Les idées reçues sur le cancer

Alors même que 72% des Français pensent qu’ils auront un cancer un jour1, cette maladie véhicule aussi avec elle de nombreuses idées reçues qu’il convient de combattre.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

1 – Le cancer est héréditaire

Plus d’un tiers des cancers pourrait potentiellement être évité si les Français modifiaient leur mode de vie. Nous pouvons tous limiter notre exposition à des facteurs de risque connus comme la consommation de tabac, l’absence d’activité physique ou le rayonnement aux UV.   

Ceci étant, si la prévention permet effectivement de réduire les risques de développer un cancer, elle ne permet pas de se prémunir totalement contre cette maladie. La transformation d’une cellule saine en une cellule cancéreuse est un processus long et complexe dans lequel interviennent de nombreux facteurs de risque (mode de vie, environnement, âge, prédisposition génétique….)   

2 – Le cancer est une maladie de notre temps.    

Le cancer existe depuis des siècles et même probablement depuis l’aube de l’humanité. Ce n’est donc pas une maladie propre à notre époque. En revanche, il est vrai que le nombre de cas n’a cessé de progresser au cours des dernières décennies. Cette évolution s’explique notamment par le vieillissement de la population et par une exposition de plus en plus importante à certains facteurs de risque (pollution environnementale, sédentarité, tabac …)    

3 – Tant que l’on ne ressent pas de symptômes, il est inutile de se faire dépister.      
    
C’est évidemment totalement faux. Le but premier du dépistage est de déceler le plus précocement possible une anomalie. Par exemple, l’intérêt d’une mammographie est de détecter des lésions imperceptibles lors d’une palpation. En détectant précocement ces lésions, les professionnels de santé pourront alors mettre un place un traitement qui sera le moins lourd possible pour le patient et qui augmentera ses chances de guérison.    

Actuellement en France, deux types de cancers font l’objet d’un dépistage organisé par les pouvoirs publics : le cancer du sein et le cancer colorectal.    
Même s’il s’agit des deux seuls dépistages organisés par les pouvoirs publics, cela ne veut pas dire que les autres types de cancer ne doivent pas être dépistés le plus tôt possible. Ainsi, les cancers de la peau et notamment le mélanome doivent faire l’objet d’une surveillance particulière chez les personnes à risque. Il est aussi recommandé aux femmes de 18 à 65 ans de participer à des actions de dépistage du cancer du col de l’utérus.

Les idées reçues concernant le traitement et la recherche dans le cancer

4 – On ne guérit pas plus de cancers aujourd’hui qu’il y a quelques décennies.    
    
L’avancée des traitements du cancer permet aujourd’hui la guérison d’un cancer sur deux, contre un cancer sur trois il y a 20 ans.  Les cancers de la thyroïde ou encore des testicules font partie de ceux qui se soignent le mieux.  Des progrès spectaculaires ont aussi eu lieu dans le traitement des leucémies et du cancer du sein.    

5 - La recherche contre le cancer ne progresse pas.     
   
La recherche a connu de grandes avancées depuis une dizaine d’années. Par exemple, les progrès effectués en biologie moléculaire ont permis d’identifier des anomalies génétiques dans certaines tumeurs et de développer des molécules qui agissent directement sur ces anomalies : ce sont les thérapies ciblées.   
   
Les progrès récents dans la recherche ont également permis de mettre au point des techniques chirurgicales moins mutilantes ou encore de rendre la radiothérapie plus précise afin d’éviter de toucher les organes voisins et de limiter les effets secondaires liés aux traitements.

Dernière mise à jour : 21/05/2018

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Actualité - Cancer