Cancer et fertilité pour les hommes

Le cancer, ou plus précisément les traitements contre le cancer, peuvent notamment interférer avec ce processus à n'importe quel stade et affecter la capacité des hommes à avoir des enfants.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Pour qu’un couple puisse avoir un bébé, il faut qu’un ensemble de conditions soient réunies et il arrive parfois qu’un "dysfonctionnement » mène à l'infertilité.

Les traitements contre le cancer ont notamment un impact sur la fertilité des hommes.

Chimiothérapie
Les spermatozoïdes ont la particularité de se diviser rapidement. C’est pourquoi ils sont une cible facile pour les dommages causés par la chimiothérapie. En effet, le principe des médicaments prescrits lors de la chimiothérapie est qu’ils s’attaquent aux cellules qui se divisent rapidement, comme c’est le cas des cellules cancéreuses, en continuelle prolifération.

Si toutes les cellules souches des testicules sont endommagées au point qu'elles ne peuvent plus produire de spermatozoïdes à maturation, alors le patient devient infertile. La plupart du temps, le risque d’infertilité est maximal pour les hommes qui sont traités à la fois avec la chimiothérapie et la radiothérapie abdominale ou du bassin.

Le risque de provoquer la chimio-infertilité varie selon le type de médicament et les doses utilisées. Après un traitement de chimiothérapie, la production de spermatozoïdes ralentit ou peut s'arrêter complètement. L'âge semble cependant être un facteur moins important pour les hommes que pour les femmes, même s’il peut parfois influer sur la future fertilité.

Radiothérapie
Les rayonnements appliqués au niveau des testicules peuvent affecter la fertilité. En effet, les rayonnements à hautes doses tuent les cellules souches qui produisent les spermatozoïdes.
Même quand un homme a un cancer dans l'abdomen ou proche du bassin, ses testicules peuvent subir un rayonnement suffisant pour nuire à la production de sperme.

Parfois, les radiations au cerveau peuvent affecter la glande pituitaire. En temps normal, l’hypophyse envoie des signaux nerveux aux testicules pour la fabrication des hormones masculines. La radiothérapie peut alors affecter ce mécanisme et causer l’infertilité.

Les chirurgies qui affectent la fertilité de l'homme

La chirurgie offre les meilleures chances de guérison pour de nombreux types de cancer, en particulier ceux qui ne sont pas métastasés. Les types de chirurgies suivantes peuvent affecter la fertilité d'un homme :

Chirurgie testiculaire
L'ablation chirurgicale d'un testicule est appelée orchidectomie. Il s'agit d'un traitement courant pour le cancer du testicule. Tant que l'homme a un testicule sain, il peut continuer à produire des spermatozoïdes après la chirurgie. Mais certains hommes atteints de cancer des testicules ont une mauvaise fertilité parce que le testicule restant ne fonctionne pas correctement. Certains hommes atteints d’un cancer de la prostate qui s'est propagé peuvent être contraints à se faire enlever les deux testicules car c’est le seul moyen d'arrêter la production de testostérone et donc de ralentir la croissance des cellules cancéreuses de la prostate. C'est ce qu'on appelle une orchidectomie bilatérale. Ces hommes ne peuvent plus procréer sauf s'ils ont conservé du sperme avant l'intervention chirurgicale.

Chirurgie de la prostate ou de la vessie
Pour les hommes qui ont un cancer de la prostate qui ne s'est pas propagé au-delà de la glande, l'un des traitements est une intervention chirurgicale qui enlève la prostate et les vésicules séminales (appelée prostatectomie radicale). La prostate et les vésicules séminales sont les parties du corps qui produisent le sperme. Cette opération entraine donc l’infertilité. Il en va de même pour la chirurgie du cancer de la vessie.

Chirurgie qui interfère avec l'éjaculation
Quelques formes de chirurgie du cancer peuvent endommager les nerfs qui sont nécessaires à l’éjaculation du sperme. Cela correspond à la suppression des ganglions lymphatiques au niveau du bassin, ce qui peut faire partie de la chirurgie pour le cancer du testicule et de certains cancers du côlon. Les nerfs sont souvent endommagés lors du retrait des ganglions lymphatiques, et cela peut causer des problèmes d'éjaculation.

D'autres traitements
Les hormonothérapies utilisées pour traiter le cancer de la prostate ou d'autres cancers peuvent affecter la capacité à procréer. En outre, l'effet de certains des nouveaux traitements sur la fécondité, comme les biothérapies notamment, n'est pas encore connu. Avant de commencer le traitement, il est préférable d’en parler à son équipe soignante.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme