Cancer et port d'une perruque

La perte de cheveux est l'une des conséquences du traitement du cancer. L'une des solutions face à ce changement d'apparence peut être le port d'une perruque.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Pour de nombreuses personnes affectées par le cancer, un des effets secondaires les plus angoissants des traitements contre le cancer est la perte des cheveux. De plus, il s’agit d’un effet secondaire assez fréquent, et même si la perte de cheveux n’est pas totale, une perte partielle est toute aussi dérangeante. Il est donc important que les patients parlent à leur médecin de leurs angoisses, afin de réfléchir à la solution la plus adaptée. Ainsi, une prothèse capillaire peut alors être prescrite, et être prise en charge par la sécurité sociale à hauteur de 125 euros. 

Ainsi, les patients qui ont perdu leurs cheveux à cause des traitements contre le cancer peuvent porter une perruque pour se sentir mieux dans leur peau. Lorsque l’on décide de rechercher une perruque, il est toujours plus intéressant de se rapprocher de perruquiers qui sont spécialisés dans les prothèses capillaires pour les personnes atteintes d’un cancer. Ils pourront alors mieux conseiller les patients en fonction des expériences antérieures, et ont de plus connaissance des problèmes d’hypersensibilité et de réactions allergiques des patients qui suivent des traitements contre le cancer. Il existe aussi des sites internet qui proposent de larges choix de perruques ; cependant les conseils ne seront jamais aussi personnalisés que si l’on se déplace en boutique.

Cancer : choisir son type de perruque

Aujourd’hui, il existe une grande variété de perruques de grande qualité qui sont fabriquées avec des cheveux naturels humains. Les cheveux naturels correspondent à la meilleure solution pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer, car ils ne provoquent pas de réactions allergiques, et s’entretiennent comme ses propres cheveux. Cependant, le prix des cheveux naturels est beaucoup plus cher et peut varier de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros. Pour les patients qui veulent pouvoir régulièrement changer de style et qui n’ont pas un budget important, il est possible de choisir des perruques fabriquées avec d’autres fibres. Cependant, l’entretient des perruques avec des fibres synthétiques est plus contraignant que les perruques naturelles et celles-ci peuvent de plus provoquer des irritations cutanées chez les patients sensibles.

En effet, certains patients ont un cuir chevelu particulièrement sensible. Cette hypersensibilité peut être contrastée avec l’utilisation d’un bouchon en nylon ou coton, qui se place entre la perruque et le cuir chevelu.

Après avoir choisi son type de perruque, le patient doit ensuite apprendre à fixer et gérer correctement la perruque. Il existe deux principales méthodes pour mettre une perruque : celle-ci peut soit être fixée avec de la colle spécifique aux perruques, ou alors avec du ruban adhésif double-face. Le patient doit alors tester les deux différentes techniques et opter pour celle qui lui semble la plus simple et la plus efficace, mais surtout qui ne provoque pas de réaction allergique.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme