Comment avez vous découvert votre diabète?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

Comment avez vous découvert votre diabète?


Posté le

@danone‍16 ‍ 

ne perd pas courage, s'il y a des hauts et des bas c'est qu'il y a de la vie !

Je suis DID depuis 34 ans et j'ai et je traverse (encore !) des hauts et des bas: le diabète est un véritable"thermomètre", qui te dit ton état. 

Il faut "composer" avec lui, et te dire que demain sera mieux qu'aujourd'hui !

Il faut du courage, et lutter chaque jour, c'est du "grignotage" j'en convient mais c'est ainsi, c'est notre lot et qu'il y a encore pire que ce nous vivons.

Comment avez vous découvert votre diabète?


Posté le

Bonsoir,

alors pour mon cas, découverte en novembre 2017,ça faisait un mois que j' avais ces sympthomes , soif insatiable, perte de poids, fatigue, mal de tête, et pour moi très génant une perte de mes capacités à la course à pied....

Donc, avec une petite idée avant de consulter, mais on veut forcément se voiler la face, le verdict tombe glycémie à jeûn 2.99. Je déclare ce diabète de type 1 à 35 ans, sans antécédent, ni cas dans la famille. Avant la visite chez le doc, tout s' écroule autour de moi, je me dis que je vais devoir toujours me priver et que je n' aurai plus de vie sociale ( j' avais une image strict du diabète). Du coup je consulte la collègue de mon médecin quelques jours apres l' analyse, avec ma fille ( qui avait rdv elle aussi) et là je vois sa tête à la lecture de mes résultats ( elle m'inquiète) et elle m' annonce que c' est direction les urgences et hospit', pour moi c' est état de surprise et angoisse de cette annonce avec ma fille à côté. Ca été presque le plus compliqué, expliqué à mes enfants le départ à l' hopital ( 6et 9 ans) maman absente une semaine Et aux urgences je prends de plus en plus consciente de la gravité du chmilblic, il m' oblige à m' allonger, je passe devant tout le monde et direction le service urgence vitale....

Par contre, tout le personnel que j' ai pu rencontrer, m' ont rassurer sur le fait que de nos jours nous vivons bien et avoir une vie normale et continuer la course à pied, il y a de hauts sportifs diabétiques. Et la diéteticienne m' a expliqué que de nos jours c' était le traitement qui s' adaptait à nous et plus l' inverse, et que les plaisirs sont toujours possible au moment des repas il suffit d' ajuster le dosage. Avec tout ça je me sens plus légère et détendu....par contre en lisant vos messages les angoisses reviennent un peu.

Car pour le moment je suis toujours en lune de miel, du coup j' ai de tout petit besoin, je fais 3 unités en abasaglar (lente) et  au moment des repas je fais 1  2 ou 3unités en humalog (selon mes repas ) et si ça peut te consoler Axelle je fais des gouter tout les jours, donc une 5ème injections ( pour les petits plaisirs avec les collègue). la prise de poids m' inquiete aussi, je n' avais jamais entendu parler de ces réactions à l' insuline.

L' infirmière éducative m' a tout de suite conseillée le freestyle libre, donc dès la sortie de l'hopital le petit bouton était posé...

Au bout de 7 mois de diabète, il est là, il fait parti de moi, ce qui me dérange s' est que je sais que je ne pourrais jamais avoir de lâcher prise. Je commence à réussir à l' adapter à ma pratique sportive. Et j' arrive à me faire plaisir.

Désolée pour la longueur de ce message, mais je parle rarement de mon diabète, c' est ce qui me manque le plus rencontrer quelqu' un pour échanger

Je ne connais pas encore tout les vices de cette maladie, mais ce que j' en ai compris c' est que plutôt il est accepté plutôt on peut avancer...

Je souhaite le meilleur pour tout le monde....

Profitez de ces belles journées ensoleillées

Audrey

Comment avez vous découvert votre diabète?


Posté le

Audrey,

Courage et détermination, tu vas en avoir besoin tout au long de ta vie. Le diabète est une maladie avec qui il faut co-habiter, faire avec et l'avoir à l’œil sinon elle va t'apporter des désagréments.

Comment avez vous découvert votre diabète?


Posté le

Bonjour @lélija,

DID depuis 8 ans, ma "lune de miel" a duré un peu plus de 1 an.

