Alimentation du diabétique de type 2

L'alimentation constitue l'un des piliers fondamentaux du traitement du diabète de type 2. Connaître ce que l'on mange peut aider à réduire les risques d'une hyperglycémie, et éviter les symptômes et conséquences associés à ce déséquilibre.

Le diabète de type 2 est une maladie souvent associée à un surpoids. Elle touche le plus souvent des personnes de plus de 40 ans. Cependant, de plus en plus de cas apparaissent chez des adolescents obèses, en surpoids ou ayant une activité physique très limitée.

La prise en charge d’un patient diabétique est pluridisciplinaire. Elle peut faire intervenir un endocrinologue, mais également un psychologue, afin de traiter les troubles du comportement alimentaire ou les conduites addictives, ou encore un diététicien.

Le traitement de première intention du diabète de type 2 correspond à la mise en place de mesures hygiéno-diététiques, à l’évaluation et à la modification des habitudes de vie (habitudes alimentaires et activité physique). La prise en charge diététique doit être associée à la pratique d’une activité physique régulière. Le traitement médicamenteux interviendra uniquement lorsque ces mesures deviennent insuffisantes.
Le contrôle de l’alimentation permet d’empêcher les modifications importantes de la glycémie et de prévenir l’apparition des complications liées au surpoids et au diabète, telles que les complications cardio-vasculaires, ophtalmiques ou rénales.

L’objectif principal des mesures hygiéno-diététiques est de corriger les erreurs alimentaires, telles que la consommation excessive de graisses (lipides saturés), de produits ou boissons trop sucrés (sucres simples) ou encore de boissons alcoolisées. La mise en place d’un protocole alimentaire précis et chiffré est plus rare, et réservée aux cas les plus graves.
La nature, la qualité et la quantité des aliments consommés sont donc essentielles. Le mode de préparation et de cuisson des aliments ainsi que la fréquence des repas sont également très important. En effet, il est préférable de consommer des aliments cuits à la vapeur, en cocotte ou au four. Il est nécessaire d’avoir une alimentation quotidienne répartie dans la journée et partagée en trois repas, tout en évitant le grignotage.

Commentaires

S’inscrire pour laisser un commentaire