Cancer et greffe de moelle osseuse

Pour soigner certains cancers, le recours à une greffe de moelle osseuse est parfois nécessaire. De quoi s'agit-il ?

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

La greffe de moelle osseuse est un traitement spécial destiné aux patients atteints de cancer ou d’autres maladies qui touchent la moelle osseuse. Une greffe de moelle osseuse est un prélèvement de cellules qui se trouvent normalement dans la moelle osseuse (les cellules souches). Après les avoir filtrées, celles-ci sont données à une autre personne. L’objectif de la greffe de moelle osseuse est de transplanter des cellules saines chez des personnes qui ont une moelle osseuse déficiente. La greffe de moelle osseuse est une procédure qui est utilisée depuis 1968 pour traiter des maladies comme les leucémies, les lymphomes, les anémies aplasiques, et certaines tumeurs solides.

La moelle osseuse correspond au tissu mou et spongieux qui se trouve à l’intérieur des os. Elle correspond au lieu de développement et de stockage d’environ 95% des cellules sanguines de notre corps. Ces dernières, qui produisent d’autres cellules du sang, sont appelées cellules souches. La plus primitive des cellules souches est appelée cellule souche pluripotente, et est différente des autres cellules du sang en ce qui concerne ses propriétés :
- Elle est capable de reproduire une autre cellule identique à elle-même ;
- Elle est en mesure de générer un ou plusieurs sous-ensembles de cellules plus matures.

Traiter les cancers avec une greffe de moelle osseuse

Lorsque la moelle osseuse d’une personne est endommagée ou détruite à cause d’un cancer ou des traitements intenses de radiations ou de chimiothérapies contre le cancer, une greffe de moelle osseuse peut être nécessaire pour :
- Remplacer la moelle osseuse déficiente avec une saine (pour les malades atteints de leucémies, etc.) ;
- Remplacer la moelle osseuse et rétablir son fonctionnement normal suite à des doses élevées de chimiothérapie et/ou radiothérapie pour le traitement d’une tumeur maligne (traitement du lymphome ou neuroblastome) ;

La correspondance entre donneur et receveur se trouve dans les antigènes de leucocyte humain (HLA) des tissus. Les antigènes présents sur la surface des cellules déterminent la composition génétique du système immunitaire d’une personne. S’ils ne correspondent pas d’une personne à l’autre, le système immunitaire du receveur attaque la moelle épinière car il ne la reconnait pas.

Dernière mise à jour : 16/02/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Actualité - Cancer