La question est de savoir "comment vais-je savoir quand elle sera finie ?" -
Rien de plus simple : tes résultats ne correspondront pas à ceux habituels, et tu devras ainsi adapter ton dosage d'insulines lente et de rapide afin de revenir à un bon taux .... CQFD :)

Mon diabète a été découvert alors que je travaillais aux Pays-Bas.
Lorsque mon médecin français m'a orienté vers le service diabétologie de l’hôpital, j'ai été reçu pendant 2 heures par une infirmière spécialiste qui m'a TOUT expliqué. Je suis revenu chez moi à l'issue, et j'ai respecté à la lettre le protocole qu'elle m'avait donné. En contact téléphonique 2 fois par jour les 15 premiers jours, j'ai pu adapter mes doses selon ma glycémie et mon activité avant/après.
Ma prise en charge a été parfaite :
1) explications claires, nettes et précises
2) retour à mon domicile dans un milieu familial qui apporte tous les avantages lorsqu'on vous annonce cette maladie
3) suivi du protocole instantané avec une infirmière habituée à cette prise en charge et ultra compétente.
Résultat : ma glycémie est revenue à la normale au bout d'1 mois.

Conclusion : cette prise en charge dès l'annonce de ma maladie me correspondait à merveille. Elle m'a permis de bien me gérer au quotidien, et surtout, d'accepter "en douceur" mes nouvelles habitudes, par un retour immédiat à mon domicile et un suivi instantané avec les services compétents.

Ne t'inquiète pas @lélija,
chaque cas est particulier ! Si tu es sportive, tu pourras mieux gérer ta glycémie que les personnes DID qui ne le sont pas ;)
Continue ainsi ...

-

Comment avez vous découvert votre diabète?


Posté le

Bonjour à tous, pour ma part je suis tombée malade à 12 ans en 2011. 

J'avais perdu 10 kg en 3 semaine, je faisais tout le temps pipi et avais très soif. J'avais plus trop d'appétit et je trouvais que l'eau avait un goût bizarre. Ça a duré 3 semaines et un matin en me levant mes parent m'ont trouver très amaigris avec le teint pâle, je tenais plus debout et donc je suis aller chez mon médecin qui m'a envoyer au urgences. Et le verdict est tomber, ils m!ont fait une dextro il y avais écrit "HI" et il me semble que j'étais à plus de 13 en hémoglobine glycké. J'ai fais 1 semaine d'hôpital et ensuite 3 semaine dans un hôpital pour diabétique vers Montpellier pour m'apprendre à gérer cette maladie. 

Je pense qu'on apprend à vivre avec mais dans le fond on l'accepteras jamais sauf certaines personnes mais c!est pas facile. Et dans mon cas je fais de l'if pour pouvoir goûter si j!en est envie. J'ai mon "régime" mais si je veux manger des pâtes à la Carbo ou une pizza ou aller au resto ou en soirée je ne me prive pas, on arrive à vivre normalement mais il faut faire attention et connaître son corps est important. 

Bon courage à tous, c'est une bataille quotidienne.  ☀️

Comment avez vous découvert votre diabète?


Posté le

Bonjour,

Pour ma part, je suis tombé diabétique de type 1 à l'âge de 2 ans, j'en ai 44 aujourd'hui. Alors, les détails sont perdus mais mes parents m'en ont reparlé dernièrement et beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface (j'aurais préféré qu'ils restent à leur place).

J'étais gardé par une nourrice (ma tante et voisine).

Elle rapportait à mes parents que je faisais des caprices pour boire et qu'elle était obligé de me l'interdire sinon j'urinais constamment. Une autre fois, elle m'a attrapé en train de manger un paquet de gâteaux bien évidemment volé dans la réserve. Ces événements ont été très rapprochés et ont immédiatement alertés mon père (DT1 aussi).

Verdict lors de l'hospitalisation : Diabète de type 1

Je ne peux pas dire si la lune de miel a été longue ou pas. Mais si c'était à refaire, je crois que j'en profiterais pour lui envoyer son paquet de gâteaux dans la tête et lui faire passer l'envie de me traiter de voleur car dans les années qui ont suivi à plusieurs reprises elle me traitait de voleur alors que je ne comprenais pas pourquoi. Comme quoi la vérité est bonne à savoir tôt pour le diabète comme pour les circonstances.

Damien

Discussions les plus commentées