Ou trouvez vous également la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/diabete-de-type-2.jpg

Patients Diabète de type 2

6 réponses

72 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Résilience ma grande amie, je suis malade, je suis fragile et je souffre, voilà ma grâce, tu es mon espérance et mon soutien, je reste ferme dans mes combats, tu es mon chant d’amour et de victoire. Avec toi je relativise, je prends de la distance avec mes pathologies et la souffrance, je redeviens moi même. Je ne t’attendais pas mais tu es venue progressivement à la suite de mes malheurs et de mes difficultés, tu as libéré mon esprit. Par toi je suis  devenu, plus modeste et attentif aux autres et tu me permets d’apprécier à sa juste valeur la chance que j’ai de vivre et d'aimer chaque jour d'avantage ce qui m’entoure et ceux qui me sont proches, la vie est belle et j’aime la vie.

Et vous, à l’inverse tout va mal vos pathologies et vos souffrances devenues insurmontables vous rendent indifférents à tout, vous ressentez plus de dureté à ce qui vous entoure et envers ceux qui vous sont proches. Vous n’acceptez plus ce que vous avez, qui ne peut être changé et qui vous arrive, vous n’avez plus la force, vous êtes à bout, mais vous avez toujours l’espoir en l’inaccessible étoile alors gardez confiance en vous et aux autres. Bon courage.

Ou peut-être pas,  tout va bien ou presque, quel est votre ressenti, comment vivez vous tout cela, quels sont vos moyens et vos solutions  après quelques temps de souffrances, ou trouvez  vous également  la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.

Merci pour votre contribution et votre amical partage sur CARENITY.

Jolepotager

Début de la discussion - 05/07/2015

Ou trouvez vous également la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.


Posté le
Bon conseiller

@jolepotager Oui, ce discours est gentil mais chacun voyant midi à sa porte, il n'est pas évident de pouvoir faire face, d'avoir le "sourire commercial" au bord des lèvres, certains d'entre nous sont seul(e)s et sans soutien proche, physique. Le virtuel, tel Care, qui nous donne la chance d'aller les uns vers les autres nous soutient le temps que nous passons ensemble. Quand la souris est éteinte, le calme régnant vous rappelle que : il y a vous et vos soucis de santé , de famille à combattre seul(e). On y retourne donc, alors pour moi ce ne sera donc pas une reconstruction. La base de l'édifice étant sapée ce sera pour quelques temps, instants ou moments, un petit colmatage sur les brèches. Avoir une façade présentable est déjà un plus ! Si tant est que ce soit possible. Pour le reste çà passe ou çà casse... je n'ai jamais su faire semblant.

Cordialement.   !!!

Ou trouvez vous également la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.


Posté le
Bon conseiller

@belfegor18  je m'écrase devant la réalité de tes propos telle la tomate (clin d'oeil)

Ou trouvez vous également la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.


Posté le
Bon conseiller

@serena2416  - merci, quand on est compris on nous reçoit mieux tant en physique qu'en virtuel. C'est çà l'amitié et çà sert à çà.

Ou trouvez vous également la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.


Posté le
Bon conseiller

@belfegor18  carton plein ....et de 2 !

Ou trouvez vous également la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.


Posté le
Bon conseiller

@jolepotager  bonjour,

Votre discussion au demeurant certainement instructive me gêne dans la mesure où je la ressens comme un sondage. Et comme tt sondage sera analysé : %peinture, %repli, %chant, %sport...

Dsl je laisse la main. Cordialement. Serena

Ou trouvez vous également la force de vous reconstruire sans vous résigner à la fatalité du malheur.


Posté le
Bon conseiller

je dis châpeau bas.je suis toute renversée à la lecture de vos propos des unes et des autres.

rèspect.

Discussions les plus commentées