Les deux groupes donnent un contenu plus concret à l’alliance annoncée l’été dernier. Leur filiale Onduo va mettre au point des solutions intégrant tous les outils nécessaires à la prise en charge des patients.

Il aura fallu un an à Sanofi et Google via Verily (ex-Google Life Sciences) pour préciser les contours de leur collaboration dans le diabète. Les deux entreprises annoncent le lancement d'une joint-venture baptisée « Onduo ». Les deux partenaires vont investir chacun 248 millions dans celle-ci et apporter leurs compétences respectives en matière de miniaturisation, d'analyse de données et de développement de logiciels pour Verily et de développement de médicaments pour Sanofi.

Onduo a pour objectif de développer « des solutions intégrées combinant des dispositifs médicaux, des logiciels, des traitements et des soins pour faciliter la prise en charge des patients ». La première cible sera constituée par les patients souffrant de diabète de type 2 (diabète lié au mode de vie, très majoritaire) et éventuellement ceux à risque pour les aider à prévenir la maladie.

Première commercialisation d'ici deux à trois ans

Actuellement, le patient diabétique utilise une série d'objets et de logiciels comme le testeur de glucose, le stylo à insuline, mais aussi différentes applications pour ajuster son traitement en fonction de sa glycémie et de ce qu'il mange. « Ce que nous voulons », explique Stefan Oelrich, qui dirige l'activité diabète chez Sanofi, « c'est proposer une solution globale qui connecte ces différents objets et logiciels. Certaines des technologies ou dispositifs nécessaires existent déjà, d'autres restent à mettre au point mais cela ira beaucoup plus vite que le développement d'un médicament ». Les premiers fruits de cet effort commun devraient être commercialisés d'ici deux à trois ans.

Une vocation globale

Si la filiale est basée à Boston, c'est pour bénéficier de son écosystème d'innovation inégalable dans la santé, mais la vocation de la société est d'emblée globale. Pour autant, Stefan Oelrich reconnaît que ce ne sera pas simple, du fait des lois de protection des données privées, notamment en Europe. « Mais naturellement nous nous y conformerons », commente-t-il.

Les professionnels de santé du réseau de soins à but non lucratif Sutter Health of Northern California seront parmi les premiers à tester la plateforme d'Onduo dans leurs établissements. Onduo travaille également avec des associations de patients telles que Taking Control of Your Diabetes pour incorporer leurs suggestions à la définition des futurs produits. 442 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde et le coût de la maladie pour les Etats-Unis est estimé à 827 milliards de dollars.

Source : http://www.lesechos.fr/