 ans, et là je me dis que j'ai beaucoup de chance.

Courage à tous mes compagnons d'infortune, pour le moment la vie est belle !

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

Je suis entièrement d'accord par Yvelise.

Le diabéte est une fichue maladie très contraignante qui nous pourrit la vie. 

Au quotidien, c'est compliqué. Cela peut être frustrant de devoir faire attention à ce que l'on mange. Le moral peut s'en ressentir.

Comme le dit Ysatis, nous devons penser à ceux qui souffrent de pathologies bien plus graves alors que nous vivons quasiment "normalement"

Bon courage à tous

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍ 

justement comme vous le dites moi j'ai connu mon diabète enfant , et il y a 37 ans , et il n'existait pas les traitements d'aujourd'hui . Je pense que arrivé un moment on a le droit d'en avoir marre .

Le diabète tue l'insousciance
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué Nous avons tous le droit d'en avoir marre sauf que si on a compris sa maladie comme vous je suppose après 37 ans moi 63ans j'en ai presque 70, on sait aussi  que celui  qui va payer c'est notre propre pomme....... Alors on a tous le droit de faire ce qu'on veut  y compris d’arrêter de se soigner .......

J'ai toujours cru et je le crois encore malgré certains commentaires que le did rendait les gens plus positifs et forts.

Restons forts et positivons amitiés à tous.

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel