Réguler la glycémie dans le diabète de type 2

Le meilleur remède contre le diabète de type 2 reste une alimentation équilibrée, moins sucrée mais aussi moins grasse. Retrouvez quelques conseils dans cet article.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Nos 10 conseils, en partenariat avec Santé Magazine

Je panache sucré et salé au petit déjeuner
“Jus de fruits + pain/confiture” : le petit déjeuner à la française, essentiellement composé de sucres simples, fait rapidement grimper la glycémie. Pour abaisser la charge glycémique du repas, je troque la confiture contre du jambon ou un œuf, et le jus par un fruit entier.

Je “sucrette” mon café
Les édulcorants de synthèse n’entraînent pas d’élévation de la glycémie et, consommés en petites quantités, ils sont sans danger pour la santé.

J’achète “sans sucre ajouté”
Biscuits, sodas, spécialités laitières… regorgent de sucre (6 morceaux dans 1 barre chocolatée). Alors je sucre moi-même mon yaourt, ou j’opte pour les produits “sans sucre ajouté” qui n’ont pas subi d’ajout de saccharose, fructose, sirop de glucose… lors de leur fabrication et qui contiennent juste le sucre naturel des aliments qui les composent. Ainsi, une compote sans sucre ajouté contient 12 g de glucides, une classique 22 g.

Je fais moi-même mes gâteaux
Ceux du pâtissier sont trop sucrés ! Je divise par deux la quantité de sucre indiquée dans la recette ou je le remplace par un édulcorant pour cuisson.

Je savoure les desserts… au dessert
Consommés avec d’autres aliments, ils ont moins d’effet sur la glycémie. Je privilégie les laitages et les fruits, et je réserve la part de tarte au repas le plus festif de la semaine.

Les autres conseils à suivre pour contrôler sa glycémie

Je consomme des féculents à chaque repas
L’apport en glucides doit être réparti sur les trois repas. A chaque fois, je consomme de la viande, du poisson ou des œufs, des légumes, un féculent (de préférence complet, légumes secs…) et/ou un fruit.

Je troque ma baguette ordinaire contre une tradition
Grâce à son mode de fabrication particulier, elle affiche un index glycémique de 57, inférieur à celui des autres pains.

Je mesure les matières grasses
Réduire la consommation de graisses est essentiel pour perdre du poids et limiter l’insulinorésistance. Je me contente d’une cuillerée à café de matières grasses ajoutées par repas.

Je collationne salé
Une tranche de jambon blanc ou du surimi avec des légumes à la croque coupent la faim sans entraîner une augmentation de la glycémie.

Je varie les modes de cuisson
C’est un bon moyen de réduire les graisses sans sacrifier le plaisir : viandes et poissons gras rôtis, grillés ou poêlés sur de l’antiadhésif pour éliminer le surplus graisseux, variétés maigres en papillote ou à la vapeur pour conserver le moelleux sans ajout de gras.

Sources : Santé Magazine

Commentaires

S’inscrire pour laisser un commentaire