Fatigue et cancer

La fatigue liée au cancer peut être causée par des facteurs très divers et est spécifique à chaque personne.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

La fatigue peut être décrite comme une sensation de baisse de tonus et d’énergie, dans laquelle la personne se sent faible ou épuisée. En général, la fatigue altère nos capacités de concentration et empêche de réaliser des actions qui demandent une certaine force physique.

La fatigue est un phénomène qui affecte la plupart des gens pendant le traitement du cancer. Néanmoins la fatigue pendant le cancer est plus intense que la simple fatigue que chacun peut ressentir après le sport ou une journée bien remplie. Elle ne se résout souvent pas grâce au sommeil : dans certains cas un traitement est nécessaire pour y remédier.

La fatigue liée au cancer peut être causée par des facteurs très divers et est spécifique à chaque personne. Cependant on retrouve des facteurs contributifs tels que :
- Le cancer lui-même. Il peut en effet provoquer des changements dans le corps qui peuvent conduire à la fatigue. Par exemple, il est possible que des protéines, les cytokines, qui sont libérées par certains types de cancers soient responsables du sentiment de fatigue. D'autres cancers peuvent augmenter les besoins du corps en énergie, affaiblir les muscles ou modifier l’équilibre hormonal, autant d’éléments qui peuvent conduire à la fatigue.
- Le traitement du cancer. La chimiothérapie, la radiothérapie, la chirurgie, la transplantation de moelle osseuse et la thérapie biologique peuvent tous causer de la fatigue. Le patient peut ressentir de la fatigue lors de chimiothérapie ou de radiothérapie car il arrive que les cellules saines soient détruites, en plus des cellules cancéreuses ciblées. La fatigue peut se produire tant que le corps tente de réparer les dommages faits aux cellules et aux tissus sains. Certains effets secondaires des traitements - tels que l'anémie, les nausées, les vomissements, la douleur, l'insomnie et les sautes d'humeur - peuvent aussi causer de la fatigue.

L'anémie : Certains patients développent une anémie si le traitement détruit trop de globules rouges sains. L’anémie peut aussi se développer si le cancer s'est propagé à la moelle osseuse et que cela interfère avec la production de cellules sanguines ou provoque des pertes de sang.

La douleur : Si le patient éprouve des douleurs chroniques, il peut être moins actif, manger moins, avoir moins de sommeil et être déprimé. Tous ces éléments se cumulent et intensifient l’état de fatigue.

Les émotions : L'anxiété, le stress ou la dépression associés au diagnostic du cancer peuvent également entraîner de la fatigue.

Le manque de sommeil : Moins dormir la nuit ou avoir un sommeil interrompu, entraine inéluctablement une sensation de fatigue.

Une alimentation insuffisante : Suite au cancer, des changements se produisent en terme de besoin et de capacité à traiter les éléments nutritifs. Ces changements peuvent conduire à une mauvaise nutrition entraînant de la fatigue. Par exemple, certaines personnes ont besoin de plus de nutriments que d'habitude pour faire face au cancer, or leur organisme n’est parfois pas en mesure de traiter de manière adéquate les éléments nutritifs. Pour d’autres, l’appétit diminue, ce qui fait qu’ils ont un apport calorique réduit. Ou encore pour certains, les effets secondaires des traitements tels que nausées et vomissements, rendent l’alimentation difficile.

Les médicaments : Certains médicaments, comme les analgésiques, peuvent causer de la fatigue.

Les changements hormonaux : Beaucoup de changements hormonaux peuvent survenir pendant le traitement du cancer, en particulier si l’on suit une hormonothérapie. Les changements hormonaux peuvent également se produire comme un effet secondaire des traitements comme la chirurgie, la radiothérapie ou la chimiothérapie. Les modifications apportées à la glande thyroïde, les glandes surrénales, les testicules ou les ovaires peuvent toutes causer de la fatigue.

De plus l’hospitalisation, l’attente avant un rendez-vous médical, les déplacements mais aussi des problèmes personnels (perte d’emploi, logement inadapté, problèmes familiaux) peuvent occasionner de la fatigue.

A noter que la fatigue n’est pas vécue par toutes les personnes concernées par le cancer. Et quand c’est le cas, le niveau de fatigue rencontré peut varier – allant d’un manque léger d'énergie, à l’épuisement. La fatigue du cancer peut de plus se produire épisodiquement et durer peu de temps, ou elle peut durer plusieurs mois après le traitement complet.

Une certaine fatigue au cours du traitement du cancer est à prévoir

Mais si elle est durable après plusieurs semaines et interfère avec la vie quotidienne, il faut en référer à son médecin traitant.

Les éléments suivants, s’ils se manifestent, sont à reporter à son spécialiste :
- Confusion,
- Vertiges,
- Perte d'équilibre,
- Incapacité à sortir du lit pendant plus de 24 heures,
- Insuffisance respiratoire grave,
- Aggravation des signes et symptômes.

Il existe même des outils pour évaluer le degré de fatigue. Ainsi les médecins vont demander au patient d’évaluer son niveau d’énergie selon une échelle analogique (notes allant de 0 à 20). Des questionnaires sont aussi remis au patient pour qu’il détaille au jour le jour sa forme physique. Avec la consultation et l’appui de ces méthodes, les médecins pourront évaluer l’intensité de la fatigue et parfois son origine précise. Des solutions sont alors proposées au patient, notamment pour qu’il adapte son mode de vie ou suive un traitement si besoin.

Parce que la fatigue liée au cancer peut être causée par de nombreux facteurs, le médecin peut proposer plus d'une méthode pour la réduire et faire face à ses symptômes. Il peut s'agir de méthodes de soins auto-administrés et, dans certains cas, de médicaments.

Les médicaments peuvent être prescrits pour traiter la cause sous-jacente de la fatigue. Par exemple, si la fatigue est le résultat d’une anémie, les transfusions sanguines peuvent aider. Les médicaments qui stimulent la production de globules rouges par la moelle osseuse sont une autre option, bien que, comme pour tout médicament, ils doivent être utilisés avec précaution.

Pour les patients qui se sentent déprimés, le médecin peut suggérer des médicaments qui aident à réduire la fatigue, augmentent l'appétit et améliorent la sensation de bien-être.

Les soins auto-administrés contre la fatigue peuvent consister en les mesures suivantes :
- Réserver du temps dans la journée pour se reposer (courtes siestes), anticiper la fatigue.

- Préserver son énergie pour les activités les plus importantes. Par exemple se faire un planning des choses à effectuer et demander de l’aide si besoin.

- Limiter ou éviter la caféine et l'alcool.

- S’activer lorsqu’on se sent en forme par des exercices légers et de routine.

- Parler de sa fatigue autour de soi (médecin, famille).

Bien que la fatigue soit un symptôme fréquent lorsque l’on a un cancer, il existe ainsi des mesures pour la réduire ou mieux y faire face. Certains spécialistes seront en particulier présents pour prendre en charge cette fatigue liée au cancer (masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens, diététiciens).

Travail et fatigue liée au cancer sont-ils compatibles ?
Pour certains malades, il n’est pas indispensable d’interrompre le travail. Mais pour d’autres, la fatigue est trop importante et ils ont besoin de mettre en place des adaptations pour déléguer certaines tâches et se reposer.

Les aides ménagères, le fait de faire garder les enfants, l’hospitalisation à domicile et les unités de soins palliatifs sont des possibilités à disposition des patients pour qu’ils bénéficient d’une aide au quotidien. Le médecin du travail, la mutuelle, les impôts et la sécurité sociale sont aussi des interlocuteurs privilégiés et avec qui le patient est en contact pour toute la partie administrative et de suivi.

Dernière mise à jour : 14/08/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Actualité - Cancer