Sarcome des tissus mous : un essai clinique réussi sur un anticancéreux

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/cancer.jpg

Patients Cancer

4 réponses

50 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le

L'entreprise française de nanomédecine Nanobiotix a annoncé vendredi des résultats positifs d'un essai clinique de phase II/III sur son anticancéreux le plus développé à ce stade, NBTXR3, dans l'indication du sarcome des tissus mous localement avancé.

 

recherche médicale

NBTXR3 est un produit conçu pour détruire les cellules cancéreuses lorsqu'il est activé par radiothérapie et stimuler le système immunitaire pour le contrôle local et systémique de la maladie. L'étude de Nanobiotix, menée sur 180 patients adultes, a atteint son objectif principal, avec un taux de réponse thérapeutique complète de 16,1% pour ceux ayant reçu une injection intratumorale de NBTXR3 suivie d'une radiothérapie, contre un taux de 7,9% pour ceux ayant été traités par radiothérapie seule, selon un communiqué.

Par ailleurs, dans le sous-groupe de patients ayant une maladie plus avancée, 4 fois plus de patients ont présenté une réponse pathologique complète avec l'association NBTXR3 et radiothérapie par rapport aux patients de ce sous-groupe traités par radiothérapie seule.

NBTXR3 a également démontré une bonne tolérance locale et n'a pas eu l'impact sur la sévérité et l'incidence des événements indésirables liés à la radiothérapie, précise Nanobiotix. Le suivi à long terme des patients va se poursuivre, afin d'évaluer le délai jusqu'à récidive de la tumeur et le taux de récidive à 12 et 24 mois.

Le sarcome des tissus mous est une tumeur maligne qui apparaît notamment dans un bras ou une jambe, mais qui peut aussi se développer au thorax, à la tête, au cou ou à l'abdomen. La société vise au total sept indications cliniques dans le cancer avec NBTXR3 et a déjà lancé le processus d'autorisation de sa mise sur le marché en Europe dans le sarcome des tissus mous.

 

Et vous, quel est votre traitement ?


AFP

Début de la discussion - 16/11/2018

Sarcome des tissus mous : un essai clinique réussi sur un anticancéreux
Membre Carenity
Posté le

@ je suis contente de savoir que quelques personnes ont bénéficié de ce traitement et qu'ils vont beaucoup mieux. Quel plaisir d' apprendre de bonnes nouvelles.  Elles  devront être  suivies  pendant quelques  mois, mais ce n'est rien devant  cette nouvelle.  J'espère que de nombreux  malades pourront  bénéficier de ce  traitement.

gardez le courage et l'énergie. Je vous envoie plein d'espoir.

gros bisous

Marie-France / Etiennou

Sarcome des tissus mous : un essai clinique réussi sur un anticancéreux
Membre Carenity
Posté le

je suis d accord pour faire des essais mais ne connait pas les demarches a suivre (cancer poumon PC) a ce jour 2 seances de chimio cisplatine eboposide terminées prochaines 26 27 28 novembre

Sarcome des tissus mous : un essai clinique réussi sur un anticancéreux
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍

Bonjour,

Parlez de votre souhait de participer à un essai clinique à votre cancérologue. Mais, puisque vous êtes sous traitement, votre médecin souhaitera certainement achever d'abord la chimiothérapie en cours et juger de son efficacité et de sa tolérance pour vous.

S'il s'avérait que ce traitement n'était pas suffisamment efficace ou trop insupportable pour vous, un changement de stratégie thérapeutique sera envisagé. A ce moment-là, il vous dira s'il existe des produits en test actuellement susceptibles d'être plus efficaces ou mieux tolérés que ceux que vous avez utilisés.

Les médicaments en phase de test ne sont pas disponibles dans tous les hôpitaux, mais seulement dans un nombre limité de centres d'investigation. Si un produit vraiment intéressant pour vous était testé dans un autre hôpital, vous pourriez être amené à vous déplacer pour être suivi par un cancérologue investigateur dans cet hôpital, en plus de votre cancérologue habituel.

La participation à un essai de médicament ne dépend pas seulement de l'accord du médecin et du consentement libre et éclairé donné par le patient. Dans tout essai, le malade sollicité pour participer à l'essai doit absolument correspondre aux critères de sélection très stricts fixés par le protocole de l'essai : malgré votre volonté et celle du médecin, vous pouvez ne pas être autorisé à participer à l'essai.

Souvent, les essais comparent 2 médicaments : celui à tester et un médicament de référence, considéré comme le meilleur pour traiter telle maladie chez tel type de malade. La détermination du médicament qui sera donné au patient (nouveau ou référence) se fait par tirage au sort (pour des raisons de validité scientifique de l'essai) : si vous participez à un essai, il est possible que ni vous ni votre cancérologue ne sachiez quel traitement vous recevrez et que vous ne soyez pas traité par le nouveau médicament. Cependant, pour une maladie grave, une comparaison permanente est faite entre l'efficacité et la tolérance des deux produits (référence et nouveau) : dès qu'une preuve statistique suffisante montre que l'un des produit est nettement meilleur que l'autre, alors tous les patients reçoivent le meilleur (que ce soit le nouveau médicament le meilleur ou celui de référence). Ainsi, on conserve le plus possible de chances de guérison pour les patients, tout en ayant répondu aux question posées sur le nouveau médicament testé.

Je vous conseille de vous connecter au site Internet Unicancer, le site de centres de lutte contre le cancer (CLCC), qui pourra aussi vous informer sur les possibilités et les modalités de participation à un essai clinique vous concernant.

En espérant vous avoir été utile,

Bien à vous.

Philippe

Sarcome des tissus mous : un essai clinique réussi sur un anticancéreux
Membre Carenity
Posté le

parfait oui je vous remercie de tout coeur. J attends le resultat des chimios, mais je sais dejà qu il faudra combattre les petites cellules et essayer que de nouvelles methodes soient testées pour retarder les metastases. Encore Merci a vous.

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel