«
»

Top

Immunothérapie : le Prix Nobel de médecine pour deux chercheurs

Publié le 3 oct. 2018 • Par Louise Bollecker

Immunothérapie : le Prix Nobel de médecine pour deux chercheurs

Lundi 1er octobre 2018, les chercheurs immunologistes James P. Allison et Tasuku Honjo ont reçu le Prix Nobel de médecine pour leurs recherches sur l'immunothérapie dans la lutte contre le cancer.

 

Prix Nobel médecine© Wikipédia, Gerbil, CC By-SA 3.0 / CC By 4.0, via Futura Santé

L'espoir contre le cancer

Plus que jamais, l'immunothérapie s'impose comme la future alternative à la chimiothérapie. L'Américain James P. Allison et le Japonais Tasuku Honjo viennent de recevoir le Prix Nobel de médecine pour avoir découvert comment déclencher une réponse de l'organisme contre le cancer, en neutralisant certaines molécules qui l'empêchent de se défendre.

Cette véritable révolution médicale qui consiste à renforcer les défenses du corps contre la maladie n'en est qu'à ses débuts et ne fonctionne pas sur tous les patients. Néanmoins, l'espoir qu'elle porte est immense, si bien qu'en juillet 2018, il y avait déjà quelque 800 essais cliniques en cours dans le monde et plus de 30 médicaments en développement, selon un décompte de l'American Cancer Society.

Au-delà du cancer, l'immunothérapie "a provoqué une révolution dans la manière d'envisager l'utilisation du système immunitaire afin de combattre d'autres maladies" a expliqué le professeur Dan Davis, immunologue à l'université de Manchester (Angleterre).

Comment ça marche ? 

Pour se défendre contre ce qui est étranger à notre organisme, le corps s'appuie sur des globules blancs appelés lymphocytes T. Le problème est que ces cellules de défense portent sur leur surface des molécules dites "inhibitrices", qui peuvent freiner leur efficacité sous l'action des cellules cancéreuses.

L'immunothérapie consiste donc à neutraliser ces molécules inhibitrices (dont deux sont nommées CTLA-4 et PD-1) en utilisant des protéines appelées anticorps. En levant ce frein, les lymphocytes pourront ainsi défendre efficacement le corps contre le cancer. Si CTLA-4 a été découverte dès 1987, ce sont bel et bien les chercheurs récompensés du Nobel qui viennent de développer les anticorps correspondants. 

Alors, cap sur l'immunothérapie ?

Depuis 2011, la FDA et l'EMA (les autorités sanitaires américaine et européenne) ont approuvé l'administration d'anticorps médicaments pour le mélanome métastasé, le cancer du poumon avancé, le cancer du rein métastasé et pour des cancers ORL et de la vessie. Cette technique permet donc d'ores et déjà de soigner certains patients, notamment pour qui les chimiothérapies se sont révélées inefficaces.

Néanmoins, et malgré les espoirs qu'ils portent, ces traitements ne sont pas complètement inoffensifs, car les cellules du système immunitaire activées peuvent causer certaines manifestations auto-immunes, cutanées ou contre certains organes 
endocriniens.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Êtes-vous sous immunothérapie ?

Si oui, donnez votre avis dans notre nouvelle enquête, nous écrirons un article synthétisant les résultats, afin de vous permettre de comparer votre expérience à celle des autres patients !

AFP

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

21 commentaires


Amoursauvage
le 03/10/2018

Comment être contre un progrès scientifique !!

Mais comme toujours, à appliquer avec beaucoup de contrôle . 

Mais cela ouvre beaucoup de perspectives et espoirs 


fadada
le 03/10/2018

bravo à eux


Stratosphère
le 06/10/2018

En espérant que cela fonctionne.


Chupachups
le 07/10/2018

Pourquoi pas mais faut voir les effets indésirables ...


chatounet
le 08/10/2018

je suis près à l'essayer!

Vous aimerez aussi

Journée mondiale contre le cancer : tous concernés !

Adamantinome
Astrocytome
Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l'anus
Cancer de l'endomètre
Cancer de l'estomac
Cancer de l'oesophage
Cancer de l'ovaire
Cancer de la gorge
Cancer de la langue
Cancer de la parotide
Cancer de la peau
Cancer de la plèvre
Cancer de la prostate
Cancer de la thyroïde
Cancer de la vésicule biliaire
Cancer de la vessie
Cancer de la vulve
Cancer des os
Cancer du col de l'utérus
Cancer du foie
Cancer du larynx
Cancer du palais
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du poumon à petites cellules
Cancer du rein
Cancer du sein
Cancer du testicule
Cancer du Thymus
Cancer endocrinien
Carcinome basocellulaire
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Carcinome épidermoïde du palais
Carcinome papillaire de la thyroïde
Corticosurrénalome
Leucémie
Leucémie myéloide chronique
Lymphome à cellules du manteau
Lymphome anaplasique à grandes cellules
Lymphome cutané
Lymphome de Hodgkin
Lymphome diffus à grandes cellules B
Lymphome folliculaire
Lymphome non hodgkinien
Lymphome T cutané
Macroglobulinémie de Waldenstrom
Maladie d'Ollier
Mastocytose systémique
Mésothéliome
Myélome multiple
Néoplasie endocrinienne multiple
Néphroblastome
Ostéosarcome
Phéochromocytome
Pseudomyxome péritonéal
Sarcome d'Ewing
Sarcome de Kaposi
Syndrome de Sézary
Thymome
Tumeur au cerveau
Tumeur d'Abrikossoff
Tumeur de Merkel
Tumeur gliale
Tumeur maligne de la trompe
Tumeur neuroendocrine
Tumeur neuroendocrine entéropancréatique
Tumeur osseuse rare
Tumeur péritonéale primaire
Tumeur rhabdoide
Tumeur stromale gastro-intestinale
Tumeurs intramédullaires
xyz_Cancer du colon

Journée mondiale contre le cancer : tous concernés !

Lire l'article
Cancer colorectal : 2 millions de Français se sont fait dépister

Cancer colorectal

Cancer colorectal : 2 millions de Français se sont fait dépister

Lire l'article
Voir le témoignage
“J’ai subi une prostatectomie rétro pubienne à ciel ouvert”

Cancer de la prostate

“J’ai subi une prostatectomie rétro pubienne à ciel ouvert”

Voir le témoignage

Fiches maladies