Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/spondylarthrite-ankylosante.jpg

Patients Spondylarthrite ankylosante

14 réponses

441 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour, j'ouvre ce sujet par ce que je suis traité par ENBREL contre la spondylarthrite ankylosante j'étais en activité partielle personnes vulnerables mais je voudrais savoir s'il y a des gens dans le même cas que moi qui ont repris leurs travail avec l'avis de leurs médecins ou il y a un risque de développer un cas grave de COVID-19. j'avoue que je suis perdu et malheureusement mon médecin doute et m'a mis en arrêt de travail. Si vous avez des informations à ce sujet je serai ravi de les lire. Par ce que même le nouveau décret du 29/08/20 n'est pas claire il parle d'immunodepression médicamenteuse que je n'ai pas trop compris. Merci 

Début de la discussion - 07/09/2020

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le

Bonjour,

Je suis traiter par humira . Je n'ai eu qu' une injection pour le moment. La prochaine sera vendredi. Je travail a plein temps. Ma rhumatologue me dit que des personnes sous anti tnf ont eu le coronavirus et aucun cas n'a développé de forme grave. Je lui ai moi même posée la question car j'apprehendais de commencer ce traitement en pleine pandemie. Donc je pense qu' en prenant toutes les précautions et en respectant les gestes barrières il n'y a pas de raisons de ne pas reprendre une vie normale. Par contre si vous avez d'autres problèmes de santé que la spondylarthrite la il faut peut etre se proteger encore plus. Je vous souhaite une bonne journée. 

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le

Bonjour,

sur le site d amelie , le décret du 1èr septembre est très clair. 4 types de personnes vulnérables. Dont les gens sous traitement immunosuppresseurs et biothérapies Ç est écrit noir sur Blanc. 
le médecin peut donc, vis à vis de l’embrel, prolonger ton arrêt sur certificat médical.

j’ai dans mon entourage une proche qui a décidé de reprendre le travail à temps plein et n’a donc pas fait faire ce certificat, la médecine du travail l’a laissé reprendre en s assurant que elle porterait bien un masque .

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?

• Animatrice de communauté
Posté le

Bonjour @lido54‍,

Je vous remercie pour l'ouverture de ce sujet emoticon Timide Je l'ai déplacé dans le groupe "Vivre avec la spondylarthrite ankylosante" et je l'ai renommé "Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?" pour plus de visibilité et de compréhension.

J'invite ici quelques membres avec qui vous pourrez échanger :
@lena24@tjourdain@renard 7@Nono1965@carlita@Nana974@lolo83510@nolawan@bretonne22@cindy60@titi66@cupcakes@guigui45@NolNoway@jeanco@Berthetmarie@mespetitsanges‍ 

D'avance merci pour vos retours !

Prenez soin de vous,

Candice de l'équipe Carenity
 

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le
Oui, les traitements par immunothérapies, Anti-TNF Alpha et biothérapies font parties des possibilités d'arrêt.
Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le

Je précise également , au cas où certains ne le sauraient pas, que depuis quelques mois, nous pouvons avoir 10 masques chirurgicaux / semaine en pharmacie ( rien à régler) sur présentation d une ordonnance «  masques pour personnes vulnérables / immunosuppresseurs / biotherapie ».

Je vous joins la capture du site de la cpam , décret du 1èr septembre pr arrêt de travail.

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le

Il me semble aussi important de savoir sur certains postes lesquels peuvent travailler et d'autres non il se trouve que je suis aide-soignante que je travaille à domicile que les lieux ne sont pas désinfecter comme dans les hôpitaux que je suis incapable de pratiquer une distanciation par rapport à mes patients c'est une évidence mais aussi que le diagnostic est récent (avril2020) que mon traitement biotherapie a bien commencé en mai et qu'il n'est absolument pas positif pour le moment et qu on est sur une évolution du traitement voire même un changement de traitement pour octobre .alors oui j'ai entendu des gens sous anti-TNF qui travaillait avec un traitement en cours mis en place depuis de nombreuses années et qui fonctionne par contre les instables  ou les débutants reste à réfléchir en effet j'ai appris qu'on pouvait avoir une ordonnance pour les masques mais il faut bien stipulé dessus que c'est pour des personnes sous biotherapie ou immuno suppresseur ou la maladie qui indique le droit au masques sur prescription  car toutes les pathologies ne sont pas concernés même dans les ALD. La pharmacie a refusé d'en donner à ma maman alors qu'elle rentrait dans le cadre mais que sur l'ordonnance il n'y avait pas la pathologie dessus

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le

@Bebina57  Je n’ai eu absolument aucun soucis pour obtenir mes masques et ce depuis plusieurs moi. En tant qu immuno deprimes nous y avons droit. Peu de personne ont droit à la gratuité des masques , ç est vraiment très limité. Tous les immuno deprimes sous traitement dans ma famille y ont droit .

pour l’arrêt de travail Ç est pareil Ç est un droit , que vous pouvez faire fonctionner ou pas, rien ne vous y force mais vous avez Pas à vous justifier puisque là aussi seules 4 types de personnes vulnérables peuvent y prétendre , ç est très restreint et encore une fois nous en fesons parti !

c est le fait d être immuno deprimé qui donne accès à ce droit, pas le fait qu un traitement marche ou pas, soit mis en place depuis longtemps ou pas.  Ce n est pas la spa , la pathologie en elle même qui y donne accès mais bel et bien le traitement immunosuppresseur , tous les spa ne sont donc pas concernés puisqu il faut pour cela être déjà sous biotherapie.

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le

@Lilila2  pour le coup moi mon médecin traitant ne m en a pas parlé ne m'a pas fait d'ordonnance car je ne travaille pas et que j'ai la chance d'en avoir reçu du pays dans lequel je travaille car je suis frontalière et que je ne vois pas l'utilité d'en avoir actuellement j'en demanderais quand j'en aurai l'utilité mais merci de confirmer ce que je dis au sujet des Spa tous ne sont pas concernés et en effet l'arrêt de travail et bien un droit ,on choisit ou  pas de pouvoir travailler en fonction de notre biotherapie mis en place et de la façon dans tu la vis au quotidien car c'est plus dur pour certains que pour d'autres à certains moments et pas tout le temps.😉

Travail, traitement immunosuppresseur et COVID-19 : sommes-nous des personnes très vulnérables ?


Posté le

Alors pour tout te dire, je suis dans une situation particulière aussi.

apres 3 ans d arrêt maladie le temps de mettre en place la biotherapie et le methotrexate, je suis aujourd’hui  au chômage car je ne peux plus effectuer mon ancien travail Devenu incompatible.

ma rhumato à fait une demande d invalidité à mi temps dont j attends la réponse de la cpam.

actuellement en pleine démarche avec le cap emploi ( quand on est reconnu rqth auprès de la mdph çe n est plus pôle emploi qui nous suit ), on vient de me dire à l’instant que je vais sans doute devoir suspendre mes droits à pôle emploi et retourner en arrêt de travail , pour cause de personnes vulnérables car je rentre dans les critères à savoir une immuno depression a cause des traitements mis en place il y a 1 an.

j attends de leurs nouvelles , je vais peut être devenir chômeuse en arrêt maladie 🤨

Discussions les plus commentées