«
»

Top

Cancer : la sophrologie aide à supporter les traitements

Publié le 5 avr. 2017

Cancer : la sophrologie aide à supporter les traitements

Non, la sophrologie ne guérit pas le cancer, mais elle est reconnue, par le dernier Plan Cancer du ministère de la Santé, comme un soin oncologique de support. A juste titre.
 
Pour Catherine Aliotta, sophrologue et fondatrice de l’Institut de formation à la sophrologie de Paris, « face au cancer, il ne faut pas s’en remettre uniquement à son oncologue, il faut être également actif de son traitement. »
 
Éliminer les angoisses des traitements
 
Les personnes souffrant de cancer appréhendent les traitements (chimiothérapie, radiothérapie) dont ils se plaignent souvent que ces derniers les rendent plus malades que la maladie.
 
La sophrologie, par des exercices de contractions musculaires, de respiration, permet d’évacuer la tension, de diminuer la douleur que génèrent les traitements.
 
Diminuer la fatigue
 
La chimiothérapie, avec ses effets secondaires importants, est une source de fatigue. Là encore, la sophrologie aide à retrouver une certaine vitalité, notamment par des exercices de visualisation où l’on se voit en forme, plein d’énergie, où l’on optimise et où l’on valorise les traitements qui deviennent des alliés contre la maladie.
 
Renforcer sa combativité
 
Les traitements du cancer sont longs. Si, au début, les malades sont motivés, au fil des mois, des années, l’observance des traitements diminue. La sophrologie aide aussi à retrouver une certaine détermination pour lutter contre la maladie.
 
 Un travail sur la restauration de l’image de soi peut aussi être fait en sophrologie afin de retrouver un certain mieux-être.
 
Il s’agit d’un accompagnement au long cours, tout au long de la maladie, qui permet de diminuer les effets secondaires et de voir plus rapidement les bienfaits des traitements.

Santé magazine

14 commentaires


le 05/04/2017
Non, la sophrologie ne guérit pas le cancer, mais elle est reconnue, par le dernier Plan Cancer du ministère de la Santé, comme un soin oncologique de support. A juste titre.   Pour Catherine Aliotta, sophrologue et fondatrice de l’Institut de formation à la sophrologie de Paris, « face au cancer, il ne faut pas s’en remettre uniquement à son oncologue, il faut être également actif de son traitement. »   Éliminer les angoisses des traitements   Les personnes souffrant de cancer appréhendent les traitements (chimiothérapie, radiothérapie) dont ils se plaignent souvent que ces derniers les rendent plus malades que la maladie.   La sophrologie, par des exercices de contractions musculaires, de respiration, permet d’évacuer la tension, de diminuer la douleur que génèrent les traitements.   Diminuer la fatigue   La chimiothérapie, avec ses effets secondaires importants, est une source de fatigue. Là encore, la sophrologie aide à retrouver une certaine vitalité, notamment par des exercices de visualisation où l’on se voit en forme, plein d’énergie, où l’on optimise et où l’on valorise les traitements qui deviennent des alliés contre la maladie.   Renforcer sa combativité   Les traitements du cancer sont longs. Si, au début, les malades sont motivés, au fil des mois, des années, l’observance des traitements diminue. La sophrologie aide aussi à retrouver une certaine détermination pour lutter contre la maladie.    Un travail sur la restauration de l’image de soi peut aussi être fait en sophrologie afin de retrouver un certain mieux-être.   Il s’agit d’un accompagnement au long cours, tout au long de la maladie, qui permet de diminuer les effets secondaires et de voir plus rapidement les bienfaits des traitements.
Santé magazine

leoparda
le 12/04/2017

Bonsoir,

A la fois comme patiente (en rémission) et comme sophrologue (en activité !), je confirme complètement...l'aide que m'a apportée la sophrologie pendant la maladie. 


Chris31 • Membre Ambassadeur
le 13/04/2017

Bonjour 

je confirme également tout ce qui est dit au-dessus, je ne suis jamais allée voir un sophrologue mais g essayé d'appliquer, pour aller mieux ( avec ma SEP) les mêmes conseils transmis par mon magnétiseur il y a 26 ans....et malgré cette épée de Damoclès j'ai été " tranquille " 20 ans avec ma SEP en sourdine ! Quand on m'a parlé de fauteuil roulant en 92 j'ai imaginé courir après la poussette de mon bb en.mendormant tous les soirs ?+ d'autres images bien sûr  ! 

Juste dommage que ces thérapies très efficaces ne soient pas prises en charge , ce qui est un frein malheureusement ?


alyzée
le 13/04/2017

bonjour...

mon expérience == totalement inefficace....je suis une fibro == mon cerveau se calme une minute...puis se remet en marche....pathologie hors norme...

il faut essayer.

amitiés 


kay scarpeta
le 17/04/2017

Je préfère et de loin l'hypnose. 

Vous aimerez aussi

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Cancer

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Lire l'article
Journée mondiale contre le cancer : tous concernés !

Cancer

Journée mondiale contre le cancer : tous concernés !

Lire l'article
Manger bio permet-il d'éviter les cancers ?

Cancer

Manger bio permet-il d'éviter les cancers ?

Lire l'article
Immunothérapie : le Prix Nobel de médecine pour deux chercheurs

Cancer

Immunothérapie : le Prix Nobel de médecine pour deux chercheurs

Lire l'article

Fiche maladie