https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-1.jpg

Patients Diabète de type 1

25 réponses

335 lectures

Sujet de la discussion


Posté le

Hello tout le monde, je suis nouvelle ici donc je voudrais faire plus ample connaissance avec vous tous. 

Je suis curieuse d'entendre vos histoires par rapport à votre diagnostique du diabète de type 1 type ou 2 aussi d'ailleurs...

Je vais donc commencer!

C'était en 2005 j'étais au collège, un jour en cours de SVT (Science)  alors que l'on travaillais sur la digestion le prof nous à montrer un appareil de glycémie (j'en avais jamais vu un) et s'est proposé de nous montrer comment ça marchait sur quelques élèves.

Je me suis portée  volontaire histoire de me montrer plus courageuse que les copines ;)

Et là 3.75g! il m'a refait le test le résultat était le même.

Le verdict était tombé! 

Puis la prise de sang qui confirme que je suis diabétique de type 1 les piqures et tout le tralala bref la suite vous la connaissez que trop bien les amis .

Allez à vous :)

Début de la discussion - 23/04/2018

Comment avez vous découvert votre diabète?

Posté le

bonjour,

et ben merci le cour de SVT sa ta éviter le pire.

pour ma part c'était en 1992 retour de vacance avec une perte de 11 kg en 1 mois sans rien faire,

j'était de plus en plus fatiguée je buvais de plus en plus.

ma maman ma amener chez notre médecin de famille il ma fait faire des analyse sanguine.

et avant que les résultats n'arrive un matin après une terrible nuit je me suis écrouler dans la cuisine sous les yeux de ma maman ( coma) les pompiers son venue et mon amener aux urgence au chu.

j'avais 13 ans a l'époque.

et voila nouvelle vie....         

Comment avez vous découvert votre diabète?

Posté le

Waouh ça dû être effrayant!

Enfaîte comme moi tu avais tout les symptômes mais tes proches et toi ne les connaissiez pas encore.

Malheureusement j'ai l'impression que le grand public les connait encore assez mal même aujourd'hui  finalement.

Comment avez vous découvert votre diabète?

Posté le

Exacte et pourtant nous somme de plus en plus nombreux hélas.

Comment avez vous découvert votre diabète?

Posté le

Coucou à vous

Pour moi c'est différent. J'ai 46 ans. J'ai 2 enfants et durant mes grossesses j'ai fait du diabète gestationnel qui a nécessité la prise d insuline. J'avais 30 ans. 

Les médecins m'avaient dit qu'il serait possible qu'à la ménopause, je développe du diabète ...

Je suis ménopausée depuis 6 ans (ménopause précoce) et j'ai toujours gardé en tête les propos des médecins quant au diabète...

En septembre, je me suis sentie mal : maux de tête différents des autres fois, crise de foie (en était ce une ?) Et depuis des mois j'avais maigri... Quand je ne mangeais pas, ça allait mais des que je mangeais du sucré, les mêmes symptômes revenaient. Ça a était ça tout un week-end. Je lundi matin, à 10h je vais à l'hôpital (sur mes heures de travail) pour un dextro et là, l'infirmière m'annonce 2,84 à jeun depuis la veille 15h... Et là ... Tel au médecin traitant pour l informer, l'infirmière me dirige vers les urgences, prise de sang, analyses d'urine et perfusion... Fauteuil roulant pour me diriger dans un service, chambre seule où on m annonce un séjour de 5 jours d hospitalisation .....

Je suis sortie le vendredi à 17h avec insuline et tout le tralala et en diagnostic . Diabétique T 2...

Appel du diabetologue 1 semaine après qui m annonce une erreur de diagnostic ! En effet, j'ai 46 ans, sédentaire, peu sportive avec une alimentation peu équilibrée et sans diabétique dans ma famille. Je n'ai jamais bcp bu mais j'avais perdu qq kilos. Je "devenais" diabétique de T1...

Autre protocole de soins, plus d insuline et tous les examens médicaux à faire...

Depuis j'ai un capteur freestyle, j'essaie d'avoir une alimentation équilibrée mais c'est pas facile. 

Mes collègues ne connaissent pas le diabète, même s'ils savent que je suis malade et que je dois me priver, ça ne les empêche pas de manger des viennoiseries devant moi... 😖 je sais qu'ils ne se sentent pas concernés donc s'en fichent, ne se privent pas et ne se soucient pas de moi... C'est dur !

Bon courage à tous et prenez son de vous

Comment avez vous découvert votre diabète?

Posté le
Bon conseiller

Pour ma part c'était plus compliqué car dans les années 70, on ne parlait pas comme maintenant de cette maladie.

Pas de lecteur de glycémie non plus, le médecin ne trouvait pas ce qui m'arrivait malgré les symptômes qu'on relie aisément aujourd'hui au diabète  (soif, envie d'uriner fréquente, amaigrissement.....).

Et pendant ce temps qui s'éternisait, je me sentais très mal et suite à un évanouissement le médecin me prescrit une analyse d'urine et là bingo un sirop de pipi comme verdict !

Voilà !

Comment avez vous découvert votre diabète?
1


Posté le

Bonjour à tous !

Je suis vraiment surpris quand je lis certains de vos témoignages : soit vous avez oublié des détails de votre histoire, soit certains médecins ont de grosses lacunes professionnelles.

@nikita03

 En 1970, on connaissait vraiment suffisamment bien le diabète pour qu'un médecin compétent puisse poser un diagnostic sûr devant les symptômes caractéristiques du diabète que vous décrivez. J'espère que son hésitation a été brève et que votre malaise a eu lieu lors de la consultation, car sinon ce médecin était assez incompétent.

L'incompétence médicale, les parents d'un copain y ont été confrontés 8 ans après vous, Nikita. Ils ont amené leur fils chez leur médecin généraliste. Tableau clinique : soif permanente, émission d'urine toutes les demi-heures, fatigue tournant à l'épuisement, amaigrissement malgré une faim accrue ; bref, le tableau classique : le syndrome cardinal du diabète juvénile, tout droit sorti de la faculté ! Réponse du médecin : votre enfant fait des caprices, il doit se ressaisir, aucune maladie ne commence comme ça ! Le lendemain, l'enfant tombait dans le coma, était hospitalisé d'urgence et diagnostiqué diabétique de type I !

Une bévue pareille, sur une maladie essentielle et patente de diagnostic simple depuis les années 1950, est inadmissible de la part de quelqu'un se prétendant médecin, même dans les années 1970. A cette époque et aujourd'hui encore, le diabète de type II est plus difficile à diagnostiquer.

Bien à vous,

Philippe

Comment avez vous découvert votre diabète?

Posté le

Je suis réellement admirative de vos parcours surtout du nombre d'années que vous avez vécu avec le diabète moi ça fait 13 ans et j'en ai 25, je me dit que ça va être long très long trop long même! LOL

Mais c'est vrai que j'ai aussi de la chance parce que je n'aurai pas connu les immenses aiguilles et autres alors je garde espoir que d'ici ma retraite les chercheurs auront définitivement vaincu cette maladie!

Comment avez vous découvert votre diabète?
1


Posté le

@JOYfull‍ 

Bonjour,

Merci pour l'admiration, mais on ne pouvait faire autrement que vivre avec cette maladie.

Si tu te dis que ça va être long, c'est peut-être parce que  tu n'as pas encore complétement intégré à ta vie les nécessités du traitement, qu'elles n'ont pas encore disparu dans la routine de ton quotidien et qu'elles restent pour toi des contraintes, plutôt que des automatismes ; c'est possible même après treize ans de diabète.

Je me suis aperçu que ce diabète est tellement devenu mon diabète, qu'il fait partie intégrante de mon identité, au point que je demande parfois si je réagirais positivement si, un jour, on me proposait un traitement me guérissant totalement et définitivement. Finalement, ce diabète occupe peut-être trop dans ma vie.

Bien à toi,

Philippe

Comment avez vous découvert votre diabète?

Posté le

Bonjour à tous, 

Pour ma part, je ne sais pas si j'ai "intégré " cette maladie dans ma vie. 

Le diabète a été découvert en septembre 2017, donc c'est encore méga récent !

J'ai voulu tout de suite adopter le freestyle. Le premier capteur a été posé fin décembre et je n'ai aucun problème à ce qu'il se voit (bien que les manches courtes ne soient pas encore trop d'actualité), mais même en prévision des beaux jours à venir (un jour !), les t-shirts ne me font pas peur.

Faire des contrôles de glycémies et des injections non plus. C'est presque automatique. 

Pourtant, me dire que je n'ai plus droit à certains plaisirs SURTOUT alimentaires m'est très compliqué. 

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'un collègue, donc comme bien des jours, c'est viennoiseries à profusion. 

J'arrive à me retenir devant un croissant ou un pain au chocolat (une chocolatine chez moi en Charente) mais devant un pain aux raisins, NON, JE NE PEUX PAS ! 

Donc ce matin craquage ! Glycémie à 1,13 avant et après ce merveilleux gâteau 2,45 !!!

J'ai hésité à me faire une injection d'insuline et puis comme le déjeuner n'était pas très loin, j’ai préféré attendre. 

Mais c'est dur ! 

Devant des chocolats (de Pâques notamment car mes enfants en ont encore) j'ai bcp de mal à me retenir de manger une ou 2 fritures ! Je me dis que si peu ne peut pas me faire de mal ! 

Il y a des jours où ça va et puis d'autres ou c'est une torture toutes ces privations. 

Sans doute, le temps m'aidera à ne plus succomber ou à ce que tout cela devienne un automatisme, mais aujourd'hui, je reconnais que ça n'est pas encore le cas. 

Courage à tous en tout cas et prenez soin de vous. 

Axou16