Cancer de l'enfant

Les cancers de l’enfant ont leurs spécificités, ce qui les distingue des cancers de l’adulte.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

1700 enfants de moins de 15 ans sont diagnostiqués chaque année d’un cancer en France. Pour les 15 - 19 ans leur nombre tourne autour de 765 cas chaque année. La cause des cancers de l’enfant est, elle, en général encore inconnue à ce jour contrairement à certains cancers de l’adulte pour qui certains facteurs sont déterminants dans la survenue du cancer (tabac pour le cancer du poumon, alcool pour le cancer du foie…).

Les cancers qui touchent le plus les enfants sont :
- Les cancers du sang et de la moelle osseuse (les leucémies),
- Les tumeurs au cerveau,
- Les cancers qui affectent les ganglions et le système lymphatique (lymphomes).

Les signes annonciateurs du cancer chez l’enfant sont souvent difficiles à déceler car ils sont confondus avec des symptômes plus anodins. Le médecin généraliste ou le pédiatre peut être alerté lorsque les symptômes perdurent. Des examens pour en savoir plus (radios, scanners, prise de sang) et trouver la raison précise de la persistance des symptômes sont alors prescrits.

Les symptômes suivants lorsqu’ils ne s’estompent pas avec le temps et un traitement classique peuvent indiquer un cancer de l’enfant :
- Visage pâle, fatigue importante,
- Mal de ventre, vomissements,
- Douleurs aux articulations et aux os,
- Céphalées, torticolis,
- Problèmes d’équilibre et de coordination : marche difficile et chutes,
- Manque d’appétit,
- Troubles visuels.

En savoir plus sur les cancers de l'enfant

Les options de traitement du cancer sont identiques pour les enfants et pour les adultes à savoir chimiothérapie, radiothérapie et chirurgie. Néanmoins, les doses de rayonnement ou de chimiothérapie sont adaptées en fonction de l’âge du patient, de son cancer et du stade d’avancement de celui-ci.

La chimiothérapie reste cependant l'un des traitements les plus fréquemment utilisés dans le cancer de l’enfant, et ce en particulier pour les leucémies et certaines formes de lymphomes.

Pour certains cas bien particuliers, la greffe de cellules souches hématopoïétiques - cellules crées par la moelle osseuse et qui fabriquent les cellules sanguines - est proposée. C’est notamment le cas des leucémies.

La recherche est de plus très active et de nouveaux traitements sont proposés comme les thérapies ciblées, l’immunothérapie ou encore la thérapie génique